Information sur ceux coupables de la mort de la pratiquante de Falun Gong Gao Ronrong

En réponse à la demande d'informations de Minghui sur les auteurs de violations des droits de l'homme impliqués dans la persécution des pratiquants de Falun Gong en Chine, ce rapport se penche sur trois principaux responsables du meurtre de Mme Gao Rongrong, une pratiquante de Shenyang City , dans la province du Liaoning, qui a été défigurée par la torture et est morte en juin 2005 à l'âge de 37 ans.


Ces malfaiteurs sont : Li Fengshi, ancien directeur du camp de travail de Longshan; Zhang Xiansheng, directeur adjoint du bureau judiciaire de Shenyang; Wang Wei, ancien directeur adjoint du camp de travail de Masanjia.


Li Fengshi (李凤石)

Li était l'ancien directeur du camp de travail de Longshan dans la ville de Shenyang. Après la dissolution du camp le 11 octobre 2004, Li a travaillé au bureau judiciaire de Shenyang. Son adresse actuelle est : Jingan Neighborhood, Kaixiang 2nd Street, Dadong District, Shenyang City, Liaoning Province..


 
Li Fengshi, ancien directeur du camp de travail de Longshan

Li a été le cerveau de la persécution des pratiquants de Falun Gong dans le camp de travail de Longshan avant sa fermeture. Il a mis en œuvre diverses méthodes de torture visant à forcer les pratiquants à dénigrer leur foi.


Il a également conçu de nombreuses autres façons de maltraiter les pratiquants de Falun Gong, comprenant d’enfermer des pratiquantes du camp de travail de Longshan dans le camp de travail de Zhangshi, un établissement pour les détenus masculins. Il a ouvertement affirmé que le camp de travail de Longshan et le camp de travail de Zhangshi avaient été établis par lui.


Après que Li ait pris ses fonctions, il a rappelé Tang Yubao, un ancien gardien qui avait été licencié pour avoir maltraité physiquement un détenu, et l'a affecté à la deuxième équipe afin de spécifiquement persécuter les pratiquants de Falun Gong de la deuxième division.


Une fois, Li a une fois hurlé aux pratiquants de Falun Gong: " Ce que je dis est la loi ! "


Mme Gao Rongrong (高蓉蓉)


Mme Gao défigurée après avoir été électrocutée avec des matraques électriques 7 heures durant au camp de travail de Longshan


De juillet 2003 à octobre 2004, lorsque Mme Gao était détenue dans le camp de travail de Longshan, Li a incité Tang et d'autres gardes à utiliser des matraques électriques pour choquer Mme Gao. Une fois, Li s’est moqué: " Que signifie la dictature? À quoi servent les menottes et les matraques électriques? Ne crois pas que je ne peux pas prendre soin de toi ! » Tang a électrocuté Mme Gao pendant 7 heures, lui défigurant le visage.


Lorsque Mme Gao a été hospitalisée en août 2004, Li avait déjà planifié sa mort et secrètement déclaré aux gardes qui la surveillaient: " Si elle meurt, avertissez Longshan immédiatement, puis demandez à l'hôpital d'émettre la déclaration de mort aussitôt."


Durant le mandat de Li, les pratiquantes de Falun Gong suivantes sont mortes sous la torture au camp de travail de Longshan: Mme Wang Hong et Mme Sun Hongyan du canton de Liaozhong; Mme Wang Xiuyuan, Mme Gao Rongrong, Mme Ren Shujie et Mme Wen Yingxin de la ville de Shenyang.

Zhang Xiansheng (张宪生)

Zhang est né en septembre 1954 et il est directeur adjoint du bureau judiciaire de Shenyang. L'adresse du bureau judiciaire de Shenyang est la suivante: Heping North Street, Shenyang, Liaoning Province 110014, Chine.


Peu après le début de la persécution du Falun Gong en juillet 1999, Zhang a été nommé directeur adjoint du bureau judiciaire de Shenyang, supervisant les forces de l'ordre, et était responsable de la persécution des pratiquants de Falun Gong dans la région métropolitaine de Shenyang. Sous ses directives, le camp de travail de Longshan, le camp de travail de Zhangshi et la prison de Dongling ont tous mis en œuvre le lavage de cerveau visant à forcer les pratiquants de Falun Gong à abjurer leur foi. Zhang est l'un des principaux malfaiteurs derrière la mort de Mme Gao.

 

Zhang Xiansheng, directeur adjoint du bureau judiciaire de Shenyang


Depuis 2000, Zhang a visité à plusieurs reprises le camp de travail de Zhangshi, le camp de travail de Longshan et d'autres installations de Shenyang pour inspecter la persécution des pratiquants de Falun Gong. Il a présenté les tactiques du tristement célèbre camp de travail de Masanjia, incluant le fait d’électrocuter les pratiquants avec des matraques électriques.


Lors d'une assemblée des agences du maintien de l'ordre de la ville de Shenyang devant l'ancien centre sportif de Wulihe, Zhang a prononcé un discours au nom du bureau judiciaire de Shenyang: "Je jure que nous allons combattre le Falun Gong jusqu'à la fin."


Après que le visage de Mme Gao a été défiguré le 7 mai 2004, Zhang, portant des vêtements noirs et de lunettes de soleil sombres, s'est faufilé à l'hôpital quelques jours plus tard et a secrètement surveillé l'état de santé de Mme Gao. Plus tard, il a menti au public, disant ignorer la situation de Mme Gao.


Après l’incident de Mme Gao, Zhang a dissimulé les crimes commis par Tang, Jiang Zhaohua, Li Fengshi et Wang Jinghui. Dans l'intervalle, il a demandé au camp de travail de continuer à persécuter Mme Gao. Lors d'une réunion tenue en août 2004, cependant, il a dit à la famille de Mme Gao: "Je n'ai jusqu'ici trouvé aucun acte répréhensible de la part du camp de travail de Longshan à l'encontre Gao Rongrong. "


Zhang s'est rendu au centre de lavage de cerveau du camp de travaux forcé de Zhangshi le 10 mars 2005 pour inspecter la persécution des pratiquantes de Falun Gong qui avaient aidé à secourir Mme Gao. Il a mis en place du personnel pour intensifier les mauvais traitements contre ces pratiquantes.


Wang Wei (王巍)

Wang était l'ancien directeur adjoint du camp de travail de Masanjia et son numéro de téléphone portable est le: + 86-13840098711.

En tant que directeur adjoint du camp de travail de Masanjia, il était chargé de persécuter les pratiquants de Falun Gong. Wang était à la tête de la Section de gestion et il a été promu pour sa participation active à la persécution des pratiquants de Falun Gong. Il a demandé aux gardes masculins de torturer les pratiquantes dans le camp de travail de Masanjia, et il était également l'un des auteurs de la mort de Mme Gao.

 
Wang Wei, ancien directeur adjoint du camp de travail de Masanjia


En 2005, la Deuxième section des femmes du camp de travail de Masanjia a mis en œuvre la "persécution intensifiée", mais n’a pas réussi à atteindre ses objectifs. Ensuite, Wang a personnellement conduit les gardes à torturer les pratiquantes.


Il a dirigé un groupe de gardes masculins pour maltraiter les pratiquantes à partir du 24 février 2006. Des dizaines de pratiquantes ont été suspendues pendant de longues périodes, gavées, brutalement battues et soumises à la torture dite "pendaison diagonale", où une main de la victime était menottée au rail supérieur d'un lit et l' autre main au rail inférieur d'un autre lit. Les deux lits étaient écartés de manière à ce que les bras de la victime soient tendus à l’extrême. Cette torture rendait la victime incapable de se tenir debout ou accroupie, provoquant une douleur atroce. De nombreuses pratiquantes ont été handicapées à cause de la torture cruelle.


 
Reconstitution de la torture dite de Pendaison diagonale

Après que son visage a été défiguré en mars 2005, Mme Gao Rongrong a de nouveau été arrêtée et gardée au camp de travail de Masanjia. Wang a menti à la famille de Mme Gao afin d'empêcher ses parents de s'enquérir de l'endroit où elle se trouvait. Tout en bloquant toute information sur Mme Gao à l'extérieur, il l'a placée en isolement cellulaire, ce qui a entraîné sa mort le 16 juin 2005.


Après la mort de Mme Gao, Wang et les agences du maintien de l’ordre forces à Shenyang ont collaboré pour empêcher les parents de Mme Gao de porter plainte.


Version anglaise :
Report on the Culprits for the Death of Falun Gong Practitioner Gao Rongrong

Version chinoise :
迫害沈阳市高蓉蓉致死的责任人李凤石、张宪生、王巍

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.