Devant la Tour Eiffel des voix appellent à mettre fin à la persécution du Falun Gong

Le 28 mai des pratiquants à Paris se sont encore une fois retrouvés sur l’esplanade du Trocadéro afin de sensibiliser les esprits à la persécution qui continue de sévir en Chine.


L’énergie paisible et la gestuelle harmonieuse des exercices ont attiré touristes et promeneurs, qui ont appris les bénéfices physiques et spirituels de la pratique, et comment en 1999 le régime communiste chinois avait lancé à son encontre une violente persécution. Beaucoup d’entre eux ont signé une pétition appelant le régime à mettre immédiatement fin aux terribles violations des droits humains en Chine.


 
Démonstration des exercices sur l’esplanade des droits de l’homme le 28 mai 2017
 
 
Les passants s’arrêtent et s’informent à propos de la pratique et de la persécution
 
Les passants signent une pétition appelant à la fin immédiate de la persécution.

Apprenant pour la première fois les atrocités de la persécution à l'encontre du Falun Gong en Chine, Lucie, un professeur de langues de Colombie, est restée atterrée.


"Je ne vois pas comment (la pratique du Falun Gong) peut mettre le régime chinois en danger " a-t-elle dit. "Je ne comprends pas pourquoi ils devraient persécuter et massacrer les pratiquants, c’est impensable "


" Je ne peux pas croire qu’une telle chose ait lieu en Chine." a renchéri son compagnon Alejandro. " Nous sommes bien loin de la Chine mais nous espérons pouvoir vous aider en signant " Tous deux ont signé la pétition.


François-Xavier, un étudiant a encouragé les pratiquants : " Ce que vous faîtes ici aujourd’hui est significatif. Vous permettez aux gens d’apprendre ce dont les médias ne les informent pas. Le monde doit être mis au courant de cette persécution. "

* * *

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.