Chérir les opportunités de cultiver dans les projets de Dafa

Franchement, après avoir travaillé longtemps dans un projet de clarification de la vérité avec d'autres pratiquants de Falun Dafa, nous pouvons commencer à nous sentir un peu engourdis. Cependant, la façon dont nous traitons les obstacles qui se présentent est le reflet de notre niveau de cultivation personnelle.
Souvent, après nous être familiarisés avec le processus de travail, nous allons immédiatement sauter dans les tâches à accomplir et ne plus réfléchir avec un esprit pur comme le devrait un pratiquant. Dans de telles circonstances, nous pourrions facilement devenir anxieux en rencontrant des obstacles et chercher à attaquer le problème plutôt que de regarder à l'intérieur pour trouver les causes à l'intérieur de nous-mêmes.


Si en tant que pratiquants, nous pouvions réaliser que, regarder vers l'extérieur n'aidera pas, et plutot commencer à regarder vers l'intérieur pour réfléchir à la question du point de vue du Fa, les problèmes peuvent généralement être résolus rapidement.


Si nous sommes fortement piégés dans les notions humaines et que le problème n'est pas résolu, nous pourrions nous irriter ou perdre patience.


Parfois, nous pourrions déjà avoir réalisé que le problème provient de nous-mêmes, mais refusé de l'accepter et continué à attaquer le problème en surface. En fin de compte, nous allons juste perdre davantage de temps.


Nos projets ont un seul objectif : sauver les êtres. Participer à un projet sans avoir l’esprit pur nuira à l'efficacité du projet. Travailler dans un projet comme une personne ordinaire réduira notre niveau à celui d'une personne ordinaire. Nous n'aurons alors pas de vertu majestueuse. De plus, si un pratiquant travaille sur un projet avec une attitude superficielle, c’est irrespectueux envers le Fa et envers notre mission.


Si un pratiquant ne se chérit pas lui-même, gaspille les opportunités arrangées par le Maître et oublie même la mission de sauver les êtres, alors ce pratiquant ne cultive pas du tout.


En traitant les problèmes, nous devons réaliser que c'est juste un problème de cultivation personnelle.
Si je suis capable de me rappeler que je suis un pratiquant et réfléchir au problème sur la base du Fa, le problème qui semblait jusque là difficile devient clair , une solution raisonnable apparaît et l’efficacité des mon travail s’améliore.


Je comprends que l'idée de faire face à un challenge est comme une bataille entre l'humain et le divin. Si le côté humain gagne, le problème devient chaotique et compliqué. Si le côté divin gagne, la solution apparaît et je peux facilement organiser mes tâches en fonction de la priorité. Les résultats sont souvent meilleurs que prévu.


J'ai aussi expérimenté qu'après m'être rectifié sur la base du Fa et en regardant rétrospectivement le processus, je peux beaucoup apprendre du processus de me rectifier moi-même.


En faisant face à un problème avec un esprit droit, les choses seront plus faciles. Quand bien même j'aurais dépensé la même quantité de temps et d'énergie, j'aurais le cœur satisfait et enrichi. Parfois, chaque cellule de mon corps se sent comme rempli d'énergie et je suis capable d'accomplir mes tâches avec bonheur.


En observant les compagnons de pratique contribuer autant aux projets et coopérer entre eux de façon désintéressée, je peux voir en moi-même de nombreuses insuffisances que je peux améliorer et des notions humaines que je peux abandonner.


Le Maître ne m'a jamais abandonné, même quand je n'avais pas le moral. Je n'ai aucune excuse pour ne pas chérir cette vie et l'opportunité de cultiver dans Falun Dafa pendant la dernière et unique période de la rectification de Fa.


Telle est ma compréhension personnelle ; veuillez me corriger si quelque chose est inapproprié.


Version en anglais :
Cherishing the Cultivation Opportunities in Dafa Projects

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.