Démissionner du PCC dans les rues de Hong Kong
 

Démissionner du PCC dans les rues de Hong Kong

Je suis un bénévole à Hong Kong qui aide les Chinois à démissionner du Parti communiste chinois (PCC) et de ses organisations affiliées. J'ai été témoin de la façon dont l'éditorial de The Epoch Times, " Neuf commentaires sur le Parti communiste ", publié pour la première fois en 2004, a déclenché une vague de démissions du Parti communiste chinois et de ses organisations affiliées. L'éditorial exposait la véritable histoire du PCC et sa nature de fausseté, de méchanceté et de lutte. L'éditorial a réveillé le peuple chinois en Chine continentale et à l'étranger.


Récemment, le nombre de personnes qui ont démissionné du PCC et de ses deux organisations de jeunesse (la Ligue de la jeunesse communiste et les Jeunes Pionniers) par mon intermédiaire chaque jour, équivaut au nombre total de personnes qui ont démissionné du PCC au cours de l'année où le mouvement a commencé il y a treize ans. De plus en plus de gens ont vu la nature perverse du PCC et souhaitent rester en sécurité lorsque le PCC s'effondrera. Il est maintenant beaucoup plus facile pour les gens d'accepter de démissionner de ces organisations.


Un jour, je suis allé distribuer le journal The Epoch Times dans une communauté. J'ai dit : " Bonjour tout le monde ! Le Falun Dafa est une grande cultivation et pratique. Jetez un coup d'œil à l'article "Le but ultime du communisme". Démissionnez du PCC pour être en sécurité ! "


Quelques personnes m'ont pris un journal et l'une d'entre elles m'a dit : " Votre journal est notre préféré. Nous vous soutenons ! " Je leur ai souhaité paix et bénédictions. L'autre a dit :" Nous avons personnellement fait l'expérience de la réforme agraire[du PCC]. Nos parents ont été tués dans le mouvement. " Une autre personne s'est jointe à la conversation et a ajouté : " N'est-il pas temps de demander des comptes au PCC ? Nous sommes venus à Hong Kong parce que le PCC est tellement mauvais. " Tous les trois ont décidé de démissionner des organisations communistes auxquelles ils avaient adhéré dès leur plus jeune âge.


J'aide souvent les gens à démissionner des organisations du PCC alors que je distribue des journaux et j'entends souvent les gens dire : " Les pratiquants de Falun Gong ont travaillé dur ! " "Vous êtes notre espoir ! " " Votre journal est notre nourriture spirituelle. "


Beaucoup de gens sont très heureux de démissionner du PCC et de ses organisations affiliées après une courte conversation. Certains pressent leurs mains l'une contre l'autre devant leur poitrine dans un geste de révérence, s'inclinent et disent " Merci ! "


Le 15 mars, un homme semblant être un haut fonctionnaire s'est arrêté. Il a attendu que d'autres personnes finissent de démissionner des organisations du PCC, a pris une photo de tous les pseudonymes utilisés, a lu chaque mot sur nos tableaux d'affichage et a pris des photos de nos présentoirs d'un bout à l'autre. Il allait ramener toute l'information en Chine continentale. D'autres personnes l'observaient, mais ne semblaient pas s'inquiéter des représailles.


J'ai dit à l'homme : "Monsieur, rapportez ces faits à tous ceux que vous connaissez. Le Falun Dafa est grand ! Démissionnez du PCC pour être en sécurité ! J'espère que tous nos compatriotes chinois démissionneront du parti pervers et choisiront un brillant avenir ! Que cette nouvelle année vous apporte des bénédictions ! Vous accumulerez de la vertu majestueuse si vous aidez à propager les faits ! " Tout le monde a ri.


Version anglaise :

Quitting the CCP on the Streets of Hong Kong


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.