Une sénatrice australienne exhorte le maire de Xi'an à libérer des pratiquants de Falun Gong emprisonnés
 

Une sénatrice australienne exhorte le maire de Xi'an à libérer des pratiquants de Falun Gong emprisonnés

En novembre, Janet Rice, sénatrice australienne du Parti des Verts de Victoria, a envoyé une lettre au maire de Xi'an, en Chine, l'exhortant à « immédiatement et inconditionnellement libérer, Ye Jia et Chunxia Liu », deux pratiquants de Falun Gong illégalement emprisonnés.

 
Janet Rice, la sénatrice du Parti australien des Verts
 
La lettre envoyée au maire de Xi'an.

M. Ye Jia, dont l'épouse Mme Li Liu est citoyenne australienne, a été arrêté en septembre dernier et a été envoyé dans un centre de lavage de cerveau local de Xi'an, dans la province du Shaanxi. La sœur de Li Liu, Chuxia Liu, a été emprisonnée le 22 mars 2017.

La sénatrice Janet Rice a écrit dans sa lettre : é […] Je suis informée qu'ils sont détenus seulement pour avoir exercé leur droit à la liberté de croyance et d'expression.

" En attendant leur libération, veuillez-vous assurer qu'ils aient un accès régulier et sans restriction à leur famille et à leurs avocats.

Veuillez-vous assurer que pendant leur détention, Ye Jia et Chunxia Liu soient protégés contre la torture ou d'autres mauvais traitements et traités conformément à l'Ensemble des Règles minima des Nations unies pour le traitement des détenus (Règles de Nelson Mandela). »

Ye Jia a été libéré le 21 décembre. Chunxia Liu a été jugée le 26 décembre, mais aucun verdict n'a encore été rendu.

Le ministère australien des Affaires étrangères s'est inquiété de cette affaire depuis que Li Liu a présenté une pétition signée par des citoyens au parlement en juin 2017. Le département des Affaires étrangères a répondu à Mme Liu et a souligné que le traitement du Falun Gong par le gouvernement chinois viole les critères des droits de l'homme internationaux et que le gouvernement australien fait souvent état de la crise des droits de l'homme au gouvernement chinois.

Historique

En mars 2017, la mère de Li Liu, Yuhua Li et sa sœur, Chunxia Liu, ont été arrêtées chez elles. Yuhua Li a été envoyée dans un centre de lavage de cerveau et a été libérée en juin. Elle est espionnée et harcelée par la police depuis le mois d'août.

En septembre, alors qu'elle allait voir Chunxia Liu au centre de détention, Yuhua Li a été arrêtée à nouveau. Elle a été incarcérée dans un centre local de détention, où elle toussait tous les jours et faisait de l'hypertension. Elle a été libérée le 8 novembre. Chunxia Liu est encore emprisonnée.

En septembre, le mari de Li Liu, Ye Jia, a été arrêté et envoyé dans un centre de lavage de cerveau. Il a été libéré le 21 décembre.


Version anglaise : Une sénatrice australienne exhorte le maire de Xi'an à libérer des pratiquants de Falun Gong emprisonnés

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.