Un avocat de Jilin se voit refuser le droit de représenter une pratiquante de Falun Gong

Une femme du canton de Nong'an avait un avocat prêt à défendre son droit à la liberté de croyance, mais il n'a pas été autorisé à la représenter devant le tribunal.


Mme Wang Juan est une pratiquante de Falun Gong, une discipline spirituelle persécutée par le régime communiste chinois. Elle a été arrêtée le 23 juin 2017, alors qu'elle utilisait son téléphone portable pour appeler les gens à diffuser des messages sur la persécution du Falun Gong.


La police l'a forcée à garder le téléphone allumé jusqu'à épuisement de la batterie. Ils ont ensuite enregistré combien d'appels avaient été passés.


L'avocat de Mme Wang a essayé de réexaminer son cas, mais le parquet du canton de Nong'an a rejeté sa demande à trois reprises. Cependant, le parquet a renvoyé son affaire au département de police du canton de Nong'an à deux reprises, invoquant des preuves insuffisantes. La police a refusé de la libérer


Plus tard, la police a réussi à faire accepter son dossier par le parquet, qui a décidé de l'inculper pour avoir fait un nombre excessif d'appels téléphoniques.


L'avocat de Mme Wang a déposé une demande de la représenter au tribunal, et les fonctionnaires du tribunal du canton de Nong'an ont exigé qu'il montre l'approbation de son bureau judiciaire local, de son comité des affaires politiques et légales et de son association d'avocats. Aucune des agences ne savait comment émettre une telle approbation, car il n'était légalement obligatoire d'établir une relation avocat-client.


L'avocat n'a donc pas été en mesure de défendre Mme Wang devant le tribunal le 29 mars 2018. Mme Wang a témoigné pour sa propre défense. Elle a soutenu qu'aucune loi en Chine ne criminalise le Falun Gong et que c'était son droit constitutionnel que de passer des appels téléphoniques.


Le procureur a ensuite allégué que le contenu de ses appels téléphoniques était illégal, mais il a omis de préciser quelle loi ses appels avaient enfreint.


Mme Wang reste au quatrième centre de détention de la ville de Changchun.


Version chinoise:
迎接同修走出冤狱-吉林农安王娟被非法抓捕

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.