Une ancienne urologue en chef torturée et presque tuée suite à une arrestation massive

Mme Kong Qingchun a été arrêtée en même temps que plus de 100 autres pratiquants de Falun Gong dans la province de Liaoning le 28 juin 2016, par la police et des agents du bureau 610.


Mme Kong a été emmenée au centre de détention de Yaojia, où elle a fait une grève de la faim de 37 jours. Les policiers ont essayé de la gaver et l'ont gravement blessée dans le processus. Elle a failli mourir et a été emmenée à l'hôpital Dalian Zhongxin pour des soins d'urgence. Sa famille n'a pas été informée de son état critique.


Elle a été jugée les 18 janvier et 15 mars 2017 par le tribunal de Ganjingzi. Mme Kong a été condamnée à quatre ans de prison en avril 2017. Elle a fait appel de cette décision devant le tribunal de la ville de Dalian, mais la cour a rejeté son appel et confirmé la peine. Elle a été emmenée dans la prison Xinrujian du Liaoning et plus tard transférée dans la prison Dongling de la ville de Shenyang.


Mme Kong a été battue dans la prison Dongling le 30 novembre 2017, pour avoir refusé de renoncer à sa croyance en Falun Gong et de se soumette au travail forcé. Son épaule a été fracturée et quatre de ses dents de devant inférieures sont tombées en raison de la torture.


Le gardien Liu Jian et le garde en chef Yang Ming ont par la suite ordonné à la détenue Yan Bing de la surveiller. Yan l'a privée de sommeil et l'a empêchée de faire les exercices de Falun Gong. Après que Mme Kong a fait une grève de la faim, Yan l'a battue avec une matraque en caoutchouc. (Les matraques en caoutchouc minimisent les blessures visibles mais infligent des blessures internes et une douleur intense.)


Mme Kong, 55 ans, était médecin-chef adjoint du département de chirurgie urologique de l'hôpital populaire n ° 5 de Dalian.


Voir également :
Former Surgeon Sues Jiang Zemin


Version chinoise :
孔庆春在沈阳东陵监狱被打断肩膀

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.