"Libre en prison" - rencontre avec un des quinze disciples de Dafa parmi les détenus de la prison bulgare de Stara Zagora
 

"Libre en prison" - rencontre avec un des quinze disciples de Dafa parmi les détenus de la prison bulgare de Stara Zagora

Pour des millions de pratiquants de Falun Dafa dans le monde, le pouvoir miraculeux du Falun Dafa est une expérience personnelle et un fait indéniable. C’est pourquoi ils ne ménagent ni leur temps ni leurs efforts et jusqu’à leur liberté pour permettre aux gens de connaître l’influence immense que cette pratique de cultivation juste peut avoir sur la vie d’une personne.


Les pratiquants de Bulgarie ne font pas exception. Ils ont relevé le défi de présenter Falun Dafa aux détenus de la prison de Stara Zagora. Cela après que Nikolai Kolev surnommé Koko, - un pratiquant de Falun Dafa, qui voici des années a été condamné à une peine dans cette même prison, a fait part à Radost Naydenova- la responsable des activités sociales et du Service éducatif de la prison, des grands changements survenus dans sa vie suite à sa rencontre avec, puis sa pratique du Falun Dafa. Témoin de sa transformation, Radost Naydenova, a agréé aux recommandations de Koko de présenter la pratique dans la Prison de Stara Zagora afin d’en faire bénéficier d’autres détenus, y purgeant actuellement des peines. Depuis maintenant deux ans, des pratiquants de Dafa de la ville de Stara Zagora ont organisé avec le soutien inconditionnel des autorités carcérales, des rencontres hebdomadaires d’étude des enseignements de Dafa et de démonstrations des exercices dans la prison pour ceux intéressés. Il y a désormais 15 disciples de Dafa dans la Prison de Stara Zagora.


Cet article raconte l’histoire et partage les expériences de cultivation de l’un d’entre eux, appelé Kostadin – un prisonnier qui a déjà purgé 11 ans de sa condamnation à vie. L’article a été écrit pour “Osem.” un prestigieux magazine en Bulgarie. Il démontre clairement la puissance du Falun Dafa et les changements émotionnels associés au choix de suivre le principe d’Authenticité-Bonté-Tolérance. Il reflète aussi la détermination de l’esprit humain pour trouver le chemin de retour à la liberté en étant enfermé derrière des barreaux.


Libre en prison
Kalina Kostova, Kerka Kuncheva Photos: Martin Georgiev


 
Les murs de la prison de Stara Zagora


En passant prudemment les grilles d’acier de la Prison de Stara Zagora, nous essayons de laisser derrière nous les préjugés des “gens libres”. Nous sommes sur le point de rencontrer Kostadin Vassilev (surnommé Kozeto parmi les détenus), qui est condamné à la prison à vie. Ce dernier nous accueille avec un sourire et nous tend comme présent une fleur de lotus d’origami, symbolisant la quête de pureté à travers la cultivation.


Grand et soigné, Kostadin exsude aussi la pureté. Il est flanqué de deux gardiens, mais il réussit à nous mettre rapidement à l’aise en sa présence, et à nous faire oublier la crainte de se retrouver face à un criminel condamné. Il a accepté la prison comme sa demeure, mais a-t-il accepté sa foi ? Oui ! Se rebelle-t-il contre la législation et le système judiciaire ? Non ! Kostadin émane une humilité infinie, l’indulgence et la compréhension, bouleversés par sa forte présence, nous passons à l’histoire.


 
Kostadin Vassilev interviewé en prison


Une vie remplie d’adrénaline

Pour Kostadin, la vie avant la prison est effrénée, il aime l’adrénaline et adore prendre des risques. Il sort diplômé de l’académie de police de Pazardzhik et devient policier dans sa ville natale de Tvarditza. Motivé par un désir d’argent rapide, il monte sa propre affaire. Il fonde aussi une famille et a une bonne vie, mais quelque chose manque. Il devient chauffeur de poids-lourd et conduit dans toute l’Europe, mais aussi en Russie et au Kazakhstan, où il a pour la première fois un apercu de la culture orientale.


“Ma vie était très impétueuse. Lentement mais sûrement elle a pris un mauvais tournant, vous savez comment c’ est … vous vous impliquez avec le mauvais entourage. Pour faire court, je suis devenu la raison pour laquelle une personne a perdu sa vie.” Alors qu’il était à l’étranger, Kostadin a fait l’objet d’un mandat d’Interpol pendant quatre ans jusqu’à ce qu’il décide finalement de rentrer en Bulgarie et de se rendre. “Je ne pouvais plus continuer à vivre avec moi-même. Je devais affronter ma destinée.”


Étant un ancien agent du maintien de l’ordre, Kostadin n’est pas surpris par sa condamnation. Lors du procès dans la ville de Rousse, il écoute en silence le verdict, la vie sans possibilité de probation, et après la condamnation il offre au juge une boîte de bonbons au chocolat. Quelque chose lui donne de l’espoir, sans savoir quoi exactement. Après son appel, la condamnation est muée en “prison à vie.”


“Je l’ai accepté calmement. Intérieurement, je savais et je sais encore, ça ne sera pas comme ça, la vie ne continuera pas de la même façon.” Kostadin a été condamné à la prison à vie en 2008 et il purge actuellement sa onzième année. “La première année j’ai été détenu dans une prison de la ville de Rousse. C’était le plus dur, vraiment terrifiant. Sans lumière du jour ni salle de bain. Je me préparais à poursuivre l’Êtat.” Plus tard il a été déplacé à Lovech, Vratza, Pleven, Sofia, Varna et Bourgas. C’est alors qu’il a perdu sa famille. Sa femme l’abandonne et emménage avec un detective, qui est son ancien collègue et un bon ami de la famille. Ses enfants ont l’interdiction de le contacter. Kostadin est dévasté par l’amertume, la colère et le désir de revanche. Après de nombreux appels, en 2014, il est finalement déplacé à la prison de Stara Zagora, où il est plus proche de sa famille et de ses parents. Il est placé dans le quartier de haute sécurité mais quelques mois plus tard, est transféré dans la partie commune.


“Un jour on m’a proposé de participer à une activité de groupe. J’ai accepté par ennui mais après avoir appris de quoi il s’agissait j’ai su que c’était quelque chose de vraiment important.” C’est ainsi que Kostadin rencontre le Falun Dafa et prend conscience que ce n’est pas par hasard.


Falun Dafa est une méthode chinoise traditionnelle de raffinement de soi de l’école de Bouddha. Similaire à d’autres pratiques de qigong, Falun Dafa vise aussi à obtenir l’Éveil en cultivant son esprit et son corps. Celui qui cultive doit regarder en lui-même pour être prêt à abandonner tout ce qui est mauvais et inutile, accueillir les tribulations dans la vie comme une chance de s’améliorer et de se cultiver. Incluant cinq exercices méditatifs, Falun Dafa enseigne à ses adeptes le principe d’Authenticité-Bonté-Tolérance. À travers les âges, les gens en Chine ont cherché des chemins vers l’Éveil mais la plupart pratiquaient en secret. Depuis le 20 juillet 1999, le régime communiste chinois a initié une persécution illégale du Falun Dafa, enfreignant le droit constitutionnel des gens à la liberté d’expression et de croyance.


Transformation

Lorsque les pratiquants de Falun Dafa ont approché la Prison de Stara Zagora dans l'optique de présenter la pratique aux détenus, l’administrateur répond - Radost Naidenova- Chef de service à la Direction de l’Intérieur à la Capitale (CDI) et Nicolay Nikolov – détective au CDI trouvent le Falun Dafa digne de confiance, ayant déjà vu la transformation d’un autre ancien détenu – Nikolay Kolev (Koko), lequel vit actuellement et pratique le Falun Dafa au Royaume Uni. Il appelle personnellement Radost Naidenova pour discuter de l’extraordinaire ancien système de cultivation, qui opère des miracles en transformant le caractère. Les pratiquants de Stara Zagora se voient accorder la permission de travailler bénévolement avec les détenus chaque mardi.


 
Kostadin Vassilev et Kalina Kostova, un des auteurs de l'article


“ MA PERSPECTIVE A ENTIÈREMENT CHANGÉ. POUR LE MOMENT, JE NE SUIS PLUS DU TOUT ENNUYÉ PAR LE FAIT DE PURGER UN EMPRISONNEMENT À VIE”


Kostadin lit tous les livres de Dafa d’une seule traite. Pendant un an, il pratique seul et attend impatiemment ses séances hebdomadaires avec les pratiquants pour partager ses expériences avec eux. Ils ont le plein soutien de l’administration carcérale pour former des équipes pour les exercices et les discussions. Certains des prisonniers s’y joignent et font l’essai, certains restent et d’autres abandonnent. Mais Kostadin est toujours là.


“Grâce à la pratique, tout a connu un changement à 180 degrés, ma perspective a entièrement changé. Pour le moment, je ne suis plus du tout ennuyé par le fait de purger un emprisonnement à vie – partage Kostadin. “La seule chose importante est de faire les exercices après mon réveil, de lire et d'étudier le Fa et les principes, de pratiquer et tout le reste se met en place ! Grâce au Falun Dafa j’ai effacé ma “liste noire de gens à "traiter" en sortant de prison”. J’ai compris pourquoi les choses se produisent et le pourquoi de ce qui est arrivé dans ma vie, j’ai pris conscience qu’on doit réprimer les sentiments de haine et de colère. Je comprends que pratiquer Falun Dafa est une mission et que vous devez suivre les trois principes, seulement alors vous vous élevez.”


D’après Kostadin, l’effet du Falun Dafa est immédiat. “Peu m’importe les religions orthodoxes, nous en avons ici de toutes sortes, mais lorsqu’une personne pratique, il en voit les résultats et sa motivation grandit aussi. Je veux que davantage de gens soient informés de la pratique. C’est ma mission.” Il s’inquiétait pour ses parents, mais depuis qu’il a donné une copie de Zhuan Falun à sa mère de 70 ans, elle a commencé la pratique, et il ne s’inquiète plus pour elle. Son frère aussi soutient sa cultivation.


“ “ GRÂCE AU FALUN DAFA J’AI EFFACÉ MA “LISTE NOIRE DE GENS À TRAITER EN SORTANT DE PRISON”. J’AI PRIS CONSCIENCE QU’ON DOIT RÉPRIMER LES SENTIMENTS DE HAINE ET DE COLÈRE.”


Aucunes poursuites

Quatre mois après avoir commencé la pratique, Kostadin réussit à éliminer ses problèmes de santé et à abandonner les médicaments. Il arrête de fumer bien que fumant jusque là deux paquets par jour. Ses envies de viande, d’alcool et de café ont cessé. Il prend des douches froides en toute saison. Mais le plus remarquable sont encore les changements dans son état d’esprit et sa perception du monde. Il n’a plus d’intérêt pour les choses sans valeur et temporaires. Il réalise que la cultivation donne du sens à la vie humaine. Avec à l’esprit toutes les difficultés et la diversité des caractères des gens en prison, il dit “L’environnement ici est très favorable pour cultiver et élever mon niveau spirituel.” Il réussit à se débarrasser de la colère et de la haine dans son cœur, et aussi du sentiment de vengeance.


“La chose la plus importante est que j’ai été capable de pardonner à ma femme, à son petit ami et aux gens, qui m’ont trahi ou m’ont traité injustement. J’ai réussi à changer d’attitude envers eux.” Il a éliminé son appétit pour ses propres choses et la satisfaction de ses désirs. Il réalise aussi qu’il a perdu son intérêt à gagner en jouant aux jeux de plateau. “J’ai remarqué que moins je veux gagner, plus je gagne.” Kostadin essaie d’appliquer le principe Authenticité-Bonté-Tolérance du Falun Dafa dans sa vie quotidienne. “Le premier des trois est pour moi le plus facile. Tout le monde a la bonté en lui-même. Je remercie ma mère de m’avoir élevé en ce sens … j’ai facilement appris à dire la vérité et cela m’a beaucoup libéré ! Lorsqu’une personne n’a pas à mentir, il n’y a pas de séparations, vous vivez plus facilement et vous êtes respecté pour cela. L’attitude des gens change lorsque vous n’essayez pas de cacher les choses.”


Kostadin dit qu’il fait encore face à des défis s’agissant de la patience. Il est très impétueux et dit les choses sans même y réfléchir et le regrette par la suite. Mais il travaille à cultiver sa patience. Et la direction de la prison apprécie son attitude responsable – il est autorisé à avoir des étagères de livres et un tapis de méditation. On lui donne aussi des responsabilités supplémentaires telles que s’occuper des nouveaux venus et aider les détenus qui ont des difficultés à s’adapter.


Kostadin est conscient que son comportement rend les autres prisonniers plus respectueux envers lui. Grâce à son attitude envers sa condamnation à vie, il réussit à les réconforter et à leur donner confiance qu’eux aussi seront capables de gérer la situation. Il remarque qu’en entrant dans une pièce, il semble harmoniser tout l’espace et calmer chacun. Les autres détenus prêtent davantage attention à ce qu’ils disent en sa présence et se comportent de manière plus aimable. Ils sont moins bruyants aussi en passant par ma cellule.”


Kostadin a une profonde appreciation des efforts des pratiquants de Falun Dafa de la ville de Stara Zagora qui continuent à lui rendre régulièrement visite pour le soutenir lui et les autres disciples de Dafa. Il y a actuellement une quinzaine d’entre eux, dont trois condamnés à vie. L’un d’entre eux était sous si haute sécurité qu’il n’a été autorisé à se joindre aux autres qu’après avoir entrepris une grève de la faim. “Je n’ai toujours pas idée de comment il a appris tout ça.” – dit Kostadin. “En général, les prisonniers condamnés à vie n’ont pas accès à de telles activités. Et c’est exactement ce que j’ai cherché toute ma vie. C’est cela qui me manquait.”

Pour Kostadin, Falun Dafa est le plus grand cadeau et devenir un pratiquant l’expérience la plus importante de sa vie. Il n’a pas peur de son futur mais a foi en lui : “Je sais que la chose la plus importante est d’essayer d’être aussi bon que possible.” Selon Radost Naidenova, qui s’occupe des Activités sociales et du Service éducatif, Kostadin est extraverti, responsable, il est la principale source de motivation pour la pratique du Falun Dafa en prison. “Son exemple personnel a attiré les autres”.


La porte du changement

D’après Radost Atanasova, la direction de la prison essaie de mettre en oeuvre de nouveaux modèles de travail, se focalisant et se concentrant sur les qualités positives et les points forts des prisonniers. Elle est particulièrement reconnaissante pour le soutien professionnel du Chef de la Prison de Stara Zagora – Ivan Karushkov. “Nous souhaitons le changement et la porte de ce changement s’ouvre à l’intérieur. Cela commence avec chacun d’entre nous … J’ai lu le Zhuan Falun (le livre principal du Falun Dafa). Je pense que Zhuan Falun est une méthode innovatrice pour atteindre le cœur humain. J’ai été impressionnée par les principes, ils sont inhérents aux valeurs humaines. La pratique offre aussi un espace sans danger pour être seul avec son propre soi, ses propres pensées : pour les aligner : avoir une certaine autonomie, et c’est difficile à faire en prison … Nous recommandons que le Falun Dafa soit présenté aussi à d’autres prisons.”


Nous quittons la prison sans plus aucun préjugé, conscients qu’entre ses murs, vivent et travaillent des gens avec des rêves. Les rêves de Kostadin vivent aussi : assister à la Conférence internationale de partage d’expériences (il y a des pratiquants de Falun Dafa dans 114 pays) et écouter directement la voix de son Enseignant. Il veut aussi partager avec davantage de gens comment le fait de suivre le principe d’Authenticité-Bonté-Tolérance a changé sa vie.


“Il existera toujours une lutte entre le bien et le mal. Mais alors que davantage de gens se familiarisent avec le Falun Dafa et suivent ce principe, le bien se multipliera. Même si tous ne parviennent pas à l’Éveil, il est important que les bonnes personnes et la bonté prévalent dans ce monde.”

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.