Une réunion-débat à la chambre des représentants à Washington DC dénonce la brutalité du communisme

À l’approche du 10 décembre, Journée des droits de l'homme, une réunion-débat a été organisée au Rayburn House Office Building, le 4 décembre, attirant l’attention sur les mauvais traitements infligés aux pratiquants de Falun Gong en Chine pour leurs convictions.


Lors de la réunion, plusieurs pratiquants ont témoigné devant des membres de la Chambre, des dirigeants d'organisations non gouvernementales et des défenseurs des droits de l'homme. Des responsables originaires d'Europe et de Nouvelle-Zélande se sont également joints à la discussion en ligne.


 
Réunion-débat au Rayburn House Office Building
 
Un documentaire a été présenté pendant le forum.



Dénoncer la brutalité

 
Liu Xitong, un calligraphe réputé, a décrit les mauvais traitements qu'il a subis pour ses convictions .


Liu Xitong, un calligraphe réput de la province du Shandong, a été arrêté plus de vingt fois après le début de la répression du Falun Gong en juillet 1999. Ce qui comprenait trois ans de détention dans un camp de travaux forcés et quatre ans d'emprisonnement.


" En détention, les gardiens m'ont déshabillé, m'ont versé de l'eau salée sur le dos qu'ils ont ensuite frotté avec une planche", se souvient douloureusement M. Liu. Ils ont aussi appliqué de l'eau pimentée sur ses parties intimes, lui ont piqué les doigts et les orteils avec des aiguilles, brûlé avec des cigarettes et des briquets, et lui ont frotté les paupières avec des liquides piquants. " Une fois" a ajouté Liu, des détenus m'ont forcé à ouvrir la bouche et y ont versé deux tasses de poison, suite à quoi j'ai fait une dépression nerveuse. "


 
Xu Dawei, un résident de la province du Liaoning, est décédé en 2009, à l'âge de 33 ans, des suites de la torture. Sa femme et sa fille ont témoigné lors de la réunion.


Xu Xinyang, 17 ans, et sa mère Chi Lihua, ont présenté une photo de son père avant sa mort. Xu Dawei, un pratiquant de la province du Liaoning, a été détenu pour sa croyance dans quatre prisons pendant huit ans. À sa libération, il était émacié, grièvement blessé et il est mort 13 jours plus tard.


Xu Xinyang a expliqué : " Il y a en Chine beaucoup d'orphelins comme moi, qui souffrent comme j'ai souffert, mais n'ont pas la possibilité de venir ici pour partager leurs histoires. C'est pourquoi j'espère que plus de gens pourront nous aider à mettre fin à ce cauchemar qui dure depuis dix-neuf ans. "


Mme Yang Chunhua, également originaire de la province du Liaoning, a perdu son père, sa mère et sa sœur aînée au fil des ans.


" Ma sœur Yang Chunling était traductrice. Quand elle a été arrêtée, le 13 octobre 2005, elle était fiancée et préparait son mariage, a dit Mme Yang, mais les gardiens ont ordonné à quatre détenues violentes de la tabasser. Elles l'ont poussée à terre et se sont assises sur elle, lui donnant des coups de poing dans ses parties intimes et sa poitrine. " La future mariée a eu le bras droit cassé ce jour-là et a également subi d'autres blessures.


Huang Zuwei, porte-parole de l'Association du Falun Dafa à Washington, D.C., a déclaré qu'au moins 4258 pratiquants de Falun Gong avaient perdu la vie sous la torture pendant leur garde à vue. Rien qu'en novembre 2018, 31 pratiquants ont été condamnés à l'emprisonnement.

Des membres de la Chambre : Courage et espoir

 
Le représentant Dana Rohrabacher a déclaré que le communisme nuit à la société et constitue une menace pour le monde.


Le représentant Dana Rohrabacher a dit que la persévérance des pratiquants de Falun Gong l'inspirait et qu'il pouvait sentir la détermination de ces derniers chaque fois qu'il participait à l'une de leurs activités.


Il a ajouté que Le Parti communiste n'a pas seulement causé du tort aux gens en Chine, mais aussi aux citoyens du monde entier. C'est pourquoi les efforts déployés par les pratiquants de Falun Gong ont un impact profond sur le monde, y compris sur la population des États-Unis.


Steve King, un autre membre du Congrès, était d'accord. Dans une lettre adressée au forum, il a déclaré que la gravité des violations des droits de l'homme dont les pratiquants sont victimes en raison de leur croyance est "absolument inimaginable. "


Le représentant Christopher Smith a écrit dans une déclaration qu'en tant que président de la Sous-commission mondiale des droits de l'homme du Congrès, il était pleinement conscient de la situation tristement célèbre des droits de l'homme en Chine. En particulier, le Parti communiste a forcé les pratiquants de Falun Gong à renoncer à leurs croyances par la détention, la torture et le meurtre au cours des dix-neuf dernières années. Il a dit que le gouvernement américain ne devait pas ignorer cela et que les coupables devaient être tenus responsables.

 
John Lenczowski de l'Institut de politique mondiale a dit qu'il admirait la persévérance des pratiquants de Falun Gong.

John Lenczowski, fondateur et président de l'Institut de politique mondiale, a remercié les pratiquants pour leur courage et leur persévérance. Il a déclaré que le Parti communiste avait dissimulé son illégitimité par des actes d'intimidation et des restrictions idéologiques. C'est pourquoi un plus grand nombre de personnes devraient se joindre aux efforts pour dénoncer le régime.

 
L'analyste politique Dominic Nardi, de la Commission américaine sur la liberté religieuse internationale (USCIRF), a déclaré que la persécution contre le Falun Gong s'était intensifiée


Dominic Nardi, analyste politique de la Commission américaine sur la liberté religieuse internationale (USCIRF), a déclaré que la répression en Chine s'était intensifiée ces dernières années, notamment à l'égard des pratiquants de Falun Gong.


Bitter Winter, un magazine multilingue, a récemment publié un document interne du Bureau 610 de la province du Liaoning, qui confirme que l'attaque contre le Falun Gong s'est aggravée depuis octobre. M. Nardi a exhorté la USCIRF et le département d'État à surveiller de plus près cette situation afin que le personnel clé puisse être tenu responsable en vertu de lois comme la loi Magnitsky. Passée en décembre 2012, cette loi permet au gouvernement des États-Unis de sanctionner les contrevenants aux droits de l'homme dans le monde entier en gelant leurs avoirs et en leur interdisant d'entrer aux États-Unis.


Démissionner du Parti communiste

Yi Rong, présidente du Mouvement mondial de démission du Parti communiste chinois (PCC), ou Tuidang, a déclaré que plus de 320 millions de Chinois ont annoncé leur intention de se désolidariser des associations du PCC, y compris de ses organisations de jeunesse comme la Ligue de la jeunesse et les Jeunes pionniers.


M. Rohrabacher a présenté la résolution 932 de la Chambre en juin pour soutenir ce mouvement et demander de mettre fin aux persécutions contre le Falun Gong. M. Smith a dit que le mouvement Tuidang concerne chaque Chinois et les aide à renoncer aux serments faits aux organisations du PCC.


De nombreux élus européens ont également écrit au Congrès américain. Tunne Kelam, membre du Parlement européen depuis 2004, a déclaré que la répression du Falun Gong est l'une des pires violations des droits de l'homme des vingt dernières années et que le Parlement européen soutient la liberté de croyance des pratiquants.


Edgar Lamm, président de la Société internationale des droits de l'homme à Francfort, Allemagne, a reconnu que le Falun Gong est un groupe spirituel pacifique. C'est la persécution, lancée par l'ancien dirigeant communiste Jiang Zemin et le Parti communiste, qui a privé les pratiquants de leurs droits humains fondamentaux.


Travor Loudon, une personne interviewée dans le documentaire de 2010 Agenda : Grinding America Down, s'est joint à la discussion en ligne depuis la Nouvelle-Zélande. Il a dit que le Parti communiste chinois aujourd'hui n'est fondamentalement pas différent de celui des nazis dans les années 1930, et qu'il continue de causer du tort à la société.



Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2018/12/7/173540.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.