Souhaiter du mal aux autres finira par nuire à soi-même

Ma mère citait un proverbe quand j’étais jeune : "Souhaiter bonne chance aux autres amène de la chance à soi-même. " Je n’avais pas bien compris la signification de cela, et pensait qu’elle voulait simplement m’enseigner à ne pas haïr les autres.


Après être devenu un pratiquant du Falun Dafa et avoir appris de nombreux enseignements du Fa concernant la vie, j’ai réalisé que de tels proverbes contiennent de profondes significations que la plupart d’entre nous ne comprennent pas pleinement.


Il a été prouvé par la science que les pensées humaines sont matière. Quand une personne pense, cette pensée peut créer une matière et générer une énergie, lesquelles peuvent avoir un impact sur les autres.
Cette compréhension est similaire à ce que dit le Maître : " l’apparence naît du cœur " (" Enseignement de la Loi lors d'une réunion de ‘The Epoch Times’ " extrait de ‘Enseignement de Fa à la conférence X’).


Quand nous nous plaignons ou gardons des pensées négatives à propos des autres, cette négativité générera une matière qui sera projetée dans le champ énergétique de la personne dont nous nous plaignons. Bien qu’invisible pour nous, la personne en question peut bel et bien la recevoir et la sentir, et à son tour, se sentir mal à l’aise. Par conséquent, les manières et le comportement de la personne pourront empirer.


Ceci explique la corrélation entre mon attitude envers une personne et comment celle-ci me traite. Quand des pensées négatives à propos d’une personne pénètrent dans mon esprit, la personne et moi serons à couteaux tirés, mais si je maintiens seulement des pensées positives et compatissantes, il ou elle me traitera avec gentillesse.


Le proverbe " Souhaiter bonne chance aux autres amène de la chance à soi-même " n’est pas simplement un vœu pieux, car chacune de nos pensées a une existence matérielle. Nous pouvons le sentir, tout comme nous savons que l’air existe autour de nous, même si nous ne pouvons pas le voir.
Si une personne a souvent des pensées négatives sur les autres et se querelle avec eux, il ou elle finira peut-être par blesser d’autres personnes ou elle-même.


Le Falun Dafa enseigne aux gens à être compatissants, de bonnes personnes et exige de ses pratiquants de suivre les principes de Vérité-Bonté-Patience. Être une bonne personne bénéficie non seulement aux autres et à la société mais aussi à soi-même.


Version anglaise :
Wishing Harm to Others Will Eventually Bring Harm to Oneself

* * *

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.