Expériences d'un stand d'information et souvenirs concernant la vie

Estimé Maître,
Compagnons de pratique,

Pour commencer, j'aimerais partager les indices que j'ai eus. Cela fait deux ans que je cultive avec sérieux.


Au cours des premières semaines, après avoir décidé de marcher sur le chemin de la cultivation de Falun Dafa, je me suis réveillé une nuit. L'enfant malade dans la pièce adjacente criait éperdument comme s’il n’allait jamais arrêter. Je suis devenu de plus en plus agacé, je me demandais pourquoi la mère ne s'en occupait pas et comment il pouvait avoir autant d'énergie pour crier comme ça malgré sa maladie. Je me retournais dans mon lit, j'étais bien réveillé et de plus en plus agacé.


À un moment donné, je me suis dit : " Regarde, c'est écrit dans le Zhuan Falun, un pratiquant ne doit pas se fâcher, mais pratiquer la patience. " Cette pensée m'a aidé à lâcher progressivement ma colère. Ensuite, j'ai eu une autre pensée: " Un pratiquant devrait remercier ceux qui leur créent une situation aussi déplaisante, car ils leur offrent une opportunité d'élever le xinxing." j'ai remercié l'enfant d'avoir fourni cette situation.


Cette façon de penser était complètement nouvelle pour moi et je ne savais pas si c'était juste. Ainsi, j'ai demandé intérieurement : " Maître donnez-moi un indice si c'est un signe pour moi de m'améliorer sur mon chemin de cultivation. " Immédiatement après, il y a eu une sorte de réponse intérieure sous forme de question : " Quel genre de signe ". J'ai répondu : " Rien d’'extraordinaire, juste quelque chose qui réponde à mes besoins. " J’ai alors senti un énorme flux d'énergie parcourir mon corps avec la sensation que tout mon corps avait la chair de poule. Je ne me souviens pas d'avoir ressenti quelque chose d'aussi intense et d'aussi fort. C'était comme si chaque cellule de mon corps me disait : " Oui, c'est bien ça ". Il a immédiatement été clair que j'avais reçu le signe que je demandais. Je me sentais bien dans tout mon corps, je me suis endormi, bien que l'enfant dans la pièce adjacente ait continué à crier avec de courtes interruptions.


Ma compréhension de sauver les êtres avec compassion

Après avoir déménagé à Hambourg au début de l'année 2016, j'ai cherché un groupe de pratiquants, puis je me suis joint à leurs activités de clarification des faits. A l’extérieur du consulat chinois, il m'est immédiatement apparu que leur veillée était complètement différente des veillées habituelles auxquelles j’avais participé, même si ça n’avait pas l’air vraiment différent. Même si seulement deux d'entre nous étions présents, je sentais quand je faisais les exercices et envoyais les pensées droites, une énergie très forte. En outre, les klaxons des voitures qui passaient était une indication claire qu'il s'agissait d'une activité par laquelle les êtres vivants se voyaient offrir l'opportunité et la chance de vivre dans le futur.


Jusqu'à récemment, j'étais principalement impliqué dans les activités du stand d'information et avais mis toute autre obligation de côté. Cette activité me communiquait des sentiments encore plus forts concernant notre portée. J'étais là de la mise en place du stand jusqu'à la fin et n'avais jamais envie de prendre une pause. Chaque fois que j’avalais une gorgée d'eau ou mordais dans mon sandwich, j'étais rempli de la nécessité de distribuer immédiatement des flyers et de parler aux gens à propos de Dafa et de sa persécution. Je n'avais aucun désir réel de faire les exercices, car je sentais qu'un être pourrait manquer sa chance prédestinée de vivre dans le futur. J’étais alors toujours rempli d'un merveilleux sentiment de joie. Aussi pouvais-je sourire aux passants la plupart du temps. Parfois, mes désirs et la joie de clarifier la vérité aux gens étaient tellement forts que presque tous les passants acceptaient un flyer et je pouvais parler de Dafa à beaucoup de gens


Cependant, j'ai éprouvé par moment des facteurs et des pensées négatives qui essayaient de m'empêcher. Mais au cours de cette phase, l'émission de pensées droites a permis d'éliminer ces facteurs assez rapidement. D'ailleurs, j'avais compris que le Fa enseigné par le Maître est – selon mes propres mots - une voie juste pouvant soumettre des centaines voies perverses.


La plupart du temps, ma motivation la plus forte et la confirmation de mon engagement envers le stand d'information se produisaient après avoir clarifié la vérité aux gens. Les gens ont souvent dit qu'ils étaient impressionnés par notre dévouement à faire cette activité. Il me semblait souvent que leur côté clair comprenait alors combien cette activité était importante et me remerciait du fond du cœur.


De temps en temps, mon corps éprouvait un signe que les êtres étaient sauvés. J'ai rencontré cette situation lors de nos discussions, en nous disant au-revoir, ou en nous serrant la main ; un fort courant d'énergie traversait mon corps et toutes mes cellules vibraient. De telles expériences m'ont motivé et me motivent encore à présent à clarifier la vérité à propos de Dafa et des faits de la persécution.


Entre temps, ma compréhension à propos des activités du stand d'information a changé. Par exemple, je comprends maintenant que je peux aussi clarifier la vérité en faisant les exercices. Cela montre aux touristes chinois qu'il y a des pratiquants occidentaux de différents âges. Non seulement cela, mais regarder les exercices peut être bénéfique pour les passants occidentaux si je garde, lors des exercices, la pensée que je fais les exercices au bénéfice des passants et qu'ils bénéficieront du champ positif. En outre, cela m'aide à me calmer. De plus, les personnes éprouveront une diminution de leur stress et, en même temps, seront exposés aux caractéristiques de Dafa - je veux dire qu'ils peuvent ressentir les bénéfices qui dérivent de Dafa.


Une fois, les passants se sont arrêtés devant nous lorsque nous faisions le second exercice et l'un d'eux a dit: "Ils sont vraiment assis dans une profonde quiétude". Ils étaient vraiment impressionnés que l'environnement bruyant et agité et les nombreuses personnes autour, ne nous empêchaient pas d'atteindre la tranquillité.


Plus récemment, mes sentiments et ma compréhension des activités au stand d'information ont pas mal changé en ce qui concerne ce qui précède. Je n'ai plus le sentiment de joie à tout moment. En commençant ces activités, Il me semblait toujours être poussé à faire quelque chose d’autre qui était d'une plus grande importance.


Cela me rappelle un projet lancé récemment. C'est le projet "You Tube Channel", destiné à toucher le plus grand nombre possible de personnes. Il nécessite beaucoup de temps.


En outre, la joie et le souhait de clarifier la vérité sur Dafa au stand apparaît après la première discussion avec les gens. Néanmoins, j'ai des pensées contradictoires: devrais-je aller travailler sur le nouveau projet, ou est-ce qu'il y a quelque chose qui me fait rester au stand d'information ? Parfois, je ressens un déchirement parce que je veux participer aux deux projets. C'est pour cela qu'il est souvent difficile pour moi d'aller au stand d'information, ou de le quitter à la fin de la journée.


Des souvenirs d'éveil que j'avais cherché ma vie entière

En lisant, sur la recommandation d'un compagnon de pratique à la mi-janvier 2016, L'Enseignement de la Loi lors de la tournée en Amérique du nord (mars 2002), je me suis rappelé une situation que j'ai vécue dans une vie antérieure.


Je me suis trouvé dans un espace cosmique avec des murs, mais toujours confiné dans un espace spécifique. Là, j'ai parlé avec un être de ma vie présente et des arrangements associés.


Je suis arrivé dans cet espace cosmique trop tard pour me voir assigner une vie que j'avais choisie. Je voulais naître dans le pays où la propagation du Fa commencerait. J'étais certain qu'il y avait beaucoup de possibilités dans ce pays. Mais, j'étais trop en retard car toutes les affectations pour la Chine avaient été distribuées. Je m’inquiétais de ne pas comprendre les connotations profondes du Fa dans une langue différente et dans un pays qui était loin d'où je voulais être. Cependant, on m'a dit qu'il n'y aurait absolument aucun problème. Quoi qu'il en soit, je pourrais toujours apprendre la langue utilisée lors de l'introduction de Dafa dans le monde. Pour être honnête, je me souviens encore que je pensais que l'écriture occidentale, par rapport aux caractères chinois, était inesthétique et négligée.


Ensuite, une liste de vies déjà arrangées est passée sous mes yeux. Avec la recommandation de cet être qui m'accompagnait à l'époque et qui a estimé que l'arrangement " semblait plutôt bon ", nous avons convenu de l'arrangement actuel - qui est ma vie présente.


Néanmoins, je n'étais pas très content de la sélection, c'est-à-dire de l'arrangement de cette vie. Mais, il n'y avait pas de meilleure perspective.


Nous avons discuté de la circonstance de cet arrangement spécifique, c'est-à-dire de quelles conditions fondamentales seraient préparées pour moi et quels seraient les traits qui me seraient donnés. Nous avons également discuté plus en détail de certaines des étapes de ma vie.


Les perspectives de ma vie, qui étaient fournies par ma famille, m’indiquaient qu'il faudrait au moins 20 ans, sinon 25, pour obtenir le Fa et commencer à cultiver. Je voulais négocier de meilleures opportunités et j'ai demandé si je pouvais naître dans une famille de pratiquants. Cependant, j'étais arrivé trop tard pour cela. Si je n'acceptais pas l'arrangement, il n'était alors pas possible que je cultive dans cette phase particulière de la propagation de Dafa, ce qui était d'une grande importance pour moi.


Je m'inquiétais de la façon dont j'entrerais dans le Fa. On m'a dit que j'apprendrais le Fa par un cercle d'amis et que c'était un arrangement formidable et bénéfique. Cependant, j'ai demandé s'il y avait un risque que ceux qui m’aideraient à obtenir le Fa n'obtiennent pas le Fa. On m'a dit de ne pas m'en soucier – que tout irait bien. Cependant, j'ai découvert que j'allais devoir reconnaître le Fa pour ce qu'il était.


Nous avons également examiné l'arrangement prévu pour gagner mes moyens de subsistance. Il était important que je n'aie aucune difficulté financière, ce qui signifiait que je pourrais consacrer tout mon temps à la cultivation. En outre, je ne voulais pas gagner beaucoup d'argent, car cela pourrait nuire aux fondamentaux de ma cultivation - ce qui signifie que les avantages matériels pourraient être désavantageux pour ma cultivation. Juste de quoi me donner une vie décente et ne pas avoir à me soucier de gagner mes moyens de subsistance suffirait.


En ce qui concerne les conditions de vie, nous avons discuté de questions telles que l’éveil et les attachements. S’agissant des attachements, je pouvais abandonner quelque chose à propos de souvenirs - qui étaient recouverts quoiqu’il en soit par d'autres souvenirs. Ce qui était fourni était diminué, ce qui profiterait à ma cultivation. En fait, j'étais fier de posséder cet attachement.


Pour réduire la substance, d'autres attachements ont été abaissés. Mais, ce n'était pas comme je m'y attendais, car un autre attachement a été renforcé en même temps. Cela signifiait que plusieurs attachements ne pouvaient être réduits, sans renforcer cet attachement particulier. Cela aurait rendu ma cultivation trop facile et n’avait donc pas d’intérêt pour ma cultivation.


J'étais plutôt confiant que je pouvais abandonner ce fort attachement là sans aucun problème. On m'a dit de ne pas sous-estimer cette question. Aujourd'hui, ce que tout cela signifiait pour moi m’est devenu parfaitement clair.


En ce qui concerne certains moments de ma vie, j'ai connu certains évènements depuis janvier 2016. Ils étaient censés me rappeler des attachements. Cela avait avoir avec la présentation d’un examen ou la rencontre d’une personne donnée. Je vais essayer de l'expliquer.


En participant à un séminaire, organisé par mon lieu de travail, je pensais que le conférencier ne faisait pas bien sa présentation. J'étais certain que j'aurais pu faire beaucoup mieux après quelques préparatifs. En particulier, la conférence aurait pu être plus informelle et plus décontractée. Cela m'a poussé à décider que je donnerai des séminaires après quelques années dans mon travail - et certainement beaucoup mieux.


En fantasmant à ce sujet, j'ai réalisé pour la première fois dans ma cultivation que j'avais un fort ego. J'ai également découvert que j'étais un combattant, que j’avais soif de reconnaissance, que j'étais arrogant et avais la mentalité de me faire valoir. Je suis devenu clair dans mon esprit : "Je suis un pratiquant et je ne veux pas penser comme ça. Ce sont des choses que je dois abandonner." Suite à cela, je me suis souvenu de la situation mentionnée précédemment concernant cet attachement et que je l'avais déjà vu auparavant. J'étais assez clair à ce sujet. C'était plutôt important à ce moment-là. Si je ne l'avais pas reconnu à ce moment, il m’aurait fallu un certain temps pour trouver cet attachement à une autre occasion.


Au cours de ma première rencontre avec un autre pratiquant dans une situation donnée, je me suis soudain rappelé quelque chose à son sujet. Ce pratiquant exceptionnel, calme et imposant était un grand roi. Je pouvais même me souvenir de sa silhouette charmante et puissante.


Quand il m'a fait une suggestion au cours du cinquième exercice, j’ai pris conscience que j'avais choisi quelle suggestion je recevrais pendant ma cultivation. Il y avait différents types de suggestions que je pouvais choisir. Mais, je ne pouvais pas juste en choisir un bon gré mal gré. Si je me souviens bien, chaque suggestion que je choisissais réduirait le quota attribué. Je pensais qu'il serait bénéfique de me rappeler autant d’opportunités que possible, ce qui m'aiderait à rester inébranlable. Pour cela, j’attache une grande valeur à ce dont je peux me souvenir. Cependant, on m'a dit que je ne devais pas prendre en compte uniquement les souvenirs. Aujourd'hui, je peux bien comprendre cela et suis reconnaissant pour les autres suggestions. Il y a aussi des moments où ma mémoire devient brumeuse et parfois les souvenirs disparaissent. Ensuite, ces souvenirs reviennent et deviennent assez clairs. Cependant, il est difficile de mettre ces souvenirs dans un certain ordre, afin de pouvoir m’en rappeler. Je crois qu'ils sont dépendant du temps.


Parfois, des souvenirs reviennent concernant certaines aptitudes, en particulier lorsqu'elles sont nécessaires. D'une certaine manière, je n'en étais pas content. Si je me souviens bien, l'apparition de tels arrangements arrive pour une raison précise. Ils n’apparaîtront pas si les conditions ne sont pas mûres, ainsi nous pouvons accomplir une tâche qui nous est assignée.


Un autre souvenir est apparu. Le Maître dit à propos de la question de l'esprit de recherche: " Dans l’école de Bouddha, on parle d’affinité prédestinée et c’est en raison de cette affinité prédestinée que vous êtes tous ici. S’il vous est possible d’obtenir cela, c’est sans doute que vous deviez l’obtenir, vous devez donc considérer cela comme quelque chose d’extrêmement précieux et n’avoir aucune intention de rechercher quoi que ce soit." (Zhuan Falun, deuxième leçon)


Chaque fois que quelque chose arrive, d'autres souvenirs viennent au premier plan. Ainsi, je sais, que ce problème particulier arrive exactement comme il a été ordonné et arrangé. C'est un rappel important pour moi, qui me dit qu'une situation pré-organisée a eu lieu, tout comme cela a été arrangé. Cela me communique l'importance de bien accomplir nos tâches, car seulement alors, nous pouvons bien suivre l'arrangement, tout comme cela a été organisé.


Remarques de conclusion

Avant de pratiquer Dafa, je m’interrogeais en méditant: ' Qu'est-ce que je veux ?" Après avoir posé la question maintes et maintes fois, j'ai eu la réponse suivante: « Je veux faire le bien et aider les humains ». À cette époque, je comprenais superficiellement. Par exemple, des choses comme ouvrir la porte me viennent à l'esprit. Je croyais que de bonnes actions se traduiraient par un merci. Aujourd'hui, je connais le sens de la réponse que j'ai reçue en méditant.


Chaque fois que je fais face à quelque chose de difficile dans ma cultivation, ce qui parfois m'a amené à vouloir quitter la cultivation, j'ai eu deux pensées fondamentales qui m'ont permis de rester ferme : " Je sais que j'ai choisi et voulu cette vie, avec toutes ses difficultés et tous ses inconvénients. Pour cette raison, j'ai la chance de vraiment faire le bien et d'aider les gens. "


Avant de terminer, je voudrais partager un enseignement de Fa du Maître

Chéris cela !
Les serments des divinités sont en train de se réaliser ;
Chéris cela !
C’est ce que tu voulais trouver ;
Chéris cela !
Le Fa est juste devant toi.

("Dédicace à la version russe du livre Falun Dafa" de Points essentiels pour avancer avec diligence (II),)


Merci de m'avoir permis de présenter mon article.


[Partagé au Fahui européen 2017 à Paris]

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.