Des pratiquants contactent la CCTV et les services judiciaires chinois suite à leur diffamation du Falun Dafa

Le 14 janvier 2017, la Télévision Centrale Chinoise (CCTV) rapportait un discours du président de la Cour Suprême du Peuple à propos de " renforcer la lutte contre les sectes " et d’amplifier "davantage le châtiment du Falun Gong."


Le 25 janvier, la Cour Suprême du Peuple et le Parquet Suprême du Peuple ont tous deux publié des interprétations juridiques étiquetant le Falun Dafa comme "secte ".


Ces discours allant à l’encontre de l’indépendance de la justice en Chine ont immédiatement attiré l’attention de la communauté internationale. Plus de 1 000 avocats et intellectuels en Chine ont signé une lettre ouverte suggérant au président de la Cour Suprême de démissionner.


En tant que pratiquants, que devions-nous faire? Juste quatre jours après que le Président de la Cour Suprême ait calomnié le Falun Gong sur CCTV, les pratiquants d'une autre ville ont envoyé par email des lettres à la CCTV et aux quatre grands services judiciaires de la Chine pour leur dire ce qu’est le Falun Gong et ce qu’il en est de la persécution.


La lettre, signée par plus de 20 pratiquants, expliquait " l’incident d’auto-immolation "sur la Place Tiananmen en 2001, que les autorités ont mis en scène pour inciter le public à la haine contre le Falun Gong. La lettre faisait également valoir que le discours du Président de la Cour Suprême allait à l’encontre de la constitution chinoise.


Après que nous ayons vu une copie de cette lettre, les pratiquants de notre ville ont pris conscience que nous ne devrions pas restés silencieux après que les autorités aient ouvertement diffamé le Falun Gong. Nous avons signé une lettre similaire et l’avons envoyée par email à la CCTV et aux services judiciaires.


Cela fait, nous avons eu plusieurs groupes de discussions sur ce que nous avions appris de cet incident en tant que pratiquants. Nous avons étudié spécifiquement cette partie d’une conférence de Maître :

« [(...) qu'est-ce qu’un Bouddha ? Tathâgata veut dire « venir à son gré en marchant sur la vérité » c'est l'appellation des gens de ce monde, mais un véritable Bouddha il est le défenseur de l'Univers, il doit prendre la responsabilité envers tous les facteurs positifs dans l'Univers. (…)] » (« Enseignement de la Loi lors de la Conférence de Loi à l'Ouest des États-Unis » extrait de ‘Guider le Voyage’)


Après des années d’efforts de la part des pratiquants, la société chinoise a tellement changé que les gens ordinaires, y compris ceux de la haute société, osent maintenant défendre ouvertement nos droits. Nous n’avons aucune raison d’avoir peur.


Le Maître veille sur tout ce qui se produit dans cet univers. Cette dernière série de diffamation de la perversité peut-elle être une coïncidence ? Cela teste notre xinxing pour voir si nous pouvons abandonner la peur. La plupart d’entre nous avons signé la lettre sans hésitation. Certains pratiquants ont hésité et n’ont pas signé.


Ceci est une opportunité que le Maître a arrangée pour que nous clarifions la vérité à encore plus de Chinois. Nous avons également décidé d’utiliser cette opportunité pour parler à notre média local et aux services judiciaires. Si nous pouvons clarifier la vérité à tout le monde, la perversité sera complètement éliminée.


Ceci est un bref résumé de notre compréhension au regard de cet incident. Veuillez nous corriger de manière compatissante s’il y a quoi que ce soit d’inapproprié.


Version anglaise :
Practitioners Reach Out to Chinese Media and Legal Departments after They Defame Falun Dafa

* * *

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.