Un membre de l'Assemblée de Tokyo : Il est de la responsabilité de chacun de faire cesser le prélèvement d'organes d’État du régime communiste chinois

Du 19 au 20 décembre 2016, deux films documentaires sur la persécution du Falun Gong par le Parti communiste chinois (PCC) ont été projetés dans le bureau de Oase Kensuke , membre de l'Assemblée du district de Sumida à Tokyo. Le premier était le documentaire Human harvest, lauréat d’un Peabody Award, lequel expose le prélèvement d'organes approuvé par l’Etat du Parti communiste chinois sur des pratiquants de Falun Gong. Le deuxième Free China : Le courage de croire, révélant la persécution brutale du Falun Gong.


Les spectateurs ont été consternés par les atrocités commises par le PCC. Oase Kensuke, membre de L'Assemblée du district de Sumida à Tokyo a dit que le pillage d'organes du PCC décrit dans le film était vrai et que les chiffres étaient choquants.

Oase Kensuke , membre du conseil du district de Sumida à Tokyo

" Le pays tout entier est impliqué dans le prélèvement d'organes à grande échelle. Cela ne peut être toléré par la loi d’aucun pays. Mais cela existe en Chine depuis de nombreuses années. La raison principale en est que le PCC se place au-dessus de la Constitution ".


" Pour arrêter le crime de prélèvement d'organes, le PCC doit être désintégré. " a déclaré Oase Kensuke qui a également exprimé l'espoir que davantage de gens se lèvent pour soutenir les efforts des pratiquants de Falun Gong en s’opposant à la persécution. Il a souligné que mettre fin à l'atrocité de pillage d'organes du PCC est la responsabilité de chacun.


Le film documentaire Free China: Le Courage de croire a remporté le prix de la liberté d’expression au Free Speech Film Festival 2012 inaugural, et le premier prix du Awareness Film Festival 2012 à West Hollywood le 5 mai 2012. Le film est basé sur les expériences personnelles du Dr Charles Lee, originaire de Chine et vivant aux États-Unis en tant que citoyen américain, et Jennifer Zeng, vivant en Chine et un ancien membre du Parti communiste. Tous deux ont commencé à pratiquer le Falun Gong en 1990.


Lorsque le régime communiste a commencé à persécuter le Falun Gong en 1999 et a jeté les pratiquants dans des camps de travail, Zeng et Lee ont été emprisonnés et torturés. Le film reflète la situation actuelle de la Chine et suggère comment ce pays peut parvenir à une véritable liberté.


Le film documentaire Human Harvest décrit l'histoire des candidats au Prix Nobel de la paix David Kilgour et David Matas, dans leur enquête indépendante sur le prélèvement et le commerce illicites d'organes de la Chine. Il révèle le prélèvement systématique d'organes du PCC. Le film a remporté le prix Peabody 2015 et le prix du meilleur documentaire international d’investigation par l'Association for International Broadcasting en 2015.


M. Bei, qui travaille sur une évaluation du tourisme de la transplantation d'organes, a déclaré : " Il n'y a pas de système de donneur intact en Chine. Effectuer au moins 60.000 transplantations d'organes est inhabituel. De nombreux hôpitaux de greffes d'organes ont été créés en Chine ces dernières années, et les hôpitaux généraux pratiquent aussi des transplantations d'organes. "


Un homme a dit après avoir vu le film : C’est la première fois que j’entends parler des atrocités de prélèvement d'organes du PCC pour un profit illicite. C’est inconcevable. La partie vivante est choquante. C'est au-delà de l'éthique humaine élémentaire. Toute personne normale ne saurait garder le silence à ce sujet ".


De nombreux spectateurs ont acheté les livres après la projection, comprenant Bloody Harvest: Organ Harvesting of Falun Gong Practitioners in China , State Organs: Transplant Abuse in China , et An Unprecedented Evil Persecution: A Genocide Against Goodness in Humankind..


Version en anglais :
Japanese Council Member: It’s Everyone's Responsibility to Stop the Communist Regime's State-Sanctioned Live Organ Harvesting

Version chinoise :
日本议员-制止中共活摘暴行是每个人的责任(图)

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.