Abandonner l'égoïsme

J'ai commencé à pratiquer le Falun Dafa en 1998. Au début, je faisais diligemment connaître la pratique et prêtais attention à cultiver mon xinxing. Après que la persécution a commencé, j'ai trébuché tout du long. Chaque fois que je tombais, le Maître m'aidait à me relever. Finalement, je me suis réveillé et suis devenu un pratiquant véritablement diligent.


Vanité et suffisance

En grandissant, je me suis chargé de toutes sortes d'affaires familiales. Cela allait d'acheter des choses pour mes parents à défendre ma petite sœur lorsqu'on lui faisait du mal.


En tant que pratiquant, j'amenais la radio cassette sur le site de pratique, et j'avais la responsabilité d'enseigner les exercices aux nouveaux pratiquants, d'organiser des conférences de partage d'expériences, et j'étais la principale personne de contact.


Au début de la période de la rectification de Fa, les nouveaux articles du Maître me parvenaient d'autres villes. Il y avait toujours un projet de Dafa dans lequel on me demandait de m'impliquer.


Après avoir été longtemps dans l'environnement de toutes sortes activités de Dafa, j'ai développé l'attachement à la vanité. Je me suis vu comme la personne responsable ne laissant pas les autres pratiquants me remettre en question. Mes compagnons de pratique n'osaient pas me signaler ouvertement mes attachements. Lors des disputes, je prétendais que leur compréhension était perverse, ce qui a entraîné un impact négatif parmi les pratiquants.


En me souvenant de ces temps là, je me suis rappelé comment je traitais les pratiquants et comment j'avais affirmé ma volonté. À présent, je réalise que j'étais immature et ridicule, vaniteux et suffisant.


Changer les pensées, l'attitude et le comportement

Le Maître a identifié mon problème et a fait en sorte qu'une pratiquante d'une autre ville me réveille. Elle m'a dit que de nombreux pratiquants locaux s'étaient plaints de moi. J'ai été profondément choqué. Elle a discuté patiemment avec moi et j'ai finalement pris conscience de mes attachements ainsi que de leur impact et de leur dommage sur notre environnement de cultivation local.


Une autre pratiquante m'avait dit qu'auparavant qu'elle s'apprêtait à déménager dans une autre province. Elle s'inquiétait pour moi et m'indiqua avec compassion les points qu'elle pensait que j'avais besoin d'améliorer. Elle m'a indiqué mes attachements.


Lorsque j'ai regardé la vidéo du Maître : Enseignement de Fa donné aux pratiquants d'Australie, j'ai réalisé que mes attachements étaient très forts et que c'était sérieux. J'ai émis les pensées droites et décidé de les éliminer, y compris la pensée que j'étais meilleur que les autres, ainsi que la vantardise.


Plus tard, j'ai fait un rêve dans lequel Maître me nettoyait et éliminait beaucoup de substances négatives. Je suis peu à peu parvenu à discuter des choses avec les autres pratiquants de façon harmonieuse. J'arrivais à partager et ne parlais plus avec une voix autoritaire. J'ai fait mes excuses aux pratiquants que j'avais critiqués et ils m'ont pardonné.


Les pratiquants de notre région ont été capables de coopérer et nous avons progressé dans nos efforts de clarification de la vérité. Cependant, je devais toujours me rappeler de ne jamais penser que j'étais meilleur que quiconque autour de moi, et de regarder seulement le bon en eux.


Maître donne la sagesse

À présent, je peux faire face à différentes sortes de comportements et échanger lorsque nous avons des opinions différentes. Je ne demande plus aux gens de m'écouter et je n'utilise plus les enseignements de Fa du Maître pour valider mon propre point de vue.


Après avoir étudié le Fa, j'ai réalisé que les insuffisances de nos compagnons de pratique sont des choses qui font partie de notre cultivation. Le Maître prend soin de tout le monde et arrange la cultivation de chacun. Si je devais voir leurs insuffisances, je le partageais avec eux mais sans être attaché à les changer. Cela pouvait aussi vouloir dire que je devais me débarrasser de mon attachement et apprendre à être tolérant.


Lorsque des pratiquants clarifiaient la vérité au sujet de Dafa d'une façon qui me paraissait inadéquate, je me rappelais que je devais émettre les pensées droites pour les soutenir au lieu de leur faire un sermon.


Un jour, alors qu'une pratiquante ayant reçu peu d'éducation clarifiait la vérité, je n'ai pu m'empêcher d'aller lui parler des mouvements politiques du Parti communiste chinois (PCC). Bien que je ressentais avoir enrichi ses connaissances au sujet de l'histoire chinoise, elle fut intimidée par mes conseils et cessa de parler aux gens de Dafa. J'ai appris que chacun clarifiait la vérité de façon différente.


Dès lors, j'ai toujours soutenu les pratiquants lorsqu'ils parlaient aux gens du Falun Dafa en émettant les pensées droites. Je ne suis plus critique sur la façon dont les pratiquants clarifient la vérité. Tant que nous sommes tous dans le Fa, le Maître nous donne la sagesse et des miracles se produisent.


Je me sens le cœur léger et ne suis plus fatigué. Je ne suis plus responsable de tout, mais je laisse chaque pratiquant marcher sur son propre chemin. Les choses peuvent se résoudre d'elles-mêmes et le Maître donne à chaque pratiquant l'opportunité de s'améliorer.


Version en anglais disponible au lien suivant:
Letting Go of Self-importance

* * *

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.