Des responsables politiques tchèques condamnent le prélèvement d'organes en Chine
 

Des responsables politiques tchèques condamnent le prélèvement d'organes en Chine

De nombreux parlementaires en République tchèque s’inquiètent de la pratique consistant à tuer des prisonniers d’opinion pour leurs organes et ont condamné les actes du Parti communiste chinois (PCC).


Dans leur réponse aux lettres de l'Association Falun Dafa tchèque, ces parlementaires et autres responsables politiques ont qualifié la persécution du Falun Gong (également appelée Falun Dafa) de grave violation des droits humains.


Deux d'entre eux qui ont soutenu la résistance pacifique des pratiquants de Falun Gong à la persécution en Chine et condamné la tuerie de pratiquants pour leurs organes par le PCC, ont déclaré:

 
Marian Jurečka, député et premier vice-président de l'Union chrétienne et démocratique - Parti populaire tchécoslovaque (KDU-ČSL)


Marian Jurečka, membre du parlement et premier vice-président de l'Union chrétienne et démocratique - Parti populaire tchécoslovaque (KDU-ČSL), a déclaré : " Je vous remercie pour votre courriel et je m'oppose fermement au prélèvement sans consentement d’organes sur des pratiquants de Falun Gong pour le profit. Je suis reconnaissant pour les informations qui ont fourni des preuves clés sur une telle pratique en Chine. J'espère que vous avez beaucoup d'endurance pour persévérer dans votre travail et mettre fin à cette persécution. ”

 
Martin Charvát, maire de město Pardubice


Martin Charvát, maire de město Pardubice, a déclaré: " Je condamne personnellement les atrocités commises contre des personnes innocentes et l’ablation d'organes de personnes de foi contre leur volonté pour le profit. Je considère cela comme inhumain et barbare à notre époque de société démocratique avancée."


Version anglaise :
Czech Politicians Condemn Organ Harvesting in China

Version chinoise :
捷克政要谴责中共强摘人体器官

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.