Le divin connaît chacune de nos pensées

La culture traditionnelle chinoise met l'accent sur la gentillesse, y compris en pensée. Il y a une expression chinoise : " Un murmure dans le monde humain est aussi fort qu'un coup de tonnerre dans les cieux ". Ce qui implique que le divin connait chacune de nos pensées. Et une pensée – qu’elle soit aimable ou méchante - entraîne des conséquences. Luo Yin (v. 833 - 910), poète des dernières dynasties Tang et Wuyue, l’a appris à ses dépens.


Luo excellait à écrire essais et poèmes. Il était aussi arrogant et méprisait souvent les autres. Ses voisins craignaient ses commentaires sarcastiques. Il essaya d'emprunter de l'argent à ses proches, mais des dizaines d'entre eux refusèrent de l'aider. Luo et sa mère en conçurent un certain ressentiment envers les membres de leur famille.


Une diseuse de bonne aventure dît un jour à Luo Yin : " Vous avez un front haut, un nez droit et une bouche de forme carrée. Vos yeux brillent. Vous avez l’apparence d'un seigneur. Prenez soin de vous je vous prie. "


Luo et sa mère firent un vœu : " Nous en voulons à notre famille pour nous avoir négligés. Nous nous vengerons d'eux lorsque nous serons devenus riches et puissants. Nous ne les laisserons pas vivre. " Ils en discutèrent pendant quelques jours.


Une nuit, Luo fût amené en rêve devant une divinité taoïste. La divinité dit à Luo : " Vous avez les bénédictions pour devenir un seigneur. Cependant, vous avez eu des pensées méchantes. Vous ne laisseriez pas les autres vivre pour ne pas avoir prêté d'argent ? En étant si brutal et méchant, si vous deveniez un seigneur, vous porteriez atteinte à l'harmonie du ciel et de la terre et nuiriez aux êtres vivants. L'empereur céleste a été fâché de vos pensées cruelles. Vos bénédictions ont été réduites.


Luo se réveilla et vit qu'il ressemblait à présent à une personne totalement différente. Son front et sa bouche étaient affaissés. Son nez était plat. Il parla de son rêve à sa mère et tous deux éprouvèrent du regret.


Luo revit la diseuse de bonne aventure un mois plus tard. Cette dernière fut choquée. " Pourquoi votre apparence a-t-elle à ce point changé en si peu de temps?" Luo lui parla du rêve et lui demanda: " Mes bénédictions ont été réduites à cause d'une mauvaise pensée. Que devrais-je faire? "


La diseuse de bonne aventure lui dit : " Les cieux connaissent chacune de nos pensées. Si vous avez des pensées désagréables, ces mauvaises pensées invitent un champ pervers. Comment le ciel pourrait-il ne pas le voir? Votre apparence est déterminée par votre cœur. Si votre cœur n'est pas bon, votre apparence change en conséquence. C'est le principe. Vous devriez changer votre comportement. Peut-être vous donnera-t-on une deuxième chance. " Il soupira et partit.


Luo s'efforça à la bonté. Il devint enseignant et fit de son mieux pour aider les autres. Qian Liu était un de ceux à avoir bénéficié de l’aide de Luo. Qian devint un haut responsable et promut Luo. Luo aida Qian pendant 22 ans et prit la défense des citoyens dans le besoin. Il récupéra certaines de ses bénédictions.


L'histoire de Luo nous apprend que nous sommes tous soumis aux principes divins. Nos bénédictions sont déterminées par notre vertu. La gentillesse édifie la vertu; la méchanceté, y compris les pensées cruelles, réduisent la vertu. La culture chinoise traditionnelle croit que nuire à ceux qui se cultivent dans le bouddhisme et le taoïsme entraîne des conséquences encore plus graves: la rétribution karmique.
Jetons un coup d'œil à quelques exemples contemporains.


Un membre clé du personnel du bureau 610 a fait fortune en persécutant les pratiquants de Falun Gong. Il y a deux ans, son épouse a commencé à souffrir de violents maux de tête à quatre reprises chaque jour. Les médecins n'ont pas pu en identifier la cause. Il a engagé quelqu’un de l'école de Bouddha pour examiner la question. Cette personne a dit au policier du bureau 610 que des épées tranchantes attaquaient la tête de la femme quatre fois par jour. Il a avisé le policier: " Vous devriez faire davantage de bonnes actions."


Ce policier a compris que telle était la raison pour laquelle les pratiquants de Falun Gong lui disaient souvent que ceux qui les persécutaient subiraient une rétribution karmique. Il a décidé de changer de comportement et de ne plus participer à la persécution. Sa femme a bientôt récupéré.


Un pratiquant de Falun Gong de la province de Jilin est mort de la persécution aux alentours de novembre 2001. Sa sœur aînée ne pratiquait pas le Falun Gong et l'avait souvent maudit après le lancement de la persécution en 1999. Peu après sa mort, sa fille a contracté une maladie étrange. Aucun hôpital ne pouvait offrir de traitement. La mère a finalement approché une diseuse de bonne aventure qui lui a dit : " L'oncle de l'enfant est une divinité dans les cieux. Comment avez-vous pu le maudire constamment ? " Elle a compris et a cessé de maudire son frère, le pratiquant de Falun Gong. La maladie de sa fille a alors disparu sans nécessiter de traitement.


Un policier de la sécurité publique du Sichuan a condamné un pratiquant de Falun Gong à une amende de plus de 10 000 yuans. Peu après, il a eu un accident de voiture. Il n'a pas été blessé, mais les frais de réparation étaient équivalents à ceux de l'amende. Les pratiquants de Falun Gong lui ont dit : " L'accident était un avertissement du ciel. Arrêtez de persécuter les pratiquants de Falun Gong. Vous avez pris 10 000 yuans puis immédiatement dépensé 10 000 yuans. C'est un exemple de rétribution dans la même vie. Votre retour sur investissement pourrait ne pas être aussi minime que 10 000 yuans la prochaine fois! " L'agent a compris et s'est rapidement retiré de l'agence de sécurité publique.


Le Falun Gong enseigne aux gens à être bons et à se conduire conformément au principe de Sincérité, Bonté, Patience ( Zhen-Shan-Ren).


Plus de 100 millions de personnes pratiquaient le Falun Gong après qu’il a été présenté au public en mai 1992. Nous espérons que tous ceux qui appliquent la politique de persécution en Chine apprendront de ces leçons anciennes et contemporaines et repenseront à ce qu'ils font. La politique n'est pas la norme ultime, et les protocoles que les persécuteurs suivent aveuglément ne sont pas reconnus par le ciel.


Version anglaise :
The Divine Knows Our Every Thought

Version chinoise :
迁善宜速-举念神知

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.