Nier les arrangements des forces anciennes

J’ai commencé à cultiver et pratiquer le Falun Dafa en 1998. Je voudrais partager deux exemples de comment les pratiquants de Dafa peuvent compter sur leur foi dans le Maître et leur compréhension du Fa pour surmonter les difficultés.


Se rétablir en quelques minutes d’une piqûre d’abeille toxique

Un soir, alors que je récupérais le linge lavé du balcon où il avait été laissé à sécher, j’ai été piquée à la main par une énorme abeille, qui était cachée dans les plis d’un vêtement. J’ai réussi à presser longuement et à retirer son long dard empoisonné. Mon mari et mon fils se sont aussi précipités et ont pris ma main, puis ils ont essayé de faire sortir de leur mieux le maximum de poison que possible. Malgré leurs efforts, mes doigts, puis mes paumes, ont commencé à gonfler. Au bout de dix minutes, mon avant-bras a commencé à enfler et des signes d'enflure sont également apparus sur le haut de mon bras.


Après le premier moment de panique et d’impuissance, J’ai soudain repris mes esprits. J’ai pris conscience, ne suis-je pas une pratiquante de Falun Gong ? Comment pourrais-je traiter cela avec la pensée d’une personne ordinaire ? J’ai immédiatement repoussé mon mari et mon fils " Lâchez, lâchez-moi " Je leur ai ensuite adressé un avertissement sévère : " N’interférez pas dans cette affaire. Le Maître prendra soin de moi. Je vais dans ma chambre maintenant. Personne ne doit entrer ou me déranger. "


Je suis entrée dans ma chambre et j’ai fermé la porte avant de m’asseoir dans la potion du lotus complet. Ma main était à ce moment si gravement enflée que je ne pouvais pas plier mes doigts. Mon bras commençait aussi à prendre une allure inquiétante. J’ai cherché en moi si j’avais des lacunes dont les forces anciennes avaient tiré avantage. J’ai aussi imploré le Maître de m’aider dans cette compréhension. Instantanément, un passage du Zhuan Falun m'est venu à l'esprit.


    " Quand on a contracté une dette, il faut la payer ; donc des événements dangereux peuvent se produire au cours de votre cultivation et de votre pratique. Mais au moment où quelque chose arrivera, vous n’aurez pas peur, d’ailleurs on ne vous laissera pas non plus courir de réels dangers. " (Troisième Leçon, Zhuan Falun)


J’ai pris conscience que ma vie n’était pas en danger, car le Maître avait déjà retiré le poison.


Qu’en était-il du gonflement ? Le Maître a dit :

    "Tout le monde sait que notre corps se divise en couches: les cellules de notre corps charnel actuel forment une couche, à l’intérieur les molécules forment une autre couche, puis les atomes, les protons, les électrons, les microparticules, les micro-microparticules, les particules encore plus petites jusqu’aux microparticules les plus infimes ", (Quatrième Lecture, Zhuan Falun )


J’ai compris de cela que nos corps existent en couches successives, chaque couche est à notre propre image. J’ai commencé à envoyer des pensées droites pour nettoyer les éléments malfaisants à l’intérieur de chaque couche, entre les atomes, les molécules et les cellules.


Quand j’ai ouvert les yeux dix minutes plus tard, j’ai constaté que le gonflement de ma main et de mon bras avait diminué, et que ma main était redevenue normale. J’ai ouvert la porte de ma chambre et je suis sortie. Mon mari était stupéfait de voir mon rapide rétablissement. " Quelqu’un est venu te soigner ?" Comment t’es-tu rétablie aussi vite ? C’est miraculeux ! " Avec un sourire j’ai répondu : " Ne t’ai-je pas dit que j’étais sous la protection du Maître ? "


Avec des pensées droites, on peut se rétablir de la paralysie

Je connais une pratiquante qui a la soixantaine. En dépit de tentatives répétées pour clarifier les faits à propos de la persécution du Falun Dafa, son homme d’affaire de mari refusait catégoriquement de croire la vérité.


Cette pratiquante a été impliquée un jour dans un grave accident de voiture. Elle a été précipitamment emmenée inconsciente à l’hôpital, et s’est réveillée en apprenant la nouvelle qu’elle était désormais paralysée au-dessous de la ceinture. Elle a rapidement pu sortir à sa demande.


Au moment où j’ai appris la nouvelle de sa paralysie, elle était déjà rentrée chez elle depuis quatre ou cinq jours. Bien que la nuit tombait, je me suis dépêchée de régler mes affaires domestiques avant de prendre le bus pour me rendre chez elle. La maison de cette pratiquante était attenante au magasin de son mari, et avait devant une large cour d’entrée sécurisée par un énorme portail. Le portail était fermé quand je suis arrivée, et je l’ai secoué énergiquement pour alerter ceux qui étaient à l’intérieur.


Cependant quand le mari de la pratiquante m’a vue, il était tellement en colère qu’il a commencé à me semoncer, refusant d’ouvrir le portail. Tout en m’excusant abondamment, j’ai prié le Maître de m’aider à trouver un moyen pour entrer. Alors qu’il continuait à me crier après, le mari a jeté rageusement la clé du portail qu'il avait dans sa main dans la couchette d’un gros camion garé dans la cour. Puis il a tourné les talons et est rentré dans la maison. Peu après, un de ses employés s’est trouvé passer devant la maison, et je lui ai demandé de l’aide pour ouvrir la porte.


En entrant dans la maison, j’ai trouvé la pratiquante allongée sur son lit avec son mari à côté. En me voyant, il a crié : " N’êtes-vous pas supposés être protégés par votre Maître ? Pourquoi souffre-t-elle d’une blessure aussi grave ?! " Tout en calmant son mari, j’essayais aussi de réconforter ma compagne de pratique. En pleurant, elle a décrit les événements ayant conduit à cette blessure. Les médecins l’avaient avertie qu’elle ne devait pas bouger durant trois mois, car si un déboîtement se produisait, elle resterait paralysée à vie.


Je savais que seul Dafa pouvait la sauver. Donc de manière à ne pas éveiller la colère de son mari, nous avons discuté un moment avant que je ne réalise qu’elle était étendue d’épaisses couvertures de laine. Avant de me retirer, je lui ai dit : " Laisse-moi t’acheter deux matelas demain. Il n’est pas adapté de continuer à utiliser une literie d’hiver en été. " Son mari était se taisait, et cette course me donnait l’occasion de rendre visite à sa femme de nouveau.


Le matin suivant, j’ai acheté deux matelas e les ai apportés chez eux. Son mari restait silencieux et n’a pas tardé à nous laisser seules tandis qu’il allait faire les courses à l’extérieur. J’ai saisi l’opportunité pour conseiller à ma compagne de pratique de nier les arrangements des forces anciennes, et d’étudier le Fa.


J'ai promis de revenir trois jours plus tard et je lui ai demandé de promettre qu'elle écouterait ou lirait sérieusement le Fa, peu importe ce dont elle se souvenait. Elle a accepté de le faire. J'ai ensuite entrepris de trouver son mari et lui ai demandé de m'aider à passer tous les jours à sa femme des CD contenant les conférences du Maître.


Trois jours plus tard, j’ai rendu visite à cette pratiquante comme promis et j’ai été surprise de la trouver assise sur le lit. Elle m’a accueillie avec un sourire et je lui ai vite demandé de partager ce qu’elle avait compris. En étudiant le Fa, elle avait lu les mots du Maître :


Elle m’a dit aussi: "Le docteur m’a strictement averti de ne pas bouger. Cependant c’est le point de vue d’une personne ordinaire. Selon la compréhension à des niveaux plus élevés, je dois bouger." Elle a ensuite essayé de se tourner, en prenant comme support la tête de lit. En dépit de la douleur importante et de la difficulté, qui l’ont laissée en sueurs et en pleurs, elle a continué à persister. Après trente ou quarante minutes, elle a senti une grande main chaude qui l'aidait à s’asseoir. Elle a immédiatement pris la position en lotus et a commencé à pratiquer l’exercice de méditation et à émettre des pensées droites.


Son mari l’a trouvée dans cette position quand il est revenu et a été choqué. Il a immédiatement appelé ses employés, " Venez vite ! Falun Dafa est miraculeux !" Son mari s’est aussi exclamé, " Quiconque dénigre le Falun Dafa ou refuse de quitter le parti communiste chinois sera renvoyé " L’environnement de la maison de cette pratiquante a été rectifié en un instant.


Comprendre le Fa pour nier la persécution

De ces incidents, nous pouvons voir qu’il est dur d’élever son niveau et d’améliorer son caractère sans vraiment comprendre le Fa. Les enseignements de Dafa donnés par le Maître peuvent nous aider à nier les arrangements et les persécutions des forces anciennes. Il est important pour nous d’apprendre le Fa, de nous éveiller et d’agir en conséquence.


Version en anglais :
http://en.minghui.org/html/articles/2019/4/27/176632.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.