Un homme salué comme un héros pour avoir éteint le feu d'un voisin, fait face à un procès en raison de sa croyance

M. Gao Hengbai faisait une sieste un jour d'été en 2016 lorsqu'il a été réveillé par tout un remue-ménage. La canalisation de gaz naturel de son voisin de l'autre côté de la rue avait pris feu et toute la famille est sortie en courant pour éviter une éventuelle explosion.


M. Gao a attrapé une couverture qu'il a trempée avec de l'eau. Il s'est précipité dans la maison de son voisin et a éteint le feu. La femme de cette famille a dit à son fils : " N'oublie jamais M. Gao. S'il n'avait pas été là, notre maison nouvellement construite aurait été incendiée. "


Si l'incendie avait eu lieu des années plus tôt, M. Gao aurait été un héros improbable. Il était connu comme étant un mari et un fils abusif qui battait sa femme et se querellait tout le temps avec ses parents. Cependant, il est devenu un homme totalement différent après avoir commencé à pratiquer le Falun Gong en 2008.


Le Falun Gong est une discipline spirituelle basée sur le principe Authenticité-Bonté-Tolérance, qui est persécutée par le régime communiste chinois depuis juillet 1999.


Ayant fait l'expérience du pouvoir de transformation du Falun Gong, M. Gao n'a jamais hésité à dire aux gens qu'aucune loi en Chine ne criminalise le Falun Gong et que le Falun Gong n'a rien à voir avec ce qui est décrit par la propagande d'état. Un acte aussi simple l'a conduit en garde à vue.


Cet habitant de 46 ans du faubourg de Nancun, ville de Pingdu, a été arrêté le 16 décembre 2017 alors qu'il distribuait des calendriers de bureau contenant des informations sur le Falun Gong.


Les parents de M. Gao, tous deux octogénaires, se sont rendus plusieurs fois au poste de police local pour demander sa libération. Ils ont été envoyés au Bureau 610 de la ville de Pingdu, une agence extra-légale chargée d'éradiquer le Falun Gong et ayant tout pouvoir sur le système judiciaire.


Le couple âgé a trouvé Guo Yucheng, directeur adjoint du Bureau 610, le 28 décembre, mais ils ont été éconduits. Ils y sont retournés le lendemain et Guo Yucheng s'est moqué d'eux. Le même jour, leur fils a fait l'objet d'un mandat d'arrêt officiel.

Le dossier de M. Gao a été transmis au parquet de la ville de Pingdu le 6 février 2018. Il a été interrogé au centre de détention de la ville de Pingdu le 8 février et inculpé le 23 février.


La famille de M. Gao a appelé le procureur Zhang Zhengxia le 4 mars pour lui rappeler que l'acte d'accusation qu'il avait déposé contre M. Gao était dépourvu de base légale.


M. Han Zhiguang, avocat à Pékin, a été engagé pour représenter M. Gao. M. Han s'est rendu au tribunal municipal de Pingdu le 12 mars, mais il n'a pas pu rencontrer le juge Li Yan, affecté au dossier. M. Han s'est ensuite rendu au centre de détention pour voir M. Gao.


M. Gao a affirmé sa détermination à se battre pour son droit constitutionnel à la liberté de croyance. Il ne pouvait pas croire qu'il avait été arrêté pour avoir essayé d'être une bonne personne. Il a demandé à M. Han de transmettre à sa famille le message : " Il n'y a aucun mal à pratiquer le Falun Gong. N'ayez pas honte de ma détention. Gardez la tête haute ! "


M. Gao a également écrit une procuration pour confier à sa sœur aînée de témoigner pour sa défense dans son procès. Sa sœur a soumis le document à la cour le 14 mars.


Alors que M. Gao attend son procès en raison de sa croyance, de nombreuses personnes de la région ont signé une pétition demandant sa libération inconditionnelle.


 

Sur la pétition on peut lire : " Il est légal d'avoir une croyance spirituelle ; arrêtez la persécution. "

Un avocat affirme que les pratiquants de Falun Gong n'auraient jamais dû être poursuivis pour s'être efforcés d'être de bonnes personnes


M. Han a représenté de nombreux pratiquants de Falun Gong au cours des années. Bien que chaque pratiquant soit différent, M. Han a découvert qu'ils partagent un trait commun – ils s'efforcent tous de devenir de meilleures personnes en suivant le principe du Falun Gong, Authenticité-Bonté-Tolérance.


Prenons M. Gao comme exemple. M. Han est impressionné par la façon dont le Falun Gong a transformé une personne autrefois abusive en un citoyen honnête et un mari, un père, un fils et un frère aimable.


M. Han a souligné que les accusations portées contre M. Gao et ses autres clients pratiquants de Falun Gong n'ont aucun fondement légal. Il a souligné qu'ils n'auraient jamais dû être poursuivis pour s'être efforcés d'être de bonnes personnes et exercer leur droit constitutionnel à la liberté de croyance.


M. Han s'est demandé pourquoi les pratiquants de Falun Gong risquent leur vie pour dire aux gens que la persécution de leur croyance est une erreur. Il a conclu que la seule raison est que ces pratiquants ont personnellement expérimenté le pouvoir du Falun Gong d'élever l'esprit et d'améliorer la santé. Il a compris que Authenticité-Bonté-Tolérance est une valeur universelle et que personne ne devrait être arrêté pour avoir défendu un tel principe.


M. Han a également dit que certains de ses clients non-pratiquants ne tenaient pas leur promesse de le payer pour son travail, mais que cela ne s'était jamais produit avec ses clients pratiquants. Il a vu que les pratiquants sont honnêtes et dignes de confiance.


M. Han a exprimé sa détermination à demander justice pour M. Gao.


Une famille dévastée par l'arrestation de M. Gao

La femme de M. Gao, Mme Sun Zhengmei, sait personnellement à quel point le Falun Gong a transformé son mari. Elle était victime de violence conjugale avant que celui-ci n'adopte la pratique du Falun Gong. Une fois, il l'a battue au point d'avoir la tête en sang. Une autre fois, elle a dû se réfugier chez sa sœur. Elle a également rappelé à quel point " l'ancien M. Gao "" avait un jour déchiré un de ses vêtements en morceaux après avoir explosé pour une question insignifiante.


M. Gao a arrêté de fumer et est devenu un mari plein de considération après avoir commencé à pratiquer le Falun Gong. Mme Sun ne comprend pas pourquoi il fait face à un procès parce qu'il est une bonne personne. Elle est devenue déprimée et ne voulait plus sortir de la maison. En quelques mois, elle a perdu beaucoup de poids.


Leur fille de 10 ans pleure à la mention de son père. Elle a écrit "Papa, tu me manques " sur un mur et sa mère a fondu en larmes quand elle a découvert le message.

 
M. Gao et sa fille


Les parents de M. Gao comptent les jours de sa détention. Ils ne peuvent ni bien manger ni bien dormir. Le couple âgé a quatre enfants. Ils s'inquiétaient tout le temps pour M. Gao, qui ne manquait jamais une occasion de leur causer des maux de tête. Mais leur fils a totalement changé après avoir commencé à pratiquer le Falun Gong. Il leur rendait souvent visite pour s'assurer que tout allait bien. Il a été le premier à se précipiter chez eux lorsque sa mère a fait une chute et s'est cassé la jambe.

 
Les parents de M. Gao



Version chinoise : 昔日救火勇士 今遭构陷关押

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.