Se rendre dans des centaines de villages pour parler aux gens de Dafa
 

Se rendre dans des centaines de villages pour parler aux gens de Dafa

J'ai 63 ans. Avant que je ne commence à pratiquer le Falun Dafa en 2004, j'avais de nombreuses maladies et j'étais tout le temps fatiguée. C'était une période très difficile pour moi. Pratiquer Falun Dafa a changé ma vie.


Depuis mon plus jeune âge, j’aimais lire à propos des Bouddhas et les tenais en immense respect. Après m'être mariée, j’étais trop occupée à rechercher le renom et le gain. Étant donné mon style de vie, j'ai développé de l’hypertension, un taux élevé de cholestérol, et des problèmes d’organes.


Plus je souffrais, plus mon caractère empirait, et je me mettais souvent en colère avec ma famille. L'atmosphère à la maison était tendue à cause de moi.


Apprendre et bénéficier du Falun Dafa

Un médecin m’a donné le livre Zhuan Falun en mars 2004 et m’a demandée de le lire. Sitôt rentrée à la maison, j'ai immédiatement commencé à lire ce livre et je ne pouvais plus le refermer. C'était un livre si merveilleux, et j'ai appris que la propagande du Parti communiste chinois (PCC) au sujet du Falun Dafa n’était que mensonges.


J’étais touchée par les principes de Dafa "Authenticité, Bonté, Patience.". Mon état mental s'est amélioré, et deux mois plus tard j’avais retrouvé la santé.


Dafa m'a également appris à être plus tolérante. Dès que je prenais conscience que j'étais en colère, je me corrigeais immédiatement. Ma famille m’a vue changer, et notre vie de famille est devenue harmonieuse.


Je suis restée inébranlable dans ma foi en dépit de la pression des autorités communistes, de ma famille et d'autres personnes dans la société.


À travers l'étude des livres de Dafa, j'ai compris que la racine de la maladie est le karma accumulé au cours du temps et provenant des vies passées.


Lorsque j'ai commencé à cultiver et pratiquer, j'ai senti un Falun tournoyer dans mon corps. J'ai compris que Maître Li Hongzhi (le fondateur du Falun Dafa) éliminait les mauvaises matières de mon corps. Lorsque j’ai vu de si nombreux Falun dans ma chambre, j’ai compris que le Maître nettoyait mon environnement.


Ma motivation du passé pour vénérer les Bouddhas n'était pas dans le but de me cultiver moi-même mais de leur demander plus d'argent et une meilleure santé. À présent, je pratique parce que je veux retourner à mon origine.


Parler aux autres de Dafa

En 2005, j'ai commencé à parler aux membres de ma famille, à mes amis ainsi qu'à mes collègues de Dafa et comment il est persécuté par le Parti communiste. Toutes ces personnes avaient été témoins des changements par lesquels j’étais passée, elles ont cru en la bonté de Dafa et ont accepté de démissionner du Parti et de ses organisations de la jeunesse.


Alors, j'ai commencé à parler aux gens lorsque je suis dans la rue, au marché ou au village. Durant les dix années passées, je me suis rendue dans tous les villages situés à moins de 120 kilomètres de mon domicile.


Au début, je parlais aux gens face à face puis j’ai pu faire la même chose avec plusieurs personnes en même temps. J'aidais souvent 20 à 30 personnes à démissionner du Parti à chaque fois, ce qui au cours des années a fini par faire plusieurs milliers de personnes.


Dans un village, j'ai vu quelques personnes dans la rue et suis entrée dans un club de Mahjong. J'ai parlé de la beauté de Dafa et j'ai offert aux gens des calendriers et des vidéos avec des informations à propos de Dafa qu'ils ont acceptées. Durant cette rencontre, 23 personnes ont accepté de démissionner du Parti.


Dans un autre village, j'ai parlé à 9 personnes qui épluchaient du maïs. Deux d’entre elles étaient des membres haut-placés du Parti. L'un a dit qu'il en avait été membre pendant trop longtemps et a décidé de démissionner. Les autres ont fait de même.


Je compte aussi nombre d' histoires de groupes ou de familles entières démissionnant du Parti.
Il n'était pas facile de se rendre dans ces villages. Certains étaient accessibles par bus, mais je devais effectuer plusieurs changements. Certains villages n'avaient même pas de transport public, et je devais prendre un taxi.


Durant ces dix ans, je suis retournée chez moi saine et sauve à chaque fois bien qu’ayant fait face au danger à plusieurs reprises, comme lorsque des gens menaçaient de me dénoncer. Après avoir étudié le Fa et cherché en moi, j'ai découvert et éliminé mes attachements.


Dès que je faisais face au danger, je récitais le poème du Maître :

Les grands Éveillés ne craignent pas les épreuves, La volonté taillée dans le diamant,
Aucun attachement à la vie ou à la mort, Franc et sans obstacle, le chemin de la rectification de la Loi
("Pensée droite, Comportement Droit", de Hong Yin Volume II)


L’éveil d'un Secrétaire du Parti d’un village

Je me suis rendue dans un village reculé en mai 2017. À l'entrée, deux femmes étaient assises sous un arbre. Je leur ai dit qu’il y avait dans le monde entier des gens qui pratiquaient Falun Dafa mais qu’il était persécuté par le régime communiste en Chine.


Soudain, j’ai entendu une voix masculine derrière moi "Comment osez-vous parler du Falun Dafa ! N'avez-vous pas peur d'être arrêtée?" Je me suis retournée et j'ai vu un homme assis sur une pierre. Je lui ai dit comment "L'auto-immolation de la Place Tiananmen" était un coup monté mis en scène par le Parti communiste et que plus de deux millions de personnes avaient porté plainte contre Jiang Zemin, l'ancien chef du parti qui avait lancé la persécution. Puis, je lui ai parlé de la bonté de Dafa. Il écoutait attentivement.


Il m'a dit qu'il était le secrétaire du parti du village. Je lui ai dit qu'il devait quitter le Parti afin de ne pas être impliqué lorsqu'il serait tenu responsable pour ses crimes dans le futur. Il a accepté aussitôt et a pris quantité de documents d'information de Dafa.


"Le saviez-vous?", ai-je demandé, "Le Parti a persécuté Dafa pendant 18 ans mais n'a pas réussi à l'éliminer ? Au lieu de cela, de plus en plus de gens ont appris les faits. Vos villageois ont de la chance d'avoir un secrétaire du parti comme vous qui leur permet d' apprendre ces choses. Je vais en parler à plus de gens et vous demande de ne pas interférer."


Le village était petit. Plus de 20 personnes ont démissionné du PCC. L'un d'entre eux était un ancien membre du parti qui avait dans les 80 ans. Il y avait aussi beaucoup de gens qui n'avaient jamais rejoint le Parti ou ses organisations de la jeunesse.


Version en anglais :
http://en.minghui.org/html/articles/2017/12/22/166845.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.