Comment pouvons-nous développer la véritable compassion?

Nous avons récemment organisé un défilé à grande échelle. Le chef de l’ensemble Tian Guo Marching Band nous a dit que nous allions traverser un quartier d'affaires très fréquenté et que nous devions marcher lentement afin que plus de gens puissent voir notre performance pendant une plus longue période de temps.


Au cours du défilé, je me suis aperçu que le parcours du défilé se faisait sur une rue très longue. Le chef d’orchestre a beaucoup ralenti le rythme. Alors que nous étions à la moitié du parcours, je me suis senti dépassé. Marcher lentement est en réalité plus épuisant que d'aller à une vitesse normale. Je voulais qu'il avance un peu plus vite.


Alors que je me plaignais intérieurement, j'ai remarqué que le chapeau du chef d’orchestre était trempé de sueur. Lui non plus n’était pas à l’aise, mais il prenait sa tâche à coeur. En voyant cela, j’ai compris ce qu’est vraiment la compassion.


Les pratiquants qui passent des appels téléphoniques en Chine soulignent souvent que nous devons avoir de la compassion quand nous appelons les Chinois pour leur parler des faits concernant Falun Dafa. Bien que le Maître ait parlé de compassion à plusieurs reprises, je ne comprenais pas ce qu’est vraiment la compassion. Je pensais que cela signifiait être gentil avec les autres. Je ne connaissais pas le sens profond derrière cela. Dans mon esprit, c’était juste un mot ordinaire.


Mais le comportement du chef d’orchestre au défilé m'a permis d’approfondir ma compréhension de la compassion. Il ne s’agit pas seulement d’être aimable avec les gens. Cela implique aussi l’endurance. Un pratiquant a de la compassion, non seulement parce qu'il ou elle traite bien les autres, mais aussi parce qu’il peut endurer des difficultés que des gens ordinaires ne pourraient pas endurer


Avant que le défilé ne commence, un pratiquant a partagé une histoire avec moi: il avait une fois participé à un défilé à Hong Kong. Les pratiquants de Hong Kong lui avaient donné un tambour géant, avec seulement deux crochets pour les épaules, mais sans ceinture à attacher autour de sa taille. Ainsi le poids reposait entièrement sur ses épaules, rendant l’exercice épuisant. Cependant, il a calmement joué pendant les quatre heures du défilé. Je crois que c’était la manifestation de la compassion. Parce qu'il avait de la compassion, il pouvait endurer une si grande difficulté.


Une telle compassion vient de la cultivation. Plus élevé est notre niveau de xinxing , plus nous pouvons supporter, et plus grande sera la compassion. Les deux choses vont de pair.


Dans le passé, je m’inquiétais de ne pas avoir de compassion, et je ne savais pas comment développer la compassion. Je comprends maintenant que je dois continuer à élever mon xinxing et endurer les épreuves et les tribulations dans la vie quotidienne sans me plaindre. Je dois être capable de sourire face aux conflits. Même s’ils sont douloureux ou si je suis traité injustement, je dois le supporter et le prendre légèrement.


Si je peux continuer à m’améliorer ainsi, ma compassion émergera progressivement.


Une fois parvenu à cette prise de conscience, j’ai cessé de penser à quand le défilé prendrait fin. La seule pensée que j'avais dans mon esprit était de bien jouer et de sauver les gens.


Version anglaise :
How Do We Develop Real Compassion?

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.