Se libérer des coquilles humaines et pratiquer diligemment une 'cultivation' authentique

Je chemine dans la cultivation depuis plus d’une décennie. J’ai été parfois diligent et je me suis de temps en temps laissé avoir par la renommée, le gain personnel et la sentimentalité. J'ai trébuché quelques fois le long du chemin. Quoi qu’il en soit, j'ai toujours senti qu'il y avait une couche ou une coquille qui m'entourait, m'empêchant d'être aussi diligent que j’estimais devoir l'être.


Ce n'est qu’il y a un an que j'ai commencé à me demander : Qu'est-ce que la cultivation ? Suis-je en train de pratiquer la cultivation ? Est-ce que je pratique une cultivation authentique ?


J’ai lu de nombreux partages écrits par des compagnons de pratique et j’ai souvent été touché par leur foi inébranlable en Dafa ainsi que leur pureté et leur compassion. Je me suis demandé pourquoi je ne pouvais pas atteindre un tel état. Je pensais comprendre plutôt bien les principes du Fa.


Ce n'est que récemment que j'ai fait des percées après avoir beaucoup étudié le Fa. J'ai finalement abandonné trois coquilles humaines : les conceptions sur la vie et la mort, l’incrédulité dans le Fa, et l'athéisme. Je comprends à présent vraiment ce qu'est la cultivation et le sérieux de la cultivation. En conséquence, je peux cultiver véritablement et m’élever en tant que pratiquant.


Je voudrais partager mon expérience avec les compagnons de pratique afin que nous puissions nous élever ensemble, rattraper la rectification de Fa, accomplir notre mission préhistorique et honorer nos vœux ensemble.


Abandonner vraiment les attachements

J’ai toujours été une personne très sensible. Quand j'ai lu Zhuan Falun pour la première fois, j'ai fini de le lire en un jour ; ça m'a aidé à mieux comprendre le monde. Je savais que pratiquer Falun Dafa était ce pourquoi j’étais venu dans ce monde.


Au cours de la dernière décennie, j'ai trébuché ici et là sur le chemin. Mon état de cultivation n'était pas stable. Finalement, je suis devenu indifférent. Je voulais opérer des percées, mais elles n'ont jamais duré longtemps. J'étais inquiet et désemparé.


J'ai décidé de passer beaucoup de temps à étudier, copier et réciter le Fa. J'ai préparé plusieurs cahiers et copié les récentes conférences de Fa du Maître. J’ai également lu de nombreuses conférences du Maître.


S’élever à travers une étude intensive du Fa

Je me suis évertué à être totalement immergé dans le Fa en étudiant le Fa. Lors des dernières vacances d'hiver, j'ai étudié le Fa avec mon enfant. Nous avons passé environ neuf heures à lire les conférences du Maître données de 1999 à 2011. Nous récitions des poèmes de Hong Yin III la nuit.
Au tout début, j’étais distrait et je ne pouvais pas me concentrer. Progressivement, j’ai pu entrer dans la tranquillité en étudiant le Fa. Je me suis éveillé à une nouvelle compréhension quand j’ai étudié le paragraphe suivant :

"Comme vous le savez, j’ai dit que la matière est impérissable et que les vies se réincarnent. Et cela ne vaut pas seulement chez l’homme, mais c’est pareil chez les divinités. Un être humain, qui est dans l’illusion et ne peut pas voir cela, trouve la mort terriblement effrayante. Bien sûr, en tant que disciples de Dafa vous êtes clairs sur ces choses. Les cellules moléculaires de l’homme sont composées de molécules, les molécules sont composées d’atomes et les atomes sont composés de particules encore plus microscopiques, plus les particules deviennent microscopiques plus leur énergie est grande. Nous savons que lorsqu’un corps humain est enfoui sous la terre, les cellules en surface composées de molécules, ces cellules peuvent pourrir. Mais les molécules ne peuvent pas pourrir, n’est-ce pas ? Encore moins les atomes, n’est-ce pas ? Alors où est allée cette partie de vous ? Les pensées de l’homme ne sont pas toutes issues de votre vous superficiel, alors d’où viennent les phrases prononcées de façon inattendue par certaines personnes ? Ce n’est pas que chaque phrase prononcée a été mûrement réfléchie par vous ; ce sont les différents vous composés de particules superficielles allant jusqu’à un niveau très microscopique qui jouent ce rôle. La totalité de votre être est simultanément composé des particules les plus microscopiques jusqu’aux particules de surface, c’est pour cela que votre être n’est pas seulement simplement cette couche de cellules superficielles. Pour une vie humaine, la perte de ce peu de choses en surface ne signifie que la perte d’une couche de peau superficielle, au moment de la réincarnation, on change pour une nouvelle enveloppe superficielle, le vrai vous ne peut pas pourrir en étant enfoui sous la terre. Cette terre ne peut pas désintégrer les atomes, ni même les molécules. Si les atomes d’une personne étaient désintégrés, ce serait une énorme explosion. La force d’une explosion nucléaire au niveau d’un corps humain serait suffisante pour détruire une ville, n’en est-il pas ainsi ? Alors où êtes-vous allés ? Les disciples de Dafa connaissent la réponse. Ceci pour dire que dans l’illusion de ce monde, les gens ne savent pas ce qu’il adviendra d’eux une fois morts." ("Qu’est-ce qu’un disciple de Dafa ? ")


Dès lors, j'ai soudainement pris conscience que la vie et la mort n’avaient rien à voir avec moi. Je sentais que je m'étais élevé dans un monde supérieur.


Abandonner l’attachement à la vie et à la mort

Quand quelqu'un mentionnait une personne décédée, j’avais toujours considéré cela comme une chose terrestre d'un point de vue humain. Mais maintenant, après avoir compris le principe de la vie et de la mort du point de vue du Fa, je le voyais différemment : c'est juste une relation prédestinée.


Finalement, j'ai abandonné cet attachement, qui m'avait recouvert couche après couche comme une coquille. Ma pensée a également changé en conséquence.


On peut passer l’épreuve de la vie et de la mort si on lit souvent le Fa. La coquille de l'attachement s'est formée sur des milliers d'années pour bloquer mon chemin de cultivation. Je comprends aussi pourquoi je n’ai pas pu atteindre les critères du Fa à plusieurs reprises, même si je pensais comprendre les principes du Fa.


J'en suis aussi venu à réaliser pourquoi certains pratiquants sont si fermes et diligents sur leurs chemins de cultivation, et si compatissants en sauvant les êtres. C’est parce que chacune de leurs pensées s’accorde avec le Fa. Ils ont transcendé le monde des êtres humains et s’assimilent au Fa et ils sauvent les gens en tant que divinités. Ils ont vraiment atteint cet état.


Durant mes dernières années de cultivation, j’avais l’impression que j’étais dans une maison en train de regarder un paysage par la fenêtre, mais je n’ai jamais franchi la porte. Peu importe combien, depuis l'intérieur de la maison, je pensais à l’extérieur, ou combien je voyais à travers la fenêtre, ce n'était qu’une fiction, déconnectée du monde réel.


Maintenant, j'étais enfin capable de franchir la porte et d’entrer dans le monde réel, loin du monde imaginaire.


L'épreuve de la vie et la mort était juste comme cette porte. Briser la porte n'est que le début de la véritable cultivation.


J’ai reçu comme une décharge électrique dans le corps quand j'ai compris ce principe du Fa. À ce moment-là, j’ai su que j'étais capable d'être aussi diligent que mes compagnons de pratique. Finalement, j’ai su comment pratiquer la cultivation. J’ai eu honte d’avoir pris plus d’une décennie pour m’éveiller à cela.


J'espère que mon partage peut aider d'autres pratiquants qui sont dans le même état que moi auparavant. Débarrassez-vous de cette coquille et ne manquez pas la chance de cultiver véritablement !


Éliminer l'athéisme et l’incrédulité en Dafa

Après m'être libéré, ma façon de penser a changé aussi. J'étais capable de m’aligner en me basant sur le Fa. En émettant des pensées droites, je sentais que mon corps était énorme et capable d’incarner un univers. Mes capacités se sont renforcées. Je pouvais envoyer des pensées droites pendant plus d'une heure à chaque heure fixée.


L'étude du Fa est très importante. Spécialement pour ceux qui sont à la traîne, sans beaucoup d'étude du Fa, il est impossible de se débarrasser de la coquille épaisse et de pouvoir vraiment s'élever dans le Fa.


Maintenant, je mémorise le livre Zhuan Falun. Au début, je récitais un paragraphe après l'autre, puis je reprenais pour réciter tous les paragraphes d’un chapitre jusqu’à ce que je sois capable de réciter tout le paragraphe sans regarder le livre. Puis je passais au paragraphe suivant. Je passe trois à quatre heures à réciter le livre lorsque cela est possible. Dans le processus, je peux sentir ce que l’étude du Fa a de merveilleux.


Pendant que j’étudiais le paragraphe : " Pourquoi le gong ne s’accroît pas malgré la pratique des exercices ?", j’ai senti se dissoudre la couche ou la coquille d’incrédulité dans le Fa. Pendant que je récitais Hong Yin III, la couche d'athéisme a disparu. Finalement, j'ai réalisé que les trois grandes montagnes qui m'avaient empêché de cultiver dans le Fa s'étaient effondrées.


J'ai connu d'énormes changements à la fois physiques et spirituels peu de temps après. J'étais capable de me conformer au Fa en toute occasion. Je pense que c'est le principe de l'univers…


Il n'est pas difficile de se débarrasser des attachements humains

Pourquoi certains pratiquants trouvent-ils difficile de se débarrasser des attachements humains? Je pense que c'est pour deux raisons : 1) ils sont incapables de distinguer les attachements humains et les conceptions de leur vrai moi, et 2) leurs attachements humains et leurs conceptions sont plus forts que leur vrai moi.


Quand nos attachements humains, nos notions et notre véritable moi sont mêlés, nous pouvons renforcer notre véritable moi et devenir plus diligents en étudiant souvent le Fa. Cependant, après un certain temps, les attachements humains deviennent à nouveau plus forts, et alors vous pourriez les suivre et faire les choses comme une personne ordinaire.


On pourrait se retrouver dans un tel cycle si l'on est bloqué par ces coquilles. Ce n'est que lorsque l'on brise ces coquilles que l'on peut devenir véritablement divin et puissant et ainsi se débarrasser facilement des autres attachements humains.


Laisser le vrai moi triompher des attachements humains

Une fois, un pratiquant a partagé avec moi son expérience dans un camp de travaux forcés. Il a dit : "Je savais comment me comporter à ce moment-là, mais je ne pouvais tout simplement pas le faire et je n'avais pas de pensées droites. Le Maître m'a donné des indices encore et encore. Je comprenais également les principes du Fa, mais c’est juste que je n'osais pas aller de l'avant. "


En fait, quand les notions humaines sont trop fortes, même si on lit les livres de Dafa, qu’on comprend beaucoup et parle avec éloquence des principes du Fa, cela ne suffit pas.


Parfois, quand je lis les partages des pratiquants sur comment faire face au mal calmement, sauver les gens avec compassion et émettre des pensées droites avec un pouvoir tout puissant, je sens que je suis seulement à un pas de lui ou d'elle. Apparemment, je suis capable de faire de même, mais en réalité je suis très loin de lui ou elle C'est le champ des pensées droites du pratiquant qui m'amène là.


Pour les pratiquants qui font bien, les coquilles de leurs notions humaines ont été brisées il y a longtemps. Ils ont atteint ce monde élevé. Ils aident vraiment le Maître et sauvent les gens.


Depuis que j'ai abandonné ces coquilles, j'ai pu me débarrasser facilement des autres attachements et conceptions à chaque fois qu'ils apparaissaient.


Récemment, il y a eu un test de compétences sur mon lieu de travail. Comme d'habitude, tout le monde a apporté des copies de documents sur de petits feuillets dans la salle d'examen. Je faisais la même chose lors des tests précédents et je me donnais l' excuse : il n'y a pas de temps pour apprendre les choses ordinaires ; je ferais mieux de gagner du temps et de lire plutôt les livres de Dafa.


Un tel comportement n’est pas conforme à Dafa, donc cette fois j'ai étudié les documents avant le test. Quand mes collègues m'ont donné les petits feuillets avant d'entrer dans la salle d'examen, j'étais très calme et ne les ai pas acceptés.


Cette fois, je n'ai eu aucune lutte intérieure parce que je pensais que je faisais juste ce que je devais faire en tant que pratiquant de Dafa. Toutes les vies dans l'univers me regardent ; je dois me comporter correctement.


Dorénavant , je rectifierai mon comportement à tout moment afin que chacune de mes pensées soit conforme au Fa. Je vais me purifier dans le Fa et m'améliorer pour de bon.


Éliminer les attachements en émettant des pensées droites

Certains attachements peuvent être éliminés en émettant les pensées droites, faisant que le corps divin devient énorme et en abandonnant les pensées humaines lors de l'émission des pensées droites.


Lorsque des pensées impures surgissent, il faut identifier immédiatement ce qu’elles sont, leur origine, et la racine des attachements. Émettre des pensées droites est sacré. Je me dis à moi-même : "Pourquoi ces pensées impures osent-elles apparaître ici ? Élimine-les immédiatement. "


Après un certain temps, j’ai pu rester en lotus plus longtemps et devenir plus tranquille en émettant des pensées droites.


Par expérience, je comprends que nos capacités viennent du Fa. Chacun de nous est une particule du Fa. Quand on s'assimile au Fa, le pouvoir de Dafa se manifestera à travers lui ou elle.


Ce n'est que lorsque l'on s'élève vraiment et qu'on se débarrasse des coquilles humaines que l'on peut vraiment devenir puissant et avoir des pensées droites. Si je comprends bien, le plus important est d'abandonner ses coquilles humaines en premier. Pour moi, ça a été le moment décisif.


Ce n'est qu'alors que j'ai pu quitter le monde humain, progresser dans le Fa et vraiment m'élever. J’ai aussi vu que mon pouvoir était suffisamment fort pour fendre en deux une montagne avec une seule pensée. J’ai aussi vu que j’étais parvenu à un état élevé dans la cultivation du Fa, voyant les manifestations des principes du Fa et l’ouverture des pouvoirs divins.

Laisser le côté divin dominer

Qu'est ce qu'un être humain? Qu'est-ce qu'un être divin? Qu'est-ce qu'un Tao? Qu'est-ce qu'un Bouddha? C'est la question de son propre niveau de cultivation et de son monde. On est un être divin quand on passe l'épreuve de la vie et de la mort, qui, si je comprends bien, est aussi comme une coquille qui nous enferme.


Quand nous avons encore cette coquille, nos notions humaines dominent. Quand nous abandonnons cette coquille, nous sommes des êtres divins. Au cours des tests de xinxing ou des tribulations, si nous sommes lucides et puissants et si nous nous conduisons en appliquant les principes du Fa, nous ne serons pas immergés au niveau des êtres humains et donc nous pourrons surmonter les tribulations.


La douleur de se débarrasser des attachements humains, c’est en fait la douleur de ne pas être capable de les abandonner. En d’autres termes, nous ne voulons pas les éliminer. Nous saisissons le côté divin tout en saisissant le côté humain. C'est la raison pour laquelle nous sommes incapables de faire preuve de diligence pendant de longues périodes.


Après une période de cultivation authentique, je me suis vraiment élevé dans le Fa. Il y a beaucoup de compagnons de pratique dans notre région qui sont bloqués dans le même état de cultivation qui était le mien auparavant. Aussi ai-je partagé avec eux comment j’ai fait des percées et comment mon état a changé par la suite. J’espère qu’ils pourront progresser aussi rapidement que possible et vraiment s’élever dans le Fa.


Selon ma compréhension, c’est seulement lorsque nous formons un corps indestructible basé sur le Fa que nous pouvons vraiment sauver les êtres et accomplir notre mission.


Ce qui précède est ma compréhension personnelle de ce que je sais à mon niveau. Dans cette dernière phase de rectification de Fa, je vais me consacrer à sauver autant de personnes que possible et remplir mes vœux préhistoriques d'aider le Maître dans la rectification de Fa.


Version en anglais :
Breaking Away from Human Shells and Practicing Genuine Cultivation Diligently

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.