Une psychologue du Moyen-Orient : J’ai trouvé ce dont j’avais besoin

J’ai découvert le Falun Dafa en 2011 et suis devenue une disciple de Dafa en 2013. Je suis psychologue et j’ai aidé beaucoup de gens, spécialement des adolescents et des femmes, lors de séances de thérapie pour leur permettre de surmonter leurs problèmes existentiels.


J’étais contente de voir que mes patients étaient capables de surmonter leurs problèmes après une thérapie. Mais après un temps, ils revenaient avec d’autres problèmes, et ils luttaient avec un autre tourment, souffraient et me demandaient de l’aide.


Je voyais qu’il manquait quelque chose pour les conduire sur le bon chemin dans la vie. S’ils avaient un esprit fort qui puisse les aider à surmonter leurs problèmes existentiels, ce serait beaucoup plus facile pour eux de dépasser ce qu’ils considéraient comme une souffrance.


J’ai pris conscience de l’insuffisance des théories scientifiques et psychologiques. J’ai essayé de corriger leurs incompréhensions et de les aider à examiner leurs problèmes sous un autre angle, mais il y avait encore le manque d’une base solide sur laquelle construire.


Le Falun Dafa du Maître dit :

" Vous savez tous que ce n’est pas un livre ordinaire. C’est le Fa. Dans notre société humaine, il y a aussi des lois, théories ou idéologies différentes, mais je te le dis, toutes ces choses sont humaines – ce sont des choses humaines au niveau de la société des gens ordinaires. » (Enseignement du Fa à la conférence de Fa de l’est des Etats-Unis)


Le Maître dit aussi :

" Après une longue période de xiulian, vous avez pu réaliser que ce Fa n’est pas du tout une théorie de la société des gens ordinaires. Même si tu recherches à travers toute la société des gens ordinaires. Même si tu recherches à travers toute la connaissance humaine – de Chine ou d’ailleurs, ancienne ou moderne- tu ne trouveras pas cela. " (Enseignement du Fa à la conférence de Fa des assistants à Changchun)


Heureusement, après avoir commencé à étudier le Fa, j’ai trouvé ce dont j’avais besoin. Chaque fois que mes pensées sont droites, quand je me confronte à l’adversité, je me vois comme le capitaine d’un bateau. Je ne suis pas effrayée par les tempêtes, remplie de paix et de confiance que je surmonterai n’importe quelles épreuves qui surgissent sur mon chemin.


J’ai décidé de préserver et de renforcer cet état d’esprit et l’angle de vue que j’ai obtenu du Falun Dafa et de ses enseignements, et je les utilise en étant confrontée aux hauts et aux bas de la vie.


J’ai bénéficié du Falun Dafa, et quelques-uns de mes patients ont fait de même après que je leur en ai parlé. Maintenant ils savent qu’ils ne doivent pas utiliser la logique des gens ordinaires pour faire face aux problèmes, parce que les gens ordinaires vivent pour les sentiments. Les désirs humains, la luxure, la compétition, le gain personnel et ce genre de choses sont tous des attachements qui induisent perturbations de l’esprit, souffrance, difficultés et maladie. Un pratiquant doit abandonner ces choses et les rejeter, prendre les choses avec légèreté et accorder moins d’importance aux problèmes des gens ordinaires.


Le Maître a dit :

" En revanche, dans la cultivation et la pratique véritables on doit cultiver son esprit, c’est seulement en élevant votre xinxing que votre esprit pourra atteindre la clarté, la pureté et le non-agir ; c’est seulement en élevant votre xinxing que vous pourrez vous identifier à la nature de notre univers… », (Zhuan Falun)


"Le seul moyen de parvenir à un état de bien-être sans maladie et d’atteindre une vraie libération, l’unique moyen, c’est de cultiver et de pratiquer ! " (Zhuan Falun)


J’espère que tous les pratiquants réussiront dans leur cultivation et que je serai diligente sur mon chemin de cultivation. Je souhaite aussi remercier notre Maître bienveillant.

Version en anglais :
▪ Psychologist from the Middle East: I Found What I Needed

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.