Expériences de cultivation d’un professeur d’école élémentaire d’Allemagne

Estimé Maître et compagnons de pratique :


Je suis un professeur de 55 ans dans une école élémentaire d’Allemagne. Alors que je me promenais dans un parc en 2012, j’ai fait connaissance avec le Falun Dafa en tombant sur un groupe de pratique des exercices. Pendant les trois premières années de ma cultivation pratique, j’ai pratiqué les exercices de Dafa et étudié le Fa à la maison. Puis en 2015, j’ai commencé à participer à l’étude du Fa en groupe et à révéler la persécution du Falun Dafa et le prélèvement d’organes à vif sur les pratiquants à ‘Karlsruhe Platz der Grundrechte’ (Place des Droits fondamentaux). Nos pratiquants tiennent chaque année des stands d’informations; participent aux salons santé et aux festivités. De plus, j’édite également des articles pour un certain nombre de sites web de Dafa.


Désintégrer les facteurs du Parti communiste chinois (PCC)

En lisant Zhuan Falun, je tombais souvent sur une phrase, dont je pensais qu’elle avait une certaine signification, mais que j’étais incapable d’entrevoir. Donc, j’ai décidé, après y avoir été encouragée par des articles écrits par nombre de compagnons de pratique, de mémoriser le Fa. La méthode que j’ai employée était de mémoriser une phrase à la fois, puis de répéter le paragraphe entier. Quand je parviens à me souvenir du paragraphe entier, je continue avec le paragraphe suivant.


Étant donné qu’il est facile pour moi de mémoriser une demi-page à la fois, j’ai décidé d’employer le système suivant. Tout d’abord, je répète cette phrase dans ma tête. Cela ne présent pas de grosses difficultés, parce que je divise une longue phrase en différentes portions puis je répète les portions au fur à mesure.


Le plus grand défi c’est quand je suis prête à répéter successivement plusieurs phrases apprises par cœur. Pour cela, j’ai imaginé une méthode qui me permet d’espacer les paragraphes de façon spécifique, ce qui m’est venu tout naturellement. Cette méthode aide à ce que l’apprentissage ne donne pas l’impression que je suis en train de mémoriser, ni ne me mette trop de pression.


Je couvre la partie gauche de la page avec un marque-page. Ainsi, je peux lire une partie de la phrase et peux dans le même temps dire de mémoire l’autre partie dans ma tête. De cette manière, je lis – répète de mémoire – lis – ce qui me permet de répéter le paragraphe en entier. Quand j’ai un trou, je soulève le marque-page et jette un œil sur la partie cachée. Il ne me faut pas plus de trois répétitions de cette méthode pour me rappeler par cœur le paragraphe respectif.


Puis, je déplace le marque-page de l’autre côté. Ce qui était caché peut maintenant être lu et la partie précédemment cachée est ajoutée de mémoire.


Une fois cette section entrée dans la mémoire, on peut répéter de mémoire la totalité du passage. Peut-être, quelques fois, a-t-on besoin de vérifier le texte, mais quand c’est répété deux ou trois fois, la mémorisation est acquise. Ainsi je ne me mets pas la pression. De plus, ceci aide à surmonter la réticence à mémoriser parce qu’on en est empêché par d’insurmontables obstacles. C’est juste le contraire, car on trouve un plaisir dans la mémorisation.


En mémorisant, ma compréhension du Fa s’approfondit. Des phrases, sur lesquelles j’avais fait l’impasse dans le passé ont grandi en importance. Des choses qui de nombreuses fois m’avaient été occultées jettent la lumière sur une unité complexe.


Maître dit dans : " Pourquoi le gong ne s'accroît pas malgré la pratique des exercices " : " Dès que vous élèverez un peu votre état de conscience, un certain nombre de mauvaises choses qui étaient en vous seront déjà parties. Par ailleurs, vous devrez supporter encore quelques épreuves, endurer quelques souffrances, vous réduirez en partie votre karma et donc vous pourrez vous sublimer un peu ; cela signifie que la nature de l’univers ne vous restreindra plus autant. " (Zhuan Falun)


Changements lors des efforts pour clarifier les faits à propos du Falun Gong et du prélèvement forcé d’organes

Juste avant les vacances de fin de semestre, un compagnon de pratique vietnamien et moi distribuions - car il y a beaucoup d’étudiants en programmes d’échange, et aussi de nombreux collègues Chinois, des documents informatifs à propos du pillage d’organes, à l’extérieur de l’Université de Karlsruhe (KIT).


Comparé aux étudiants Allemands, très peu d’étudiants Chinois acceptaient nos dépliants. Ils nous approchaient, mais faisaient alors un grand écart pour nous éviter et pouvoir arriver à l’entrée de l’Université. Certains faisaient même un bon de côté aussitôt qu’ils nous voyaient. Cela nous attristait beaucoup. Mon compagnon de pratique a suggéré que nous émettions la pensée droite à l’avenir sur la zone de l’université. Il s’est vraiment mis à émettre les pensées droites.


Alors que nous étions à nouveau en train de distribuer les documents du Falun Gong, la situation n’avait changé que partiellement. Cependant, nous étions en mesure de pouvoir bien discuter avec certains de ces étudiants. Mon compagnon de pratique pouvait discuter des facteurs concernant le Parti communiste chinois. Nous avons également introduit la question que " le bien est récompensé par le bien ", et qu’ainsi une personne ne devrait pas devenir un membre du Parti communiste pour décrocher un bon emploi dans le futur.


Un étudiant a voulu nous convaincre, très gentiment et de manière très polie que nous étions complètement dans l’erreur. Il a voulu me prouver que les Neuf Commentaires sur le Parti Communiste étaient une ineptie. Il a ouvert quelques pages, les a lues, mais n’a rien trouvé qui était faux de son point de vue. Nous avons discuté longuement du Parti avant qu’il ne parte.


Cependant, nous étions soucieux de ce qu’il fallait faire pour ceux qui passaient et refusaient le contact avec nous.


À ce moment-là, j’ai ressenti une puissante et profonde inquiétude : " Les divinités qui m’approchent pourraient être détruites et les grandioses dimensions dont elles sont responsables pourraient l’être également. » Mon esprit a émis une pensée : « S’il vous plaît prenez un dépliant pour votre propre bien ! "


Tout à coup, les étudiants chinois qui approchaient et mes collègues chinois se sont mis à manifester de l’intérêt. Ils ont pris des dépliants en langue allemande concernant le prélèvement d’organes et certains les ont lus immédiatement, en attendant leur tram. Seuls quelques-uns se sont montrés agressifs en nous dépassant sans s’arrêter.


Le Maître dit dans :" Pourquoi le gong ne s'accroît pas malgré la pratique des exercices » : « Toutes les matières dans l’univers – et cela comprend toutes les matières répandues dans l’univers entier – sont des entités intelligentes, toutes ont la capacité de penser et sont des formes d’existence de la Loi de l’univers à différents niveaux. " (Zhuan Falun)


Après un moment, deux étudiants chinois se sont approchés. Ils se sont arrêtés un court instant, l’un d’entre eux a ainsi pu prendre un dépliant. L’autre a jeté un coup œil sur le dépliant et a dit d’un air ennuyé et d’une voix alarmée et en colère : " Falun Gong ! " J’ai répondu très calmement en anglais – à mon propre étonnement –" Oui, c’est à propos du Falun Gong ! Qu’est-ce qui vous alarme autant ? " Il a fait un mouvement brusque, comme s’il était intérieurement prêt à déchirer le dépliant et le Falun Gong avec. Son ami tenait encore le dépliant dans sa main. J’ai répondu avec un cœur calme, sans penser à débattre ou à argumenter avec lui; " C’est votre compréhension. Qu’est-ce qui vous perturbe autant ? "


Tout était tranquille et c’était comme si l’air s’était figé.


L’autre jeune homme voulait garder le dépliant. Il nous a dit à tous les deux : « Je le regarderai ! » L’étudiant en colère a semblé se réveiller d’un rêve. Les traits de son visage ont changé. Il semblait être une personne différente, comme s’il avait été régénéré. Ils sont repartis calmement.


Étant donné que j’avais mémorisé le Fa (Les divinités nous laissent répandre la vérité– (Retour, au printemps de l’année 2009, Hong Yin IV)) je savais que je pouvais parler sans peur et avec un cœur calme.

J’avais moins d’attachements, et aussi moins de mauvaises attitudes. La mauvaise substance était enlevée de mon corps. Ceci m’a rendu plus facile de clarifier la vérité à propos du Falun Gong et sa persécution. Les gens ordinaires ont alors une chance d’être sauvés, parce que nous atteignons le niveau de vertu exigé.


Avec le temps, j’ai trouvé que je ressentais également de la compassion envers ceux qui étaient agressifs en passant devant nous. Eux aussi éprouvent de l’empathie s’agissant des citoyens Chinois en Chine.


Bien qu’ayant peur, ils prennent un dépliant en allemand quand je parle du massacre de gens en Chine pour que d’autres s’enrichissent. « Nous voulons faire quelque chose à ce sujet », disent-ils. Bien sûr c’est encore très éloigné de la déclaration exhaustive qu’ils travailleront contre la persécution. Mais, c’est un petit pas dans la direction de l’ouverture du cœur pour ces cas difficiles et ces personnes dures à toucher.


Ceci est ma compréhension à ce jour. Veuillez me conseiller gentiment si j’en suis arrivé à la mauvaise conclusion.


[Soumis à l'occasion du Fahui européen 2017 à Paris]

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.