Le succès de tout ce que nous faisons dépend de notre état et de notre niveau de cultivation.

Maître Li Hongzhi, le fondateur du Falun Dafa a dit :

" La raison pour laquelle vous n’arrivez pas à l’état de tranquillité est que votre pensée n’est pas vide et que votre niveau n’est pas assez élevé. Ce processus va du superficiel au profond, en interdépendance avec l’élévation de votre niveau. Quand vous renoncez à vos attachements, votre niveau s’élève et votre force de recueillement s’approfondit aussi. "

"En revanche, dans la cultivation et la pratique véritables, on doit cultiver son esprit, c’est seulement en élevant votre xinxing que votre esprit pourra atteindre la clarté, la pureté et le non-agir… »(Zhuan Falun)


Avant que je ne commence à passer des appels téléphoniques en Chine pour informer les gens à propos du Falun Dafa et de la persécution, je ne comprenais pas vraiment ce que le Maître voulait dire dans les deux paragraphes précédents. Mais maintenant je comprends que nous devons avancer diligemment, élever notre niveau aussi vite que possible et bien progresser sur notre voie de cultivation de manière à aider le Maître à rectifier le Fa.


Passer des appels téléphoniques en Chine

J’ai commencé à émettre des pensées droites et étudier le Fa avant d’allumer mon ordinateur et de trouver la liste de numéros de téléphone liée aux responsables qui sont impliqués dans la persécution des pratiquants de Dafa.


Je me calme également et me débarrasse de toute contrariété ou de toute crainte que je pourrais avoir. Je ne pense qu’à une seule chose : aider les gens à comprendre la vérité à propos du Falun Dafa, et les amener à arrêter de persécuter les pratiquants.


Le premier appel qu’il m’a été donné de passer un certain jour, était adressé à un policier. Bien que l’appel n’ait duré que quelques minutes, je savais qu’il m’écoutait attentivement tandis que je lui parlais du Falun Dafa.


Les deux appels suivants ont été aussi adressés à des policiers qui avaient participé activement à l’arrestation de pratiquants et les avaient battus.


L’agent de police Yang m’a crié dessus et injurié, mais je ne me suis pas laissé affecter et j’ai continué à lui parler gentiment. Finalement il a dit : " Je suis vraiment désolé, je ne dois pas vous injurier. "


Le quatrième appel était à un policier qui arrêtait des pratiquants depuis longtemps. Il a décroché et m’a écouté en silence pendant quelques minutes.


Je l’ai appelé plusieurs fois, et il a écouté plus longtemps à chaque fois après que je lui ai dit que les juges de 13 provinces avaient soit refusé d’ accepter de traiter des cas du Falun Gong soit refusé de retenir une charge quelconque à leur encontre.


Le dernier appel a été à une gardienne dans un centre de lavage de cerveau et qui était chargée de " transformer" les pratiquants.


Elle estimait n’avoir rien fait de mal, et a dit : “Nous n’avons agressé physiquement ni injurié personne. Nous ne le leur avons administré aucune drogue inconnue. Nous avons seulement essayé de mettre les choses au clair avec les pratiquants de Falun Gong. "


J’ai alors soulevé le problème du prélèvement d’organes à vif sur des pratiquants de Falun Gong encore vivants et des pratiquants emprisonnés ayant été torturés à mort, mais elle a tout nié. Elle a prétendu n’avoir été témoin de rien de ce que je lui racontais.


Notre conversation a duré presqu’une heure , mais elle ne reconnaissait toujours pas avoir participé à la persécution des pratiquants.


Avant que notre conversation ne s’achève, elle m’a dit qu’elle voulait que je la rappelle, et ne cessait de répéter qu’elle aimerait être convaincue pendant notre conversation. Je savais que c’était son véritable moi qui appelait à l’aide.


Le lendemain, au travail, j’ai regardé à l’intérieur et j’ai ré-examiné mon état de cultivation. J’ai compris que les nombreux projets ou les choses que je faisais pour clarifier la vérité n’avaient peut-être pas atteint les critères du Maître.


Quand nous passons des appels en Chine, les gens ne nous voient pas, donc il est important qu’ils ressentent notre sincérité et notre gentillesse. Nous pouvons alors éliminer les éléments des forces anciennes derrière eux et les aider à être au courant de la persécution. Le succès de tout ce que nous faisons dépend de notre état et de notre niveau de cultivation.


Examining My Cultivation State When Clarifying the Truth


* * *

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.