Gratitude envers Maître Li

Cher Maître Li, chers compagnons de pratique,


J'ai obtenu le Fa en septembre 1998. Vingt ans ont passé si vite. Pourtant, en me rappelant presque chaque jour, tant de choses arrivaient dans une seule journée, tant d'attachements étaient heurtés et rectifiés, seulement pour révéler davantage d'attachements. Tant de choses ont été essayées, améliorées, ont échoué ou réussi. Une nouvelle connaissance et sagesse est apparue à travers la cultivation, de sorte que, même si le temps a passé si rapidement, à la fin de chaque jour, ces 20 dernières années ont semblé comme si en ce seul jour une année entière s'était écoulée.


J'ai changé d’une maison à une autre et d’une ville à une autre plus de fois que je ne peux en compter. J'ai participé à des projets de clarification de la vérité, du plus grand au plus petit, dans de nombreux domaines qui ont débuté, se sont épanouis et se sont transformés. Certains porté des fruits, d'autres ont disparu, mais tous portaient la pureté des cœurs des pratiquants qui les ont initiés et ont pesé leur poids sur leurs chemins déterminés pour sauver les êtres, et je suis honoré d’avoir eu l'occasion d’y contribuer d'une manière ou d'une autre.


J'ai été témoin de la naissance, de la vieillesse, de la maladie et de la mort, et j'ai étudié les profondeurs de dépravation de ceux consumés par le spectre pervers dans le monde humain, en essayant de donner un sens à l'insensé, pour pouvoir utiliser cela pour clarifier la vérité le long de mon chemin prédestiné.


J'étudie aussi les profondeurs de la foi, du courage et de la sagesse auxquels les pratiquants de Falun Dafa dans la période de la rectification du Fa doivent se tenir en dépit de la persécution de leurs consciences, corps et esprits, ainsi que la persécution de leurs proches, deleur société et au-delà. Leur résilience et leur dignité me laissent souvent sans voix et émerveillé. Et quand je partage leurs histoires avec des non-pratiquants, cela les incite à respecter Dafa.


Dans " Lunyu " dans Zhuan Falun, le Maître a écrit :

    " Si l’humanité peut montrer la ferveur et le respect qu’elle doit avoir envers la manifestation de Dafa dans ce monde, cela pourra apporter à l’homme, aux nations ou aux pays le bonheur ou la gloire"


Si quelqu'un avait essayé de me dire avant que je n’entreprenne ce voyage il y a 20 ans que je verrais et ferais toutes ces choses tout au long de ce chemin de cultivation, je ne sais pas ce que j'aurais pensé. Je suis sûr que j'aurais été vraiment sceptique. La cultivation est tout simplement trop vaste et insondable pour que mon esprit humain puisse la comprendre, particulièrement avant que je ne devienne un pratiquant de Dafa.


Malgré la grande diversité d'expériences que j'ai eues sur mon chemin de cultivation, la seule chose qui est restée constante, tout au long de mon parcours, est la guidance du Maître. Les conseils du Maître m'ont sorti de situations apparemment impossibles à résoudre sans négativité, colère, conflit ou ressentiment, et ont toujours abouti à une solution harmonieuse, une solution harmonieuse que je n'aurais pas pu concevoir par moi-même, que je n’aurais pas pu planifier, que je n’aurais pas pu imaginer. Mais encore et encore, le Maître m'a montré que ce que je pensais être impossible était effectivement possible.


Suivre le chemin du Maître m'a montré que l'harmonie et la droiture sont toujours une solution, qu'elles sont toujours réalisables lorsque nous suivons le chemin tracé par le Maître. Chaque détail, chaque connexion, chaque conversation, chaque pensée et chaque acte sont minutieusement arrangés et se présentent de manière à avoir des répercussions sur les plus beaux résultats et miracles du monde humain ici. Maître a écrit dans le poème " La grâce entre Maître et disciple " dans Hong Yin II :

    "...On ne parle pas de sentiment entre Maître et disciple
    La grâce du Bouddha transforme le Ciel et la Terre
    Si les disciples sont emplis de pensées droites
    Le Maître a le pouvoir de changer la décision du Ciel "


Je veux seulement suivre les arrangements que le Maître a fait pour moi, je ne reconnais aucun autre arrangement.


Penser que Maître Li Hongzhi, le Seigneur Créateur, a un chemin pour moi. Pour moi : un tout petit être minuscule parmi d'innombrables êtres, au sein d'innombrables planètes, étoiles et galaxies et même d'innombrables galaxies. Le Maître a préparé un chemin soigneusement aménagé pour que je puisse mener à bien une mission divine, un vœu divin que je ne peux pas voir avec mes yeux humains et dont je ne peux me souvenir avec mon cerveau humain.


Alors que mon esprit et mon corps humains sont pleins d'attachements et d'émotion, d’insuffisances et d'impuretés, le Maître me guide toujours. Même lorsque je suis plein de peur et d'égoïsme, de colère et de jalousie, le Maître me guide toujours. Même lorsque mon esprit vagabonde partout pendant la méditation, le Maître me guide toujours. Même lorsque je doute d’être digne de recevoir cette plus grande bénédiction et opportunité, même lorsque je me sens totalement désespéré, ou même que je doute de lui ou que je le conteste, le Maître me guide toujours.


Il ne me demande rien. Et cela a toujours été mon plus grand honneur de le suivre. Il donne si sincèrement, si sagement, si inconditionnellement, si généreusement. Mon cœur humain, le langue et l’expression sont si impotents dans toute capacité à décrire de manière adéquate les miracles et les transformations que j'ai vécus à travers la cultivation de Dafa en suivant le Maître.


Dans " Lunyu " dans Zhuan Falun, le Maître a écrit:

    " Dafa est la sagesse du Créateur. "

Plus j'apprends et expérimente en cultivant Dafa, en étudiant les enseignements du Maître, et en parcourant le chemin qu'Il a aménagé pour moi, plus je réalise que mes connaissances sont si minimes en comparaison de ce grand Dafa. Tandis que mon esprit humain étroit essaye constamment d'imposer sa pensée limitée sur mon chemin de cultivation, c'est la sagesse toute-puissante du Maître qui apporte toujours les meilleurs résultats.


Je n'écris pas ces mots parce que je me sens plus spécial que tout autre disciple de Dafa dans la période de la rectification de la loi. Je ne suis qu'un parmi des millions. J'écris ces mots parce que, comme tous les disciples de Dafa, je sais que je suis vraiment béni et je dois me rappeler cela car je me perds trop facilement dans le monde ordinaire en cultivant. Le Maître nous dit qu'Il nous chérit plus que nous ne nous chérissons nous-mêmes, mais trop souvent mes pensées humaines obscurcissent mes pensées droites et j'oublie.


Dans l'article intitulé " Éliminez vos derniers attachements" dans Points essentiels pour avancer avec diligence , le Maître a écrit:

    " En fait je vous chéris plus que vous ne vous chérissez vous-mêmes !"


Si le Maître, le Créateur, me chérit et me procure un chemin divin, alors il n’y a rien de plus précieux que je puisse jamais imaginer. C'est quelque chose que ma gratitude ne pourra jamais, jamais rembourser.


Dans " Enseignement de la Loi et explication de la Loi lors de la Conférence de Loi de New York Métropolitain " Maître a dit :

    " …étudier la Loi, étudier la Loi, bien étudier la Loi "


Dans " Enseignement de la Loi à la conférence de Loi de Chicago de 2004 ", Maître a dit :

    " Je vous dis d’étudier davantage la Loi, étudier la Loi, étudier la Loi, étudier la Loi..."


Dans Hong Yin , le Maître a écrit :

    " Apprendre la Loi, obtenir la Loi,
    Comparer l'étude, comparer la cultivation,
    Pour chaque chose on se réfère à la Loi,
    Arriver à faire ainsi, c'est la cultivation."


Le Maître a enseigné le Fa et a fourni un chemin divin inimaginable à chaque disciple de Dafa, peu importe la diversité de nos passés, de nos présents et de nos futurs. Et si les choses deviennent complexes le long de mon chemin dans ce monde humain, lorsque je me calme et que je suis Ses conseils d’étudier le Fa et de me cultiver, le chemin du Maître est toujours clair et il est toujours le meilleur.


Cette année, nous célébrons la 20e Journée mondiale du Falun Dafa et c’est un moment précieux pour réfléchir à mes insuffisances et à ma foi, et me rappeler à moi-même les bénédictions que j’ai reçues en choisissant de suivre le Maître. Et aussi longtemps que je suis dans ce monde humain, je suis reconnaissant de pouvoir me rappeler les bénédictions du Maître pour moi à travers le partage des pratiquants, qui ont été une inspiration constante - un autre exemple du Maître me guidant sur ce chemin précieux de la cultivation.


Je ne peux pas imaginer plus grande joie ou bonheur que de pouvoir suivre le Maître. Peu importe le temps qu’il fait, les difficultés ou les tribulations, il y a une véritable joie à chaque étape de la cultivation, parce que le Maître a établi le chemin divin. Je n'ai qu'à continuer d'avancer sur ce chemin, avec Ses conseils, un pas à la fois.


Merci, compagnons disciples. Et merci, merci, merci à Maître Li.


Version anglaise :
Gratitude for Master Li

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.