S'aider mutuellement à corriger nos mouvements des exercices

Lorsque la persécution a commencé en 1999, les sites d'exercices du Falun Dafa et les groupes d'étude du Fa ont en grande partie arrêté. Certains pratiquants venaient juste de commencer à apprendre les exercices, donc leurs mouvements n'étaient pas encore corrects. Comme il y avait peu d'endroits où nous rassembler et pratiquer les exercices ensemble, d’ anciens pratiquants ont aussi oublié les mouvements corrects.


"Mei" était l'une d’eux. Depuis de nombreuses années, elle était diligente s’agissant de faire les trois choses, mais il y a quelques années de cela, elle acommencé à montrer les signes de karma de maladie.


Cela a commencé avec une douleur à la jambe. Elle a cherché ses propres insuffisances et a récupéré. Toutefois, avec le temps, elle est devenue incapable de garder son cou droit. Lorsqu'elle marchait, sa tête penchait en avant. Elle se sentait mal mais ne savait pas où étaient ses insuffisances.


Plusieurs années ont passé, sa tête penchait de plus en plus et son corps s’affalait d’un côté. Elle allait de plus en plus mal. Un jour, elle n’a plus pu le supporter. Les larmes aux yeux, elle a demandé aux autres personnes du site de pratique de l'aider en émettant les pensées droites.


Elle a dit qu'elle n'était pas dans un bon état et qu'elle sentait qu'elle ne pouvait plus continuer à cultiver. Elle ne pensait plus qu'aux pratiquants qui étaient décédés. Elle ne pouvait plus se concentrer lors de l'émission des pensées droites et n'osait pas sortir pour aller clarifier la vérité de peur que son état soit préjudiciable à l'image de Dafa. Elle était vraiment désemparée.


C’est alors que nous avons réalisé qu'elle était victime d'une interférence, alors chacun s’est concentré sur l'émission des pensées droites, cherchant à l'intérieur de soi, et éliminant les arrangements des forces anciennes.


Les pratiquants "Chong" et "Dong" ont rencontré Mei pour étudier le Fa avec elle et émettre les pensées droites ensembles. Mais Mei avait des difficultés à rester assise. Lorsqu'elle essayait de joindre ses mains et de lever sa paume, une force inconnue poussait sa tête vers le bas. Elle sanglotait et s'est bientôt aperçue qu'elle était à bout de souffle.


Les deux autres pratiquants ont ignoré ce qu’ils voyaient. Ils ont dit à Mei avec compassion : "Assied-toi. Ne soit pas perturbée par la perversité." Mei a essayé de s'asseoir. Ils lui ont demandè de redresser davantage son dos et demandè au Maître d’augmenter son soutien. C’était un énorme effort. Ils se sont assis et ont émis les pensées droites durant 20 minutes.


Puis, ils ont fait les exercices de Falun Dafa ensembles. Dong a découvert que Mei faisait quelque chose de façon incorrecte lorsque le Maître prononçait les vers du premier exercice, "Tathagata déverse de l'énergie par le sommet de la tête." (Falun Gong)


Elle appuyait sur sa tête en abaissant ses mains. Mei niait ce fait et a même sorti le livre Zhuan Falun pour se justifier. Dong a dit, "Le Guanding est quelque chose que le Maître fait pour nous dans une autre dimension, et pas quelque chose que nous faisons avec intention. Ce n'est pas un détail si nous changeons les mouvements." Dès lors, Mei a pris conscience qu'elle avait fait ce geste de pression durant presque 20 ans lorsqu'elle pratiquait le premier exercice. Pas étonnant que sa tête penchait en avant et vers le bas. C'était vraiment dangereux !


Les autres pratiquants ont aidé Mei à revoir et à corriger tous ses mouvements des exercices. Ils l'ont encouragèe à étudier davantage le Fa et à regarder une nouvelle fois la vidéo des exercices. Mei a fait de son mieux et s’est corrigée elle-même. Tout le monde lui a manifesté son soutien en émettant les pensées droites pour elle afin de renforcer sa conscience principale.


Lorsque nous avons de nouveau rencontré Mei, nous avons remarqué une amélioration manifeste. Elle allait de mieux en mieux. Mei a réalisé que sa compréhension antérieure du Fa n'était pas claire. Elle était reconnaissante que le Maître ait arrangé le soutien des autres pratiquants. Elle a dit qu'elle pouvait ressentir l'aide de chacun lorsqu'elle émettait les pensées droites la nuit parce que l'énergie était très puissante. Après avoir fait les corrections elle a pu joindre ses mains correctement et a été capable de
mieux s'asseoir en position du lotus. Elle était aussi capable de se redresser.


Chacun a reconnu avoir considérablement bénéficié de l’aide apportée à Mei. D'autres pratiquants se sont aussi aperçus qu'ils avaient besoin de corriger leurs mouvements des exercices.


J'aimerais suggérer qu’ après l'étude du Fa en groupe, nous prenions le temps de nous focaliser sur l’amélioration de nos mouvements des exercices. Je comprends que c'est seulement si nous faisons bien les trois choses que nous pouvons suivre le processus de la rectification de Fa. Aucun détail de notre cultivation ne devrait être négligé car chaque mouvement fait partie du mécanisme que le Maître nous a installé. Les connotations sont immenses et au-delà de ce que nous pouvons comprendre avec nos cerveaux humain. Nous devons faire ce que le Maître demande et ne devrions pas faire les choses selon nos propres penchants. Effectuer un léger changement dans les exercices constitue une énorme erreur dans une autre dimension


Maître a dit :

" C’est déjà bien difficile, et vous y rajoutez volontairement de nouvelles difficultés, comment pourrez-vous les surmonter? Cela risque de vous amener encore des malheurs et des ennuis?" (Zhuan Falun)


J'ai décidé d'écrire ce que nous avons appris à travers l'expérience de Mei. Nous devons bien marcher sur nos chemins et faire attention lorsque nous pratiquons les exercices du Falun Dafa de manière à ce qu'il n'y ait aucune faille pouvant être exploitée par les forces anciennes.


Signalez-moi je vous prie tout ce qui ne serait pas en accord avec le Fa.

Version en anglais :
Helping Each Other Correct Our Exercise Movements

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.