France - Le Figaro change de ton


Il existe une merveilleuse relation entre la France et le Falun Dafa (aussi appelé Falun Gong.)


Une prédiction bien connue du célèbre prophète français Nostradamus dans " Les Centuries " déclare :

L’Oriental quittera son siège; pour passer les montagnes des Apennins et voir la Gaule ; Il transpercera le ciel, les eaux et la neige ; et chacun sera frappé de sa canne.


Le 5 juillet 1994, deux français sont venus à la classe de Falun Gong de Dalian en Chine. Le plus jeune avait un enfant souffrant d’une maladie étrange et incurable, l’autre homme était son père. Ils ont demandé à voir Maître Li Hongzhi, affirmant que leur dieu les avait envoyés là pour obtenir de l’aide pour l’enfant. L’enfant de sept ou huit ans ne pouvait pas parler et était alité.


En 1995, Maître Li Hongzhi a été invité en France et a organisé une réunion à l’ambassade de Chine. La plupart des participants étaient des membres du personnel de l’ambassade. Plus tard, le Maître a donné à Paris sa première conférence hors de Chine. C’est ce qui a marqué le début de la diffusion du Falun Dafa à l’international.


Il n’est jamais facile de diffuser le Fa juste. La chrétienté a expérimenté trois siècles de persécution : le Bouddhisme est passé par la persécution à cinq reprises.


Selon une autre prophétie de Nostradamus :

An 1999 septième mois
Pour que ressuscite le Roi d'Angoulmois
Le grand Roi de frayeur descendra du ciel
Alors avant et après Mars règnera sous le ciel
Il est dit que c'est pour que les hommes reçoivent une vie heureuse.


La persécution de Falun Dafa en Chine a été lancée par le successeur marxiste (mars), Jiang Zemin. La diffamation a empoisonné les esprits dans le monde entier. Le Figaro entre autres, a été trompé et utilisé.


Le Figaro, le plus ancien quotidien en France et le plus largement diffusé, a été fondé en 1825 et a une histoire de 180 ans. Le journal a pris le nom du principal personnage du célèbre opéra de Mozart "Le Mariage de Figaro", adapté d’une pièce de Pierre Beaumarchais. C'est aussi une de comédies les plus fréquemment mises en scène dans les plus grandes salles d’opéra du monde.


Le 25 octobre 1999, Le Figaro a publié un article affirmant que le dirigeant du Parti communiste chinois, Jiang Zemin, Président de la République Populaire de Chine et Président de la Commission Centrale Militaire, avait déclaré publiquement lors de leur entretien que le "Falun Gong est une secte ", article ayant eu une répercussion désastreuse dans le monde entier.


Trois mois plus tôt, le 20 juillet 1999, Jiang Zemin lançait une répression brutale contre les pratiquants de Falun Dafa en Chine continentale. De nombreux rapports offensifs et avilissants sont apparus sur les chaînes TV, dans les journaux et les émissions radiophoniques. Les sociétés et les comités de voisinages ont commencé à forcer les pratiquants à renoncer à leur croyance. La police de la sécurité publique et la police armée se sont mises à arrêter et détenir les pratiquants. On aurait dit un remake de la Révolution Culturelle ou de l’époque nazie.


Les paroles de Jiang Zemin imprimées dans Le Figaro ont même trompé la communauté internationale. Le Parti communiste chinois est-il encore en train de persécuter des gens innocents ou le Falun Gong est-il vraiment un problème ? Le 21 juillet 1999, le Quotidien du Peuple du PCC a publié l’article d’un commentateur visant à diffuser la calomnie fabriquée de Jiang Zemin au niveau national. Cela a fourni la plus grande excuse pour la persécution injustifiée. Cette persécution sans précédent implique des centaines de millions de pratiquants en Chine. Des millions d’entre eux ont été jetés dans des camps de travaux forcés et des dizaines de milliers condamnés. Des pratiquants ont même eu leurs organes prélevés de force de leur vivant.


Dix-sept ans ont passé. Des dizaines de millions de pratiquants en Chine ont persisté dans leur croyance en Falun Gong et ses principes " Authenticité, Bonté et Tolérance." De nouveaux venus ont constamment entrepris la pratique durant la persécution. À l’étranger, Falun Dafa s’est diffusé dans plus d’une centaine de pays à travers cinq continents. Des gens de différentes cultures, couleurs, nationalités et milieux sont devenus des pratiquants. Un véritable phénomène dans l’histoire de la culture et de la religion humaines. De plus, près de 250 millions de personnes ont annoncé avoir démissionné du Parti communiste chinois et de ses organisations affiliées. Enfin, un procès attend Jiang à la Cour pénale Internationale.


Le 25 juillet 2016, Le Figaro a publié un article sous le titre " En Chine, 90.000 greffes clandestines font tourner des hôpitaux entiers." Il cite le dernier rapport de l’investigateur indépendant et avocat canadien des droits de l’homme, M. David Kilgour, qui révèle le prélèvement d’organes à vif sur des pratiquants de Falun Gong et autres prisonniers d’opinion par le PCC. La seule mention des chiffres de prélèvement d’organes à vif a horrifié les lecteurs.


Le Figaro a finalement pris le parti de la justice. Tout comme les autres médias dans le monde qui sont passés de la diffusion de rumeurs au silence, pour finalement condamner la persécution.


À ce moment charnière de l’histoire, chacun doit se positionner. J’espère que chacun aura une fin heureuse une fois le désastre passé.


Version chinoise :
《费加罗报》的转变

* * *

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.