Quelques réflexions sur la science et son influence sur la société actuelle

Les concepts d'autorité et de religion dans la science

    "Je vous dis que cette science est aussi une religion. Une religion parfaitement établie." (de "Enseignement de Fa à la Conférence de Fa en Europe", Francfort, 1998)


Les personnes qui sont influencées par la science ont plus ou moins intégré la notion d'autorité, qui est omniprésente dans tous les domaines de la science. Il y a deux aspects à cela : l'un est l'admiration envers l'"autorité" établie de la science ; l'autre, la poursuite et l'aspiration à devenir une autorité soi-même. Ces deux éléments sont reliés et se complètent l'un l'autre. L'"autorité" de la science est fondée sur la vénération qu'on lui porte ; d'autre part, l'abondante gloire, les bénéfices et les privilèges accordés aux autorités scientifiques dans tous les domaines encouragent à leur tour les gens à poursuivre et respecter la science.


La notion de privilège peut être appelée la manifestation extrême de la notion/poursuite de la renommée et de l'intérêt pour la science. Non seulement elle entrave l'exploration directe de la vérité par l'homme, mais elle a en outre remplacé la vénération de Dieu par l'homme. Les gens peuvent parfaitement apprendre directement la vérité de l'univers à travers leur vraie nature. En d'autres termes, ils peuvent percevoir de façon réaliste les caractéristiques de l'univers et être directement informés à propos du Fa [loi, principe du cosmos] en cultivant sans cesse la moralité. La notion d'"autorité" a imperceptiblement oblitéré cela. Dans la recherche scientifique, répudier l'exploration et les pensées d'une autorité est quelque chose d'inimaginable. Dans les domaines de la science, les autorités ne sont pas seulement les symboles qui contrôlent la vérité scientifique ; en général, elles sont aussi responsables de l'argent de la recherche et contrôlent les explorations des autres, ce qui signifie que les autorités ont le contrôle sur la vie et la mort des carrières des autres.


La notion d'autorité est en fait la source de cette structure et de cette organisation de la science. En même temps que l'esprit des gens abandonne leur conscience d'explorer directement la vérité par eux-même, ils acceptent imperceptiblement le modèle administratif de "l'autorité" scientifique. De plus, ils l’estiment raisonnable et leur unique choix parce que la science est complexe ; elle a besoin de coopération, d'organisation et d'autorité. Bien sûr, celui qui est le plus capable deviendra l'autorité.


Personne ne doute jamais de l'existence de phénomènes scientifiques. Les autorités scientifiques sont toujours des autorités pour la vie, et le "personne" restera généralement un "personne" pour toujours. C'est parce que la pensée réelle des gens est obscurcie par cette notion d'autorité, et ils ont complètement abandonné leur propre compréhension. Puisqu'il est dangereux pour toute opinion d'entrer en conflit avec l'opinion de l'autorité, ce que les gens peuvent faire dans la science, c'est simplement quelques petites "réparations" autour des idées de l'autorité.


La notion d'autorité empêche sérieusement les gens d'explorer la science de façon indépendante et directe. Celui qui n'obtient pas le Fa n'a pas le courage d'explorer la vérité et de s'y tenir. La façon dont les gens idolâtrent une telle autorité, qui n'a aucune implication morale, ne peut qu'amener plus de gens à abandonner la moralité. Cependant, si l'on est détaché de la moralité, on perdra complètement l'emprise nécessaire pour explorer les vérités. Sans vérité, l'homme ne peut qu'admirer de plus en plus aveuglément les "autorités" de la science, admirer cette science, et même supprimer ceux qui créent une nouvelle voie ou ceux qui ont leurs propres opinions en utilisant le pouvoir d'une autorité, afin de préserver leur propre renommée et intérêts. À long terme en raison de l'existence de l'autorité, les opinions correctes des gens, issues de leur vraie nature, deviennent de moins en moins nombreuses jusqu'à leur disparition complète. Les gens sont ainsi piégés dans les définitions et les notions de leurs prédécesseurs. Il ne reste plus que vénération, dépendance et suivi aveugle des "autorités".


La notion d'autorité n'est pas une notion individuelle ; c'est une notion scientifique. Dans tous les domaines de la science, les organisations, les structures de la société et les formes d'administration reflètent toutes la notion d'autorité. Et c'est pourquoi les gens ne réalisent pas que c'est un problème. C'est un fait cruel qui réprime la vraie nature de l'homme, qui existe dans tous les domaines de la science et au plus profond de l'esprit de chacun, et qui ne peut être modifiée par aucun individu. La notion d'autorité est une négation directe de Dieu. Elle montre que "l'homme veut être maître de lui-même".

Même aujourd'hui, quand je cultive dans le Dao,[loi, principe du cosmos] je sens souvent que j'utilise aussi le "Fa" et combat la "notion d'autorité" dans mon cœur. C'est un domaine dans lequel la vérité triomphe dynamiquement du mauvais et faux raisonnement. Au sein de la science, les gens ordinaires recherchent l'autorité, l'argent et les intérêts. Pendant la cultivation , nous devrions renforcer notre foi en le Fa
dans nos coeurs, et progressivement rejeter tout égoïsme, gloire et intérêts, jusqu'à ce que nous rejetions la notion d'autorité des gens ordinaires et établissions une vertu authentique et puissante dans la cultivation orthodoxe du Fa.


L'influence de la science sur la structure sociale et l'État

    "La science est aussi comme ça, son environnement est déjà considérablement immense. Son omniprésence pénètre presque chaque coin de l'espace humain, y compris chaque domaine. Elle n'oublie rien ..." ("Enseignement de Fa à la Conférence de Fa en Europe", Francfort, 1998)


La plupart des gens en Occident considèrent la "démocratie", la "liberté", l'"égalité" et la "loi" comme vraiment sacrées. Bien sûr, le plus sacré est toujours la "science". Beaucoup de gens pensent que ces "vérités" viennent de la bible. En fait, avant la naissance de la science, les gens n'avaient pas ces idées. Je pense que la véritable origine de toutes ces notions sociales vient aussi de la science. Cela a été apporté aux humains par des extraterrestres, et a été imposé aux humains. Au début, l'homme croyait en Dieu. Afin de supplanter les humains ; ils (les aliens) devaient frapper la foi de l'homme en Dieu. Ces concepts sont centrés sur l'encouragement des valeurs sociales acquises et incitent les gens à poursuivre avec force les accomplissements acquis dans le monde extérieur et dans leur carrière. Puisque les carrières impliquent souvent une certaine science, les gens ne voient pas que la vraie motivation pour la carrière de l'homme est leur attachement à la gloire et aux intérêts. La science fonctionne aussi de cette façon. Elle dissimule habilement l'égoïsme des gens et fait paraître leurs aspirations acquises comme de grandes idées.


Si l'homme croit en Dieu, pourquoi lutterait-il pour la "démocratie" et les "droits de l'homme" ? S'il croit au destin planifié par Dieu, pourquoi lutterait-il pour "l'égalité" et la "liberté" ? S'il observe la morale, pourquoi aurait-il besoin d'être restreint par la "loi" ? Avec le recul, je constate que ces concepts sont tellement durables et "naturels" chez l'être humain. Je ne pouvais m'empêcher de penser que sans le Fa, nous ne pouvons même pas juger les bases du bien et du mal. Après une telle contemplation, j'ai mieux compris le caractère précieux du Fa et je chéris encore plus le Fa.


De nombreuses notions liées à la science sont incontestablement devenues des croyances de l'homme. En tant que pratiquant, je ne veux pas m'impliquer dans la politique de la société des gens ordinaires, alors je ne ferai aucun commentaire à ce sujet. Dans ma propre cultivation, j'ai vraiment réalisé que tant que nous utilisons le Fa comme norme, nous pouvons facilement voir à travers des choses qui semblent être la vérité mais qui ne le sont pas. En outre, ces choses ne sont que des notions sociales ou des tendances idéologiques qui flottent dans la société humaine ordinaire, et elles n'ont aucun effet sur un pratiquant. Une fois qu'on l'a remarqué, il est plus facile d'y renoncer.


La science ne fait pas que repousser et nier la foi de l'homme en Dieu et en la morale orthodoxe ; elle limite la manière de penser de l'homme dans les limites de la science expérimentale. En outre, elle détruit fondamentalement la structure sociale de l'homme. Maintenant, tout le monde a un travail. La science fait que les gens quittent leur foyer et entrent dans la société, ce qui fournit la qualification matérielle et l'environnement pour la dégénérescence de la moralité humaine. Car au sein de la famille les gens sont restreints par la lignée, les relations humaines et l'éthique, et ils jugeraient et seraient jugés involontairement en recourant à la moralité. De l'autre côté dans la société, les gens n'ont pas beaucoup de moralité et de responsabilités et les gens sont évalués complètement selon des critères utilitaires tels que l'argent et la célébrité, ce qui pousse les gens à abandonner davantage la moralité. En le regardant d'une autre façon, c'est peut-être une autre source pour la naissance du droit.

La science a apporté trop d'erreurs à l'humanité. Comme l'esprit de l'homme est complètement occupé par des notions scientifiques et des notions dérivées de la science, les gens sont incapables de juger la science à partir de la vraie nature des êtres et du fondement de la moralité. Ils ne peuvent pas du tout voir la vérité sur la science et ne peuvent pas voir la dévastation, la répression et les dégâts qu'elle a causés à la vraie nature de l'homme.


L'influence de la science sur l'éducation

J'ai appris de Dafa que les notions de l'homme sont acquises. Elles sont obtenues de et pollués par la société humaine ordinaire. Quel que soit l'angle sous lequel on la considère, l'éducation est importante pour les gens, en particulier l'éducation avant l'âge adulte. En outre, le Maître a parlé à maintes reprises de la question de l'éducation des enfants. Il a donné l'exemple du système éducatif américain prenant en compte le plaisir des enfants et manquant de principes moraux, ce qui est une situation inquiétante. Je pense que nous pouvons également en apprendre davantage sur cette question sous l'angle de l'influence de la science sur les êtres humains.


Nous savons que pendant des centaines et des milliers d'années, que ce soit en Orient ou en Occident, l'éducation traditionnelle et orthodoxe a été principalement guidée par la moralité, en particulier l'éducation préscolaire, qui était surtout centrée sur la moralité. Les gens avaient peu de connaissances. L'éducation consistait principalement en la répétition des instructions des sages sur la moralité. Les anciens était capable de garder un niveau moral relativement élevé. Dans la situation actuelle, en raison de l'omniprésence de la science dans tous les domaines de la société, la science et l'éducation sont presque la même chose dans l'esprit des gens. Chaque fois que l'éducation est mentionnée, les gens pensent au savoir scientifique ; ils pensent à l'éducation par la science. Le but de l'éducation est simplement de posséder plus de connaissances et de compétences. D'un point de vue plus large, c'est pour le développement de la science et de la société ; d'un point de vue personnel, c'est pour que l'enfant puisse "vivre dans la science" et avoir une carrière scientifique. Si nous ne le jugeons pas en utilisant la loi du cœur et sous l'angle de la moralité, il est très difficile de voir ses défauts.


Il est facile de voir que depuis que l'homme a la science, l'éducation humaine a commencé à s'éloigner progressivement du centre de la moralité. De nos jours, en Orient comme en Occident, l'implication de la moralité dans l'éducation a fondamentalement disparu. En Chine continentale sous l'influence de l'examen impérial moderne, "l'examen d'entrée à l'université", le système éducatif, la recherche d'un succès rapide et de bénéfices immédiats, ont exercé une pression sur les devoirs à la maison, et les implications de la moralité dans l'éducation ont été discrètement mais complètement repoussées. Car après un développement progressif à ce stade, les gens ne peuvent tout simplement pas percevoir la déviation qui s'y trouve, ni la gravité des problèmes d'aujourd'hui. La racine du problème est la corruption de la moralité dans l'ensemble de la société, et ce n'est pas seulement un problème d'éducation.


J'ai appris de Dafa que la sagesse d'un être est basée sur sa moralité et sa vraie nature intérieure. De nos jours, cette éducation fortement orientée vers un but, qui poursuit un succès rapide et des bénéfices immédiats, va à l'encontre de la vérité et de la Loi de l'Univers. En inculquant des connaissances scientifiques monotones aux jeunes, elle dévaste grandement leur santé physique et spirituelle. Je pourrais dire que pendant tout le processus de l’éducation humaine, la science, la croyance aveugle en la science et le respect envers elle, est un attachement imposé à l'être humain, qui l’amène à perdre encore plus sa vraie nature originale.


Même les anciens pouvaient se rendre compte de la nocivité de "favoriser la croissance de la culture en la tirant vers le haut par sa racine". L'enseignement scolaire moderne enseigne simplement la connaissance aux élèves. Il ne repose sur aucune méthode éducative systématique, ni sur la moralité et l'éthique. Je pense que l'éducation sans morale n'a pas de méthode éducative unique. De nos jours, beaucoup de gens dans la profession de l'éducation essaient de trouver des méthodes éducatives et de généraliser les expériences éducatives en dehors de la morale, le fondement auquel l'éducation devrait s'en tenir. Je ne peux que dire que les professionnels sont incapables de saisir l'essentiel et se sont occupés du trivial plutôt que de l'important. Même le but de l'éducation n'est pas juste.


Pour les gens ordinaires, c'est l'école qui enseigne le savoir aux gens. Mais pour être véridique et exact, l'apprentissage scolaire n'a fait que fournir aux gens un environnement propice pour l'exposition au savoir. L'homme a une nature innée, et la vraie connaissance est obtenue par la nature innée de l'homme. L'emphase, la quantité de connaissances et l'étendue de leur application intelligente ne peuvent pas non plus être modifiées efficacement, simplement parce que l'éducation scolaire le veut. Mais le système éducatif actuel ne comprend pas du tout l'existence de la nature innée de l'homme, ni comment respecter le fait d'être éduqué sous l'angle de la nature innée d'une vie. À mon avis, l'éducation scolaire moderne non seulement ne parvient pas à cultiver le talent, mais elle entrave la croissance naturelle du talent. En termes plus sérieux, si le système éducatif actuel n'est pas en train de céder à la nature démoniaque de l'homme, alors il est en train de dévaster la nature innée de l'homme. Les gens ordinaires ne voient pas cela, parce qu'ils pensent que l'éducation scolaire donne aux gens des connaissances. Ils attribuent totalement l'acquisition de la connaissance au résultat de l'éducation et négligent l'existence de la nature innée de l'homme, ce qui est associé à la forte poursuite de la connaissance et à la foi aveugle de l'homme dans la science.


Si l'on regarde l'histoire de l'homme, on constate facilement que 500 ans seulement après la "Renaissance" et la naissance de la science à la fin du Moyen Âge en Europe, la religion est déjà devenue de l'histoire et n'a été qu'une formalité bien avant cela. La science est devenue le "saint autel" le plus sacré dans les esprits de beaucoup, et elle reçoit la vénération universelle de tout le genre humain. En fait, c'est vraiment la superstition de l'homme. La science est déjà une véritable religion, mais l'homme est confondu par sa praticabilité expérimentale et ne peut voir son vrai visage et son but. D'innombrables personnes ont gaspillé leur vie selon le modèle "étude, recherche, travail, carrière, réalisations" ; d'innombrables personnes se sont consacrées à la science, la "fausse vérité" pour toute leur vie.


L'homme ne pourra pas reconnaître la vraie nature de la science, dans l'analyse finale, elle est véritablement respectée parce que l'homme a perdu la "loi du cœur" et le concept de moralité, et a placé l'accomplissement personnel dans la science, la poursuite de la renommée et de l'intérêt personnel, au-dessus de la moralité de la vie. Il ne peut pas voir que les valeurs et les normes de la science entrent en conflit avec la vraie nature des êtres, de sorte que ces notions ont été choyées et ont pu exister et se développer, et finalement l'humanité est devenue complètement contrôlée par cette science.


La science et la moralité s'opposent l'une à l'autre dans leur essence même. La science est remplie de desseins orientés vers la gloire et les intérêts partout dans le monde. Le Maître a révélé l'origine réelle de la science moderne et de nombreux aspects de la vérité sur la science dans ses conférences à Toronto et à Francfort : "Les extraterrestres ont contrôlé l'humanité par la science et finiront par se substituer à l'humanité. Bien sûr, les hommes auraient pu revenir à leur vrai moi originel par la culture de la moralité et du xinxing [la nature de l'esprit et du cœur] selon les instructions de Dieu. Ils auraient pu se prendre en charge eux-mêmes en utilisant la sagesse innée de leur être et se permettre d'être dans un état mental rationnel et noble. Les hommes auraient pu avoir une vie meilleure. Cependant, ce que nous voyons en réalité aujourd'hui, c'est que la société humaine a totalement perdu la foi en Dieu et se trouve dans un état dégénéré et dévié de corruption morale, qui a été principalement "apportée" par la science” (largement paraphrasé). En tant que pratiquant, se rendant pleinement compte de tout cela, la compréhension de la vérité sur la science et la compréhension de sa façon d'être un imposteur de la vérité est très bénéfique pour notre cultivation. Cela nous aide non seulement à rejeter fondamentalement certaines notions rapides et durables apportées par la science et à détruire complètement le culte aveugle et le respect du faux raisonnement, mais cela nous aide aussi à harmoniser Dafa dans l'environnement scientifique des gens ordinaires. Quand nous nous débarrasserons de la superstition de la science, nous ne perdrons pas la connaissance ; bien au contraire, nous obtiendrons la vraie connaissance, la vérité.


Le Maître est venu pour rectifier le cosmos, après que le Fa de l'univers ait dévié après un long moment et a enseigné le vrai Dafa de l'univers aux êtres. J'ai clairement compris qu'il a sauvé ma vie véritable. Ce n'est pas seulement un changement dans la vie d'un être humain et ce n'est pas seulement un simple changement dans l'histoire humaine. Au lieu de cela, c'est un grand phénomène dans l'univers qui ne s'est jamais produit auparavant dans le cosmos. Aujourd'hui, vu d'ici dans la société humaine, nous ressemblons à des gens ordinaires, mais nous sommes des pratiquants de la loi de l'univers. Nous sommes des disciples du Maître, enseignés par le Maître lui-même. Nous faisons l'expérience directe de cette grande histoire parmi les êtres humains ordinaires - la re-manifestation de la véritable Vérité de l'Univers dans la société humaine après qu'elle ait été oubliée par les êtres pendant longtemps. Aucun langage humain, aucune forme d'expression ne peut exprimer ce que nous voulons transmettre de notre cœur.

Parce que nous cultivons parmi les humains ordinaires, nous aurons toutes sortes de tribulations. En utilisant le Fa comme critère, j'ai vu que j'avais encore beaucoup, beaucoup d'insuffisances, et je suis encore loin des exigences du Fa pour différents domaines/niveaux. Ce que je peux faire, c'est utiliser ma vie pour chérir ce Fa, utiliser ma vie pour m'assimiler à ce Fa, et pour mieux le promouvoir.


Traduit de l’anglais de : https://www.pureinsight.org/node/949
Version originale

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.