Gagner en force sur le chemin de la cultivation

Je suis née dans une famille de la classe moyenne supérieure et ai été élevée comme une princesse. Cet environnement protégé m’a rendue faible, tant physiquement que psychologiquement. En conséquence, après mon mariage je ne pouvais rien faire comme tâche domestique. Des choses comme cuisiner et le ménage étaient trop difficiles pour moi; il m’arrivait de m’effondrer en larmes si les choses ne se déroulaient pas comme prévu. Heureusement, mon mari était très patient avec moi, et nous vivions une vie heureuse.


Une série événements malencontreux survenus dans ma trentaine nous ont laissé dans un piètre financier, et ma santé s’est également détériorée.


Cependant, en 1999 ma vie a pris un tournant pour le meilleur quand j’ai commencé à pratiquer le Falun Dafa. Ma perspective a complètement changé après avoir pratiqué seulement pendant quelques mois.


La cultivation durant la période de la rectification de Fa

Le 20 juillet 1999, le gouvernement communiste chinois dirigé par Jiang Zemin (l’ancien chef du Parti) a commencé son impitoyable persécution du Falun Dafa.


J’étais perdue et ne savais quoi faire. Après quelques études du Fa intensives et de profondes réflexions, je suis montée à bord d’ un train pour Pékin le 19 novembre 2000 pour en appeler à la justice en faveur du Falun Dafa.


Résultat, j’ai été illégalement détenue à deux reprises, et envoyée dans un centre de lavage de cerveau. En détention, j’ai enduré des gavages et autres formes de tortures. Après ma libération, j’ai quitté ma ville natale pour éviter d’être arrêtée et suis devenue une sans-abri.


En avril 2004, un coordinateur local m’a dit : " Ces dernières années, beaucoup de pratiquants ont été arrêtés et ont souffert de la persécution. J’ai entendu dire que les pratiquants dans ta ville natale vivent dans une peur intense. Ils n’osent même pas se parler entre eux, et craignent de prendre les documents informatifs du Falun Dafa que nous leur apportons. Nous devons leur faire parvenir ces documents. Penses-tu que tu puisses prendre cette responsabilité afin d’ aider les pratiquants de ta ville à élever leur état de cultivation ? "


J’étais effrayée au début et ai hésité. J’avais quitté ma ville natale pour des questions de sécurité; des fonctionnaires de la ville venaient régulièrement chez moi pour me surveiller. Au plus profond de moi, je ne voulais pas y retourner. Cependant, il n’y a pas de coïncidences en matière de cultivation; tout ce qui arrive l’est pour une bonne raison. J’ai donc accepté de le faire.


Le coordinateur a dit": "Super, commençons demain". Je n’ai pas pu dormir cette nuit-là, avec des scènes où j’étais arrêtée et torturée qui surgissaient par vagues dans mon esprit. J’ai demandé à Maître Li (le fondateur) du soutien et ai récité son poème :

    " Les grands Éveillés ne craignent pas les épreuves
    La volonté taillée dans le diamant
    Aucun attachement à la vie ou à la mort
    Franc et sans obstacle, le chemin de la rectification de la Loi "
    (" Pensée droite, comportement droit" dans Hong Yin Vol. II)


J’ai émis la pensée droite pendant toute la nuit.


J’étais encore très inquiète le lendemain matin, et pas du tout préparée mentalement. J’ai entendu une voix compatissante me dire : " Je te guiderai ! " Tout mon corps a tressauté : c’était le Maître ! C’est ainsi que j’ai fait le premier pas.


Je me suis beaucoup améliorée dans la cultivation au cours des deux années qui ont suivi. Je suis devenue plus courageuse et plus responsable. Peu importait la météo, ou si je ne me sentais pas bien, je n’ai pas manqué une seule livraison. Toutes les épreuves que j’ai endurées ont fait de moi une pratiquante plus mature.


Produire des documents informatifs de mon propre chef

Après être revenue à la maison en automne 2005, j’ai pris la charge de produire et d’imprimer des documents informatifs concernant le Falun Dafa pour notre localité.


C’était difficile au début. Les pratiquants qui ont livré l’ ordinateur et l’imprimante m’ont montré comment produire les matériaux, et comment mettre les pages sous forme de livret.


J’ai commencé l’opération le lendemain. J’étais très nerveuse et essayais de me calmer en implorant le Maître pour son soutien.


Quand l’imprimante était à court de papier, j’en ajoutais. Quand l’imprimante a cessé de fonctionner, je ne savais pas quoi faire, mais je me suis souvenue des paroles de Maître :

    " La cultivation-pratique des disciples de Dafa se fait parmi les gens ordinaires et il n’y a jamais eu de précédant dans l’histoire. Si chacun avance bien sur son chemin respectif il y aura sûrement des difficultés, aller de l’avant face à la difficulté a pour but de valider Dafa, de sauver les êtres, de briser les arrangements des forces anciennes et de s’opposer à la persécution. Il n’y a jamais eu de telles choses dans la cultivation-pratique du passé, les disciples de Dafa sont des pionniers. C’est pour cela que, dans la cultivation-pratique, parfois vous faites bien, parfois vous ne savez pas quoi faire. Quand vous rencontrez des difficultés asseyez-vous pour étudier la Loi davantage, tant que vous êtes droits en pensée et en action, il n’y aura aucun obstacle qui soit insurmontable. » (« Une réponse aux disciples de Dafa du Pérou " tiré de Points essentiels pour un avancement diligent (III)


Je me suis assise, ai étudié le Fa, et ai émis la pensée droite pour demander de l’aide au Maître. Après un moment, l’image d’une bouteille d’encre est apparue dans ma tête. J’ai pensé : "peut-être que c’est un signe ". Donc, j’ai remplacé la cartouche d’encre, et l’imprimante a recommencé à fonctionner. J’ai remercié le Maître de me l’avoir fait voir.


Beaucoup de pratiquants dans ma localité ont été arrêtés durant cette période. La peur m’envahissait à chaque fois que j’entendais qu’un pratiquant des environs était arrêté. Mon cerveau devenait comme engourdi, et je pouvais entendre les sirènes de la police dans ma tête. Je savais que c’était une interférence venant d’une autre dimension essayant de gonfler ma peur. C’est devenu tellement grave que je ne pouvais même plus télécharger des fichiers sur le site web Minghui. Je me mettais debout devant l’ordinateur et émettais la pensée droite pour éliminer toute interférence. Finalement, j’ai décidé de donner ma vie au Maître. Mon cœur s’est senti léger et la peur a disparu après avoir eu cette pensée.


Je vis près de la route principale, et de temps en temps, j’étais terrorisée. Cependant, je pensais qu’avancer à pas timides valait mieux que ne pas avancer du tout. Une partie de mon attachement était éliminée après chaque petite percée. Il est important de croire en Maître et dans le Fa.


À chaque fois que je rencontrais un blocage, j’étudiais le Fa, demandais de l’aide au Maître, émettais la pensée droite, et cherchais en moi-même. Les problèmes étaient résolus quand j’élevais mon xinxing.


Le Maître a dit :

    «(…) La Grande Loi est sans limites, tout dépend de la détermination que vous mettez à cultiver ; la hauteur à laquelle vous pouvez vous élever par la cultivation dépend entièrement de votre capacité à exercer votre patience et à supporter la souffrance. (…)». (Zhuan Falun)


Ma compréhension est qu’aussi longtemps que je me cultive de tout mon cœur, le Maître m’aidera à trouver un moyen de surmonter toute chose.


J’étais toujours pressée par le temps mais je réussissais à produire différents types de documents informatifs pour notre localité, incluant les Neuf commentaires sur le Parti communiste. Je devais également allouer du temps à l’étude du Fa, faire les exercices, et émettre la pensée droite.


Après deux ans, je suis devenue plus efficace dans l’impression et ai mûri en tant que pratiquante. J’ai pensé qu’il était temps d’inviter plus de pratiquants à se joindre à ce projet. Mais avec cette pensée, j’ai commencé à m’inquiéter de nouveau. Bien que faire le travail moi-même me prenait du temps, au moins j’étais en sécurité. J’avais peur que si trop de pratiquants savaient ce que je faisais, cela devienne plus risqué.


Durant la méditation, une scène est apparue dans mon esprit: j’étais assise en position du lotus sur la crête d’une vague dans l’océan. J’ai compris que lz Maître était en train de me dire de ne pas être effrayée—juste de faire ce que j’avais à faire.


Je suis allée à la rencontre de quelques pratiquants qui étaient fermes dans leur cultivation et qui vivaient dans des environnements où ils étaient soutenus. Après avoir partagé avec eux individuellement, quatre ont accepté de se joindre au projet. La sécurité a toujours été ma priorité numéro un, donc la communication parmi les membres de l’équipe était basée sur le « besoin-de-savoir ». J’étais occupée, mais heureuse, puisque je savais ce que je devais faire.


Beaucoup de mes attachements, tels que le fait de se faire valoir, d’esquiver les responsabilités et le fanatisme ont fait surface tout en formant de nouvelles mains dans le projet. Certains pratiquants apprenaient très vite, mais d’autres étaient lents à comprendre de nouvelles choses. Cela a été un grand test pour ma patience. À la fin, le projet a pris de l’essor.


J’ai toujours suivi strictement les lignes directrices du site Minghui sur les publications. Je ne téléchargeais que des articles de Minghui et n’ai jamais utilisé d’autres sources. Pour protéger les autres pratiquants, j’ai prêté une attention toute spéciale à la cultivation de la parole.


En réfléchissant sur les 19 années passées, j’ai rencontré de nombreuses difficultés et des situations dangereuses. Il y a eu des moments où il n’y avait plus que moi dans le projet d’imprimer les livrets, mais j’ai refusé d’abandonner. Je suis déterminée à bien faire ce que je me dois de faire.


Version anglaise disponible à:
Growing Strong on the Path of Cultivation/a>

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.