Commémorer l’appel pacifique du 25-4 à Pékin, au cœur de Montréal

 
 
class=brw style=margin-bottom:10;> 
Les pratiquants défilent dans le quartier chinois de Montréal le 20 avril après un rassemblement commémorant l'appel pacifique du 25 avril à Beijing, il y a 20 ans.

C’était le 25 avril 1999, que les pratiquants de Falun Gong ont pour la première fois été l’objet de l’attention mondiale. Quelques 10.000 d’entre eux se sont rassemblés au centre de Pékin ce jour là, protestant pacifiquement pour leurs droits civils. Cependant, dans son désir d’écraser le Falun Gong à la requête du président du Parti d’alors Jiang Zemin, la machine de propagande du PCC a déformé les faits pour servir ses propres mobiles.


Les pratiquants qui avaient personnellement participé à l'appel de Beijing en 1999 ont rappelé leurs expériences lors d'un rassemblement à Montréal et appelé à mettre fin à 20 ans de persécution.


Mme Hao, de Tianjin, a pris la parole lors du rassemblement et a rappelé que l'appel de Beijing de 1999 avait été très pacifique et calme. Elle travaillait avec d'autres pratiquants à l'époque sur un rapport qui comprenait 100 cas dans lesquels les pratiquants avaient physiquement bénéficié de la pratique. Après avoir entendu parler des arrestations à Tianjin, elle a rejoint d'autres pratiquants à Beijing le 25 avril 1999.


Elle a dit : "Plusieurs personnes âgées qui sont passées à côté de nous et qui avaient traversé diverses campagnes politiques m'ont conseillé de rentrer chez moi, parce que le Parti communiste pouvait être impitoyable. Mais je leur ai dit que je devais sauvegarder ma conscience etle principe de Sincérité, Bonté, Patience ( Zhen-Shan-Ren)."


Mme Hao a expliqué que depuis que le Parti communiste a pris le pouvoir il y a plusieurs décennies, le peuple chinois vit dans la terreur et n'ose pas plus parler spontanément ni défendre ses principes. Elle et d'autres pratiquants de Tianjin avaient été parmi les derniers à quitter le site d'appel, et elle a pu constater que le sol était complètement nettoyé de tout détritus, reflétant la bonne conduite des pratiquants. C'est pourquoi elle pense que l'appel pacifique d'il y a 20 ans représentait non seulement le courage de poursuivre la droiture, mais aussi la vertu que le Falun Gong a apportée aux pratiquants et à la société.


Après le rassemblement, les pratiquants ont organisé un défilé qui a traversé le quartier chinois de Montréal et de nombreuses attractions touristiques.


Version chinoise

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.