La mer de souffrance et la luxure tels que vus dans une autre dimension

Après avoir lu pas mal d’articles à propos d’abandonner la luxure, j’aimerais partager mon expérience. Certains pratiquants autour de moi ont été bel et bien interférés par la luxure, et je suis l’un d’entre eux.


Certains pratiquants qui semblent cultiver diligemment ont également ces problèmes. Parmi eux des pratiquants âgés, des couples dont l’un et l’autre sont pratiquants, et certains qui avaient abandonné l’attachement à la luxure depuis longtemps. J’ai la compréhension que parce que c’est la dernière étape de la rectification de Fa et que ces attachements feront surface. Nous devrions les identifier, prêter attention à ces problèmes, et les abandonner.


Voici ce que j’ai vu en émettant les pensées droites avec le groupe. C’est un partage personnel et j’espère que les compagnons de pratique peuvent l’évaluer sur la base du Fa.


J’ai vu tous les disciples de Dafa dans différentes parties du monde agenouillés, face au Maître. Le Maître se tenait sur une fleur de lotus géante, entouré par de paisibles nuages. L’apparence du Maître changeait constamment, apparaissant parfois comme un Bouddha, parfois comme un Dao, et parfois comme un être divin. Les disciples ont tous crié au Maître : " Maître, c’est le moment de rentrer. Ramenez-nous chez nous s’il vous-plaît ! "


Le Maître a montré en silence une mer, où les marées se levaient et retombaient et dont les rives étaient encombrées de bateaux. Il y avait un homme et une femme qui ressemblaient aux forces anciennes. La femme avait un lotus rose dans une main et une gourde de médecine dans l’autre. Elle a versé le liquide dans la gourde sur les racines du lotus. Au niveau microscopique, il consistait en minuscules vers appelés Gu, un insecte venimeux légendaire. L’homme a fait de même avec une fleur de lotus noire ; de minuscules vers appelés Huo sont apparus au niveau microscopique. Ils ont plongé les fleurs de lotus dans la mer, et ces vers noires et les vers rose se sont mélangés ensemble.


L’eau est instantanément devenue douce et psychédélique, avec des bulles roses. La mer était appelé " mer des relations infinies", aussi connue comme la mer de souffrance et la mer de désirs (correspondant au démon de la sentimentalité et au démon de la luxure).


La mer de souffrance est sans fin mais elle a une côte. La mer de luxure semble sans fin, mais elle a un rivage.


De l’autre côté de la mer était la Place Tiananmen, au-dessus de laquelle il y avait des couches et des couches d’êtres divins attendant le jugement final. Tous regardaient sérieusement et attendaient l’ordre final. (Jiang Zemin était aussi là, apparaissant comme l’œil d’un poisson mort. Un crochet venant du ciel l’attendait.)


Un aîné ayant l’apparence d’un Dao tenait un couteau. Un flot noir venait du ciel pour immerger la terre.


Tous les disciples de Dafa, y compris ceux qui étaient décédés, montaient à bord de ferryboats sur la mer et voguaient en direction de l’autre côté. Après le jugement final, ils monteraient au ciel en plein jour (bairi feisheng) depuis la Place Tiananmen. Chaque disciple de Dafa qui peut aller sur la mer doit être pur. Quiconque ayant ne serait-ce qu’un petit peu de luxure cachée ou de désir sentimental serait ruiné par la mer et englouti avec leurs bateaux, pour ne plus se réincarner. Les millions et les milliards d’années d’attente, et le salut miséricordieux du Maître, seraient en vain.


Nous sommes l’espoir des êtres, et nous endossons l’énorme responsabilité d’aider le Maître à rectifier le Fa. Nos amis et les proches qui nous entourent sont tous ici pour le Fa et comptent sur nous pour rentrer. Nous ne pouvons pas être engloutis dans la mer de souffrance en raison de nos propres désirs.

Version en anglais :
The Sea of Suffering and Lust Seen in Another Dimension

* * *

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.