Un chef de police se remplit les poches en arrêtant des pratiquants de Falun Gong

34 résidents du canton de Liaoyang ont été arrêtés entre août et novembre 2016 pour avoir intenté des poursuites au pénal contre l'ancien dictateur chinois Jiang Zemin responsable d’avoir ordonné la répression violente du Falun Gong.


Dix-huit des pratiquants de Falun Gong se trouvent toujours en détention au moment d’écrire cet article. Mme Song Cailian a été jugée en secret à l'insu de sa famille ou de son avocat. Guo Zhenxue, Hu Qinglian, Zhang Xiuxia, Song Shouyun, Ma Xihua, Zhang Shuhuan et Li Guixia ont été inculpés et font face à un procès.


Les 10 autres pratiquants ont déjà été mis en accusation. Parmi eux se trouvent Zhou Shuhuan, Liu Yujuan, Xie Baofeng, Wang Junlian, Li Guoxiu, Gao Yanshuang, Zhao Shujun, Deng Jiuying, Liu Wenhui et Liu Zilan.


Chi Xiaoguang, le chef du département de police du comté de Chaoyang, a dirigé les arrestations des pratiquants susmentionnés. Lui et ses agents ont exigé de 20 000 à 100 000 yuans en échange de la libération de chacun des 16 pratiquants suivants: Liu Guohua, Wang Chengshu, Zhu Fuyun, Liu Shuangyan, Qian Jilan, Li Fengzhen, Zhou Liying, Zhou Caifeng, Lei Jianhua, Wu Junxian, Gao Xiaojuan, Feng Huixiao, Yuan Guifan, Liu Xiuying, Liu Shuxian et Tian Yulian.


Chi a une longue histoire d’implication dans la persécution des pratiquants de Falun Gong. Alors qu'il était instructeur politique dans une autre ville, il a ordonné l'arrestation de 15 pratiquants en une journée et six d'entre eux ont été condamnés à entre 7 et 12 ans de prison. Les 9 autres pratiquants ont été libérés après avoir payé entre 5 000 à 10 000 yuans chacun.


Contexte

En 1999, Jiang Zemin, alors chef du Parti communiste chinois, ignorant les autres membres du comité permanent du Politburo, lançait la répression violente du Falun Gong.


La persécution a entraîné la mort de nombreux pratiquants de Falun Gong ces 17 dernières années. Davantage ont été torturés pour leur croyance et même tués pour leurs organes. Jiang Zemin est directement responsable d’avoir initié et poursuivi la persécution brutale.


Sous sa direction personnelle, le Parti communiste chinois a créé le 10 juin 1999, le "Bureau 610" un organe de sécurité extra-légal. Ignorant les forces de police et le système judiciaire l’organisation exécute la directive de Jiang s’agissant du Falun Gong : ruinez leurs réputations, acculez- les financièrement et détruisez les physiquement.


La loi chinoise permet aux citoyens d'être demandeurs dans les affaires pénales, et de nombreux pratiquants exercent à présent ce droit en intentant des poursuites criminelles contre l’ancien dictateur.


Traduit de l’anglais :
辽宁朝阳县公安局长报复诉江公民 敲诈钱财(图)

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.