Informer à propos du Falun Gong et de la persécution en Chine dans le centre-ville de Bergen en Norvège

Les pratiquants de Falun Dafa de Stavenger, en Norvège, se sont rendus à Bergen les 23 et 24 février. Bergen est la deuxième plus grande ville de Norvège, la population y est dense et les habitations couvrent les sept montagnes qui entourent le centre-ville, et le quartier de Bryggen avec ses maisons en bois colorées sur le vieux quai, figurant sur la liste du patrimoine de l’Unesco.


 
Daniel au centre a écrit un essai à propos Falun Gong
 
Distribuer l’information concernant le Falun Gong et la persécution en Chine aux citoyens de Bergen
 
Une femme écoute une pratiquante lui expliquer les faits et examine le dépliant avec intérêt

Les pratiquants voulaient que davantage de gens apprennent les atrocités commises à l’encontre de la pratique traditionnelle pour le corps et l’esprit du Falun Gong, au profit de la lucrative industrie chinoise des greffes. Les documents distribués titraient sans équivoque "Falun Gong en Chine.Tués pour leurs organes " De nombreux passants ont été bouleversés par la cruauté de la persécution " pire que tout ce qu’on peut imaginer " comme l’ont exprimé certains.


Une femme d’âge moyen a écouté attentivement l’explication d’une pratiquante et était bouleversée d’apprendre que des pratiquants de Falun Gong sont tués pour leurs organes pour les vendre à de riches patients étrangers ou chinois. Elle a demandé un autre dépliant pour sa fille. Repassant un peu plus tard, elle a demandé encore un imprimé après avoir donné le sien à la vendeuse d’un magasin en l'informant des horreurs de la persécution.


Un monsieur qui ne voulait pas prendre l’imprimé, est néanmoins resté un bon moment à discuter du commerce d’organes en Chine. Il a finalement remercié pour la conversation et alors qu’il était prêt à partir il a dit " Je dois finalement prendre un dépliant, ces choses sont trop horribles. "


De nombreux clients d’un café en plein air avaient observé la pratiquante discuter avec les passants et ils l’ont appelée pour avoir un dépliant. Elle les a informés à propos du Falun Gong et de la persécution en Chine. L’un d’entre eux était un marin et était allé en Chine. Il y avait vu et entendu parler de drôles de choses et n’a pas été surpris du tout par l’information.


Un couple de touristes chinois a volontiers accepté l’information sur la persécution et ils ont dit qu’ils étaient au courant de la persécution et du commerce d’organes.


Quatre jeunes personnes ont reçu l’information à propos du tourisme d’organes. Daniel l’un d’entre eux, a pris le dépliant d’information et s'est exclamé " Falun Gong ? Je connais ! " À la question de comment il avait été informé, il a dit " J’ai écrit un essai à propos du Falun Gong au lycée. J’ai informé ma classe sur la méthode, montré une vidéo des exercices et dénoncé la persécution. Mon professeur a trouvé mon essai excellent." Il avait apparemment été en contact avec la pratiquante de Falun Gong il y a quelque temps, et elle l’avait informé à propos de la méthode.


Les autres jeunes ont tout à coup été très intéressés et la pratiquante leur a donné davantage d’informations à propos du Falun Gong et du commerce d’organes en Chine.


Une femme en maîtrise à l’Université de Bergen, se spécialisant dans l’aide internationale concernant les enfants exposés au trafic et au vol d’organes a apprécié d’avoir cette nouvelle information. Elle pensait que la corruption est le fondement de tout le désespoir dans le monde. Informée de plusieurs sites internet elle a souhaité impatiemment en savoir plus.


Une autre femme qui était handicapée, a été touchée en apprenant la situation des prisonniers d’opinion qui se voyaient priver de leurs organes. Elle s’est exclamée désespérée " Que voulez-vous que je fasse ? Je n’ai pas d’argent à vous donner." La pratiquante lui a calmement expliqué "Nous ne collectons pas d’argent, nous voulons juste vous informer vous, vos amis, vos familles de ne pas aller en Chine pour obtenir des organes et causer la mort d’autres personnes par ignorance.


Une femme âgée a demandé un dépliant. Elle a dit que son amie en avait reçu un la veille et qu’elles l’avaient lu ensemble. Elle pensait que le tourisme d’organes était si horrible qu’elle voulait avoir son propre dépliant afin de pouvoir en informer d’autres gens.


De nombreux citoyens de Bergen qui n’avaient jamais entendu parler de la persécution jusque-là, ont remercié les pratiquants d'être venus jusqu'à Bergen par ce temps froid, les informer à propos du tourisme d’organes.


Version originale :
Norge: Informasjon til bergensere om organturisme i Kina


Documents de référence :

Falun Gong : La pratique

Falun Gong- Enseignements et croyances

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.