Nouvelle-Zélande: Célébrer une "étape" du mouvement Quitter le Parti communiste

Des pratiquants locaux du Falun Gong et des sympathisants ont organisé un rassemblement sur la place Aotea à Auckland, en Nouvelle-Zélande, pour célébrer les 300 millions de retraits du Parti communiste chinois (PCC) et de ses organisations affiliées.


 
Le rassemblement
 
Barry Wilson au rassemblement

Le rassemblement, qui a débuté à 11h30, a été organisé par Barry Wilson, un avocat, qui a dit que 300 millions de démissions était une réussite incroyable pour le mouvement "quitter le Parti" (Tuidang) .


L'impulsion des démissions du Parti communiste a commencé avec la publication des Neuf commentaires sur le Parti communiste en 2004.

 
L’activiste démocrate Chen Weijian a brièvement passé en revue l’histoire du PCC. Il a félicité les pratiquants de Falun Gong pour avoir protégé la culture traditionnelle chinoise.
 
Xi Weiguo, une activiste des droits de l’homme, raconte sa propre histoire d’avoir été torturée dans une prison du PCC.
 
Le démocrate Yu Henmeng a appelé à la libération des avocats des droits de l’homme emprisonnés en Chine.


Selon Mme Wei, l'organisatrice du rassemblement, le chiffre de 300 millions de démissions est une étape importante dans le mouvement. Elle a félicité les bénévoles pour leurs efforts visant à faire connaître aux gens la vérité sur le PCC et à convaincre leurs compatriotes chinois de démissionner du Parti.


Mme Wei a appelé le peuple chinois à ne pas être trompés par le PCC, à reconnaître le Parti comme l’entité malfaisante qu'il est en réalité, et à assurer leur propre avenir en l'abandonnant.


Selon le journal Epoch Times, il a fallu six ans et neuf mois pour que le nombre de démissions atteigne 100 millions. Pour atteindre 200 millions, il a fallu trois ans et huit mois, et seulement deux ans et 11 mois pour atteindre 300 millions.

 
Dennis Hyde, le fondateur de l’entreprise Space Dome, a condamné la répression des droits de l’homme en Chine.


Riki Robinson, un homme d'affaires de Christchurch, a appelé le gouvernement néo-zélandais à protéger ses valeurs et à ne pas céder au parti communiste.

 
Des citoyens ont signé la pétition pour soutenir les démissions chinoises du Parti.


Renben d'Auckland a entendu parler de l'événement sur les médias sociaux et est venu pour obtenir des informations plus détaillées.


Renben a dit qu'il voulait en savoir plus sur la répression des droits de l'homme en Chine, y compris le prélèvement forcé d'organes sur les pratiquants de Falun Gong.


"L'existence du parti communiste a négativement impacté le peuple chinois et le reste du monde. La plus grande menace pour l'humanité est le communisme ", a-t-il dit.


Traduit de l’anglais
New Zealand: Celebrating a “Milestone” in the Quit the Communist Party Movement

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.