La Chambre des représentants de l'Arkansas aux Etats-Unis passe une résolution condamnant le prélèvement forcé d'organes en Chine

Le 18 février 2019, la Chambre des représentants de l'Arkansas a adopté la résolution 1022. La résolution proposée par le représentant Dan Sullivan encourage le Congrès des États-Unis et la législature de l'État de l'Arkansas à travailler pour faire cesser le prélèvement d'organes sur des prisonniers d’opinion en Chine.


 
Le représentant Dan Sullivan (au milieu) avec des pratiquants de Falun Gong


La résolution souligne qu'il existe des assassinats de masse sur les prisonniers d’opinion en Chine, principalement des pratiquants de la pratique spirituelle Falun Gong (aussi connue sous le nom de Falun Dafa), dans le but d'obtenir des organes pour les greffes.


Le système de transplantation d'organes en Chine ne se conforme pas aux principes directeurs de la transplantation d'organes humains de l'Organisation mondiale de la santé en ce qui concerne la traçabilité et la transparence des voies d'obtention des organes, et le régime communiste chinois a résisté à un examen indépendant du système.


De plus, le rapport 2017 de Freedom House déclare que « des preuves disponibles suggèrent que l'extraction forcée d'organes sur les détenus du Falun Gong en vue de leur vente dans le cadre d'opérations de transplantation a eu lieu à grande échelle et se poursuit peut-être. »


Entre-temps, un rapport d'enquête publié en juin 2016 par David Matas, avocat spécialisé dans les droits de l'homme, David Kilgour, ancien secrétaire d'État canadien pour l'Asie-Pacifique et Ethan Gutmann, journaliste, estime que la Chine effectue entre 60 000 et 100 000 transplantations par année, au lieu des 10 000 transplantations citées par le gouvernement chinois pour l'année 2015. Ce qui équivaut à « un système de transplantation d'organes à l'échelle industrielle, dirigé par le régime, contrôlé par des politiques et des financements nationaux et impliquant à la fois les systèmes de santé civile et militaire », comme M. Kilgour l'a décrit dans son discours devant le Parlement européen en 2016.


La Chambre décide que le Congrès des États-Unis et le Congrès de l'Arkansas demandent au gouvernement chinois de faire cesser immédiatement les prélèvements d'organes sur tous les prisonniers, d'arrêter immédiatement la persécution du Falun Gong en cours et de libérer tous les pratiquants du Falun Gong et autres prisonniers de conscience.


La résolution soutient une enquête complète et transparente du département d'État des États-Unis sur les pratiques de transplantation d'organes en Chine et demande que des poursuites judiciaires soient engagées contre ceux qui se sont rendus coupables de telles pratiques contraires à l'éthique.


En outre, la résolution encourage la communauté médicale de l'Arkansas à s'engager dans l'éducation de leurs collègues et des habitants de l'Arkansas concernant les risques d'un voyage en Chine pour des transplantations d'organes. Le but est d'aider à empêcher les habitants de l'Arkansas d'être involontairement impliqués dans un meurtre sous forme d'un prélèvement forcé d'organes sur des prisonniers de conscience.


Les représentants de l'État sont d'accord pour prendre des mesures afin d'interdire l'entrée à des personnes ayant participé à des prélèvements illégaux d'organes et intenter des poursuites judiciaires contre ces personnes si elles sont retrouvées dans l'État de l'Arkansas.

Une copie intégrale de la résolution 1022 de la Chambre est disponible href=http://addba310fd6ea7e82489-db128fd7ed9b7bd30a3c6dfbb65b27cd.r13.cf1.rackcdn.com/Reports/383340-Arkansas_HR1022-20190303.pdf>ici (en anglais).

Version anglaise :
http://en.minghui.org/html/articles/2019/3/3/176023.html
Version chinoise :
http://www.minghui.org/mh/articles/2019/3/1/383340.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.