Les pratiquants de Falun Gong attirent l'attention sur la persécution durant le Sommet du G20 à Hambourg

Les 7 et 8 juillet, les pratiquants de Falun Gong ont saisi l’opportunité du Sommet 2017 du G 20 à Hambourg pour toucher les dirigeants internationaux, les visiteurs, et la population locale et attirer leur attention sur la répression toujours en cours du Falun Gong en Chine.


Devant le Grand Hôtel Elysée au centre de Hambourg et sur la principale artère piétonne du Landungsbruecken (zone historique des quais de Hambourg), les pratiquants ont tenu des bannières, distribué des dépliants d’information, et parlé aux passants de la brutalité du régime chinois dans sa persécution des pratiquants de Falun Gong pour leurs convictions.

 
Les pratiquants méditent et déploient des bannières lors du Sommet du G20 2017 à Hambourg, Allemagne, les 7 et 8 juillet 2017.


Un homme a dit qu’il avait entendu mentionner le court temps d’attente pour les greffes d’organes en Chine voici déjà plus de dix ans. En apprenant que le parti communiste détient des pratiquants respectueux des lois et les tue pour leurs organes, l’expression de l’homme s’est faite grave.


“Le régime communise n’en a plus pour longtemps," a-t-il dit à un pratiquant, " Continuez à éveiller les consciences, à la fois pour vous-mêmes et pour ceux qui sont persécutés en Chine.”


M. Zhou qui dirige une entreprise de logiciels à Hambourg, a participé à l’évènement. La persécution l’a touché de près : "Ma belle-mère, Ye Julan, a été arrêtée à son domicile en Chine en décembre 2014 pour sa pratique du Falun Gong. En mai 2015, les autorités l’ont condamnée à trois ans d’emprisonnement et détenue à la Prison Nanhui à Shanghai,” a-t-il expliqué.

 
Les pratiquants parlent du Falun Gong et de la répression en Chine aux passants dans le contexte du G20 à Hambourg.


Mme Ye, 69 ans, était autrefois ingénieure pour une Station radio du Hunan. Toutefois, elle avait dû prendre sa retraite anticipée vers la quarantaine en raison d’une maladie cardiaque et de sérieuses douleurs articulaires. " Peu après qu’elle ait commencé à pratiquer le Falun Gong en 1998, sa maladie cardiaque a été complètement guérie " a déclaré M. Zhou, " Les douleurs articulaires et des douleurs de jambe ont également disparu, à sa grande joie. "


Mais après que le parti communiste a commencé à réprimer le Falun Gong en 1999, Mme Ye n’a plus pu pratiquer librement sa croyance. La police venait souvent la harceler et elle a été arrêtée en 2002 alors qu’elle distribuait une information à propos du Falun Gong. Elle a été arrêtée de nouveau en 2010, et plus récemment en 2014.


“Le Falun Gong a permis à me belle-mère d’obtenir une bonne santé et de devenir une meilleure citoyenne. Elle n'aurait jamais renoncé à sa croyance quelle que soit la pression. " a-t-il expliqué.
“J’espère que davantage de gens pourront nous aider à mettre fin à la persécution, " a-t-il ajouté.


Voir également :
La fille d’une pratiquante de Falun Gong détenue à Shanghai appelle à sa libération depuis Hambourg

* * *

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.