Vidéo : À la recherche du Sauveur à la lumière de la prophétie divine

VIDEO :A la recherche du sauveur à la lumière de la prophétie divine

Transcription :

Depuis les temps anciens, de nombreuses religions ont enseigné à leurs disciples: quand la fin sera proche, le Sauveur apparaîtra, sauvera l’humanité et conduira les justes au Ciel. Le judaïsme et le christianisme croient tous deux que le Messie est ce Sauveur, alors que la Chine et le bouddhisme primitif croyaient que c’était Maitreya qui sauverait tous les êtres.


M. Ji Xianlin, l’un des érudits chinois les plus célèbres de l’histoire chinoise moderne, ensemble avec son élève M. Qian Wenzhong, professeur à l’université Fudan à Shangaï, a entrepris une grande recherche historique, il en a tiré la conclusion que " le Sauveur bouddhiste Maitreya et le Christ Sauveur ne font qu’un. "


Selon les recherches de M. Qian, apparaît une croyance particulière selon laquelle le Sauveur viendrait aux alentours de l’an 1000 avant JC dans la vaste région qui va du Nord-Est de l’Asie (L’Asie mineure) à la région comprise entre les deux fleuves et l’Égypte moderne. La figure du Messie dans la chrétienté était l’un des sauveurs les plus vénérés à l’époque dans ces régions. Une telle croyance était aussi présente dans l’ "Ancien Testament de la Bible". Selon les érudits, la croyance bouddhiste en Maitreya s’avère être étroitement liée à d’autres croyances similaires dans le monde. De telles croyances tendent à s’influencer les unes les autres. En d’autres termes, la raison pour laquelle Maitreya était vénéré comme le futur Bouddha et comme le sauveur qui sauverait les gens dans le futur prend racine dans l’ancienne religion bouddhiste de l’Inde. Une telle croyance était sensée appartenir à celles étroitement liées à la croyance populaire dans le Messie Sauveur à l’époque.


Selon le 12ème livre des “ Collections de M. Ji” intitulé " Meidanliye and Maitreya”, la plupart des premières versions des écritures bouddhistes étaient écrites dans une langue employée par des gens vivant dans la partie la plus occidentale de la Chine et n’étaient pas écrites en sanskrit standard. Ainsi donc les caractères chinois (" Mi Le " ) qui se réfèrent à Maitreya peuvent aussi bien avoir été traduits directement du mot "Maitrak " en langue Tokharoi, en usage chez le peuple Ouïghour vivant dans l’actuelle Province du Xinjiang en Chine. En langue Tokharoi, le mot ““Metrak”ou “Maitrak” signifie : “maitri”,ou compassion, amour. C’est pourquoi les gens font allusion à " Mi Le" pour parler de quelqu’un qui a de la compassion. Cette référence à la compassion apparaît souvent dans la littérature bouddhiste au cours de la dynastie Han et aussi dans l’ère suivante des Trois royaumes en Chine.


Il est vrai que la référence à Maitreya dépasse le domaine du bouddhisme. Dans la Chine ancienne, la première déité bouddhiste vénérée n’était ni Avalokiteśvara ni Amitābha ; c’était en fait Maitreya. On a découvert que la foi en Maitreya représente juste un exemple de ces croyances remarquablement répandues qui se propagent dans le monde entier .Il n’y a tout simplement aucune autre figure dans le bouddhisme, dotée d’un arrière-plan culturel aussi largement et profondément répandu dans le monde.


Le mot anglais “Messiah “ vient de l’hébreu ancien " Masiah "ou "Mashiach”. Les érudits de la Grèce antique ont traduit ce mot par " Christ " qui veut dire "l’Oint " et c’est ainsi qu’est né le mot "Christ". Le "Messie " et le "Christ"désignent la même personne. Dans le livre du "Nouveau Testament", le "Messie" et le "Christ" désignent tous deux le même Messie juif.


“Maitreya” et “Masiah”se ressemblent. En fait, le mot chinois " Mi Le", dérivé du mot Maitreya”en Tokharoi se rapporte exactement au même mot hébreu Messie". En Chine, nous appelons le sauveur "Mi Le " alors qu’en Occident, ce même Sauveur est appelé le "Messie". Ce genre de situation s’est produit fréquemment dans l’Histoire.


Selon les écritures bouddhistes, deux grands éveillés descendront dans le monde humain -“Bouddha et le Roi du Falun”. L’un deviendra éveillé en tant que moine, tandis que l’autre le deviendra chez lui. Bouddha Shakyamuni a dit un jour que le futur Maitreya (et Roi du Falun) allait répandre le Fa et sauver les gens. Le Roi du Falun allait utiliser la droiture plutôt que la force pour tourner la Roue de la loi qui va rectifier le Fa.


La fameuse statue du Bouddha Leshan du Sichuan est la plus grande statue de Bouddha au monde. Son nom complet est " la grande Statue Mi Le du Monastère de Jia Zhou Ling Yun " située dans la Montagne de Ling Yun. Cette statue a été construite durant la dynastie Tang par " Hai Tong Fa Shi " et ses successeurs sur une période de 90 ans. Avec ses 71 mètres de haut, c’est la plus haute statue sur terre et elle existe depuis environ 1200 ans. Depuis des générations, des gens se rendent au mont Le pour prier et demander la protection du Bouddha. Une question se pose : pourquoi les gens ont-ils mis cent ans à ériger cette statue ? Hai Tong Fa Shi aurait-il créé la plus grande des statues pour signifier aux générations futures que le Roi du Falun qui viendrait sur terre en tant que Maitreya pour répandre le Fa et sauver les gens est l’être le plus haut et le plus grand de l’univers ?


La compassion, la lumière et l’espoir sont toutes les caractéristiques de Maitreya. Les sculptures qui se trouvent à l’intérieur du monastère Labrang révèlent le secret de l’arrivée de Maitreya parmi nous.


La construction du monastère Labrang date de 1709 au cours de la dynastie Qing dans la province du Gansu à l’Ouest de la Chine. C’est l’un des six grands monastères de l’école Gelug du bouddhisme tibétain. Le nom véritable du Monastère de Labrang est très long, donc il a été abrégé en " Monastère Zha Xi Qi ", ce qui signifie en chinois : "Temple béni " . Comme les premiers architectes du Monastère étaient des lamas éveillés, ils connaissaient les secrets du ciel, alors ils ont essayé de révéler ces secrets au sein de leur monastère de manière à les faire connaître aux générations futures. Deux sculptures en particulier, l’une de Bouddha et l'autre de Maitreya, ont des significations profondes.


Il y a deux sculptures de Maitreya : l’une placée dans un temple secondaire à l'arrière et une autre dans le temple principal au milieu de la salle. L’une, celle qui est dans la salle arrière est mi-accroupie, mi-penchée, la représentation montre aussi que Maitreya fait des gestes de la main devant sa poitrine. Le guide touristique du temple explique que cette sculpture de Maitreya signifie que Maitreya est en train de tourner le Dharma ou le "Falun" dans le monde. Il est en train de se lever pour venir dans le monde sauver les êtres. Le sens même de Labrang, est " tourner le Falun pour montrer la grande fortune".


La seconde sculpture de Maitreya se trouve au beau milieu de la salle du temple principal ; elle a été créée en or par des architectes du Népal il y a plus de 200 ans et mesure plus de dix mètres de haut. Juste en face de cette représentation de Maitreya, se trouve une représentation plus petite, qui s’avère être l’image du Bouddha lui-même. Un contraste aussi frappant entre deux représentations bouddhistes éminentes se rencontre rarement dans les monastères bouddhistes en Chine.


Le guide du temple explique que la petite représentation au premier plan est celle du Bouddha et de ses disciples, alors que la plus grande, au fond, représente Maitreya avec un Falun dans la main. Maitreya est le Tathagata le plus puissant et le plus capable de l’univers. Il est aussi le seul Sauveur. A l’évidence, une plus grande image de Maitreya avec une plus petite pour le Bouddha est censée exprimer la différence de pouvoir et de niveau. L’immense compassion de Maitreya voulant sauver le monde entier est dépeinte de façon très vivante à travers le contraste si frappant entre lui et le Bouddha. De même, dans le monastère Labrang, le temple qui abrite Maitreya s’appelle le " Grand temple d’Or". En fait, Bouddha Shakyamuni a mentionné dans les Écritures “Maitreya Shang Sheng ”que lui-même sauvait les êtres , tandis que Maitreya sauvait d’autres Bouddhas.


La venue du Sauveur parmi les hommes était aussi inscrite dans l’histoire. L’Ancien et le Nouveau Testament de la Bible prédisaient l’un et l’autre que le Sauveur, le Messie, viendrait dans les derniers temps de l’histoire de l’humanité. Il est dit que l’un des signes précédant la venue du messie parmi les hommes serait la renaissance d’Israël. La génération qui viendrait après cette renaissance verrait aussi le Messie Sauveur.


Après la fin de la deuxième guerre mondiale, Israël a bel et bien connu une renaissance après que son peuple ait erré pendant deux mille ans. Le 13 mai 1948, la " Déclaration de l’établissement de l’État d’Israël" a été proclamée. Bien que le courant principal de la société occidentale soit largement basée sur la chrétienté et le catholicisme alors qu’Israël se fonde sur le judaïsme, le contrôle de Jérusalem, qui est l’une des conditions pour le retour de cette Divinité , a toujours été très important. Ainsi donc, pendant plus d’un demi-siècle, le courant principal de la société occidentale a toujours tenu à soutenir Israël. Sur cette question, ils ont complètement renoncé aux conflits religieux qu’ils avaient eus dans le passé.


Dans la culture orientale, il y a un autre signe important annonçant l’arrivée de Maitreya. L’écriture bouddhiste “Huilin Yinyi” chapitre 8 affirme que "La fleur d'Udumbara est le produit de phénomènes propices et surnaturels; c'est une fleur céleste qui n'existe pas dans le monde ordinaire. Si un tathagata ou le Roi de la roue dorée apparaît dans le monde humain, cette fleur émergera en raison de sa grande vertu et de ses bienfaits."


"Les écritures bouddhistes de la terre pure" disent aussi : "les fleurs d’Udumbara sont un signe de bon augure Fa Hua Wen Ju, chapitre 4; “Une fleur de bon augure, fleurissant une fois tous les 3000 ans,annonçant la venue du Roi de la Roue dorée." Depuis 1992, des fleurs sacrées d’Udumbara ont été vues en Corée, au Japon, à Taïwan, en Thaïlande, à Hong kong, en Malaisie, à Singapour, en Australie, dans divers états des États-Unis, au canada, en Europe et dans diverses provinces de Chine continentale. Les gens peuvent faire des recherches en ligne et voir leur image noble et sacrée. Les fleurs d’Udumbara n’ont ni racines ni feuilles, elles n’ont pas besoin d’eau ou de terre. Elles peuvent fleurir sur le verre ou l’acier, sur les statues de Bouddha, les feuilles des arbres, sur des boîtes en carton ou en plastique. Certaines fleurissent toute une année en gardant leur fraîcheur. Nul n’a vu un tel phénomène depuis les temps anciens. Les érudits modernes sont eux aussi abasourdis.


La renaissance d’Israël a eu lieu. Des fleurs d’Udumbara ont fleuri dans le monde entier. Cela veut-il dire que le Sauveur est déjà parmi nous ? Pouvons-nous trouver un message des divinités ?


Pâques est la fête la plus importante célébrée par les chrétiens pour commémorer la résurrection de Jésus après la Passion. Le nom et les traditions de Pâques suscitent beaucoup de réflexions. Le mot anglais " Easter" fait allusion aux Orientaux. Les gens associent toujours les œufs, le pain et le lis de Pâques à la fête de Pâques. La forme et la structure d’un œuf ressemblent beaucoup à des yeux. Cela veut-il dire que le Sauveur viendra dans une région d’Asie ayant la forme d’une poule (la Chine) à l’endroit des yeux (la province de Jilin) dans l’année du Lapin et sous le nom de " Li " ? On pourrait dire qu’il s’agit là de spéculation plutôt que de message divin. Poursuivons nos recherches.


Dans son œuvre "Centuries", le célèbre prophète français Nostradamus a aussi clairement prédit que dans les derniers jours de l’humanité, le Sauveur sera un oriental :

"L'Oriental sorrira de son siège,
Passer les monts Apennons voir la Gaule:
Transpercera le ciel, les eaux & neige,
Et vn chacun frappera de sa gaule."


Les derniers mots sur la Tour de Jiling de la dynastie Ming sont une prophétie du futur :
“能逢木兔方为寿,泽及群生乐且康” (Seuls les gens qui peuvent rencontrer “Le Lapin de bois"peuvent vivre longtemps et " le Lapin de bois" apportera aux gens bonheur et santé.)


Les trois derniers vers de la prophétie Bu Xu Da Shi incluaient :
“相将玉兔渐东升” (“Il semble que “Le Lapin de jade “ s’élèvera peu à peu de l’orient )


Le “ Zheng Jian Lu” coréen a également prédit :
“寄语世间独觉士,须从白兔走青林” (Pour laisser un message aux êtres prédestinés qui ont besoin de suivre “le Lapin blanc” marchant à travers les sapins verts)


Notons que toutes ces prophéties sur le Sauveur ont toutes quelque chose à voir avec le lapin. " Qing Lin" en chinois peut être compris comme " Li". Le sapin toujours vert de Noël peut être décrit comme " 木子" ( bois) lequel forme " 李" (Li). Avons -nous à faire dans tout ceci à des coïncidences ou y-a-t-il là un message divin ?


Il y a une statue de Maitreya en Chine. C’est une statue d’un bouddha souriant entouré de dix-huit enfants différents s’amusant autour de lui. Elle s’appelle " le Maitreya des dix-huit enfants." En chinois les caractères“十八” et “子”, pour écrire "dix-huit " et " enfants " forment le caractère " 李" (" Li ") quand ils sont associés. Ceci annonce que " quand Maitreya viendra parmi les hommes dans les derniers temps pour enseigner le Fa et sauver les êtres, il répondra au nom de Li ". Cette légende a perduré avec la statue jusqu’à ce jour.


Au cours de la dynastie Tang, de grands prophètes tels que Yuan Tiangang et Li Chunfeng, auteurs de'Tui Bei Tu' prédisent aussi clairement : " En ce temps-là Bouddha Mi Le ira à l’œil du Coq doré en Chine du Sud, l’année de Yuqing, quand la catastrophe s’achèvera, le dragon rencontrera le tigre. Il arrivera au Ciel du Milieu en l’année du Lapin, il répondra au nom de木 et 子 (ce qui donne 李,Li)." On dit que le “Bouddha du Futur”, le Maitreya, va se réincarner dans le Ciel du Milieu ou Empire du Milieu, qui est la Chine pendant l’année du Lapin. Compte tenu de la carte de la Chine qui a l’apparence d’un coq doré, il naîtra au niveau des yeux, où se trouve la Province de Jilin. Il aura 木 et 子 qui forme 李 , Li, pour nom de famille.


Un dialogue entre Liu Bowen et Zhu Yuanzhang (l’empereur Ming Tai Zu) au cours de la dynastie Ming est aussi très intéressant et révélateur :


L’empereur Ming Tai Zu demanda qui répandrait le Fa juste durant les derniers temps de l’ Age de la fin de la Loi (faisant allusion à notre époque). Bowen répondit que celui qui répandrait la Loi ne serait ni un moine du Temple, ni un Taoïste dans un temple taoïste. Mais il a clairement souligné que le véritable bouddha Maitreya qui répandrait le Fa juste ne serait pas un Bouddhiste.


L’empereur Ming Tai Zu demanda ensuite où arriverait Maitreya parmi les hommes. Bowen répondit que le Seigneur de l’univers qui viendrait répandre le Fa juste parmi les hommes ne serait ni un Premier Ministre, ni un grand dirigeant, ni un prince dans un palais, pas plus qu’il n’apparaîtrait dans un temple ou un monastère, mais naîtrait dans la demeure d’une famille pauvre et répandrait le précieux Fa de Bouddha à travers le monde.


Le coréen a aussi prédit :
“La tête d’un cheval avec les cornes d’une vache “ fait allusion au plus haut placé dans l’univers. “Zhen Zhu Zhi Huan, Shi Rong Zi Yi He” signifie que le Sauveur qui s’incarne parmi les hommes aura la partie inférieure de荣 (rong),qui est木 (mu), et la partie inférieure de字 (zi), qui est 子 (zi). Ensemble, ces deux parties forment李 (Li). Ge En Yi Lu a prédit plus loin :

" La personne sainte naîtra en avril l’année du Lapin au nord du 38ème parallèle( ligne de démarcation militaire) au pied de la Montagne des trois déités (Gongzhuling de la Montagne Paektu ) … Cette personne sainte est le roi des rois dans les cieux. Il s’appelle aussi le Roi Sacré de la Roue de la Loi. Cette fois, il s’appellera le Maitreya en venant parmi les mortels."


Si toutes ces prophéties et ces documents ne sont pas des coïncidences et transmettent au contraire un message céleste, alors le fondateur du Falun Gong, M. Li Hongzhi, est celui qui correspond à tous ces critères. Le 13 mai 1951, qui est aussi le 8 avril pour le calendrier lunaire, M. Li Hongzhi est né à Gongzhuling City, dans la province du Jilin en Chine. C’était l’année du Lapin. Cette date est aussi " l’ anniversaire du Bouddha " dans le bouddhisme. C’était aussi le cinquième jour après Pâques en 1951, qui était presque la Pentecôte dans le christianisme.


Le monde est immense, donc nous devrions pouvoir trouver quelqu’un d’autre qui réponde à ces critères. Que quelqu’un puisse être le Sauveur et où se trouve cette personne sont de la plus grande importance.


On peut lire dans le premier paragraphe " Conduire véritablement les gens vers les niveaux élevés " du premier chapitre du Zhuan Falun de M. Li Hongzhi :

" En Chine comme à l’étranger, à l’heure actuelle, il n’y a que moi qui transmette véritablement une méthode conduisant aux niveaux élevés…

"Réfléchissez donc un peu, que signifie transmettre une méthode conduisant vers les niveaux élevés? N’est-ce pas apporter le salut aux êtres humains? Apporter le salut aux êtres humains– c’est s’engager alors vraiment dans la cultivation et la pratique, et pas simplement se débarrasser des maladies et se maintenir en bonne santé. "


En 1999, quand les êtres vivaient dans la crainte d’Armageddon, M. Li Hongzhi a clairement dit dans : " L'Enseignement du Fa à la conférence de l'Est des États-Unis" :

" De nos jours, il y a 100 millions de personnes qui cultivent, changeant leur mentalité, étant de bonnes personnes et devenant plus vertueuses. Elles cherchent vraiment à devenir des êtres qui peuvent répondre aux critères existant à différents niveaux de l’univers ? Alors la terre pourrait-elle être renversée, Pourrait-elle être détruite ? les prophéties pourraient-elles se réaliser ? Elles ne peuvent plus se réaliser. Je dis que plus aucune prophétie ne peut plus se réaliser, parce que Dafa se répand dans le monde aujourd’hui, et que les cœur des gens s’élèvent- s’élèvent rapidement ".( traduit de l’anglais)


Le 19 mai 2002, M. Li Hongzhi a publié un article court intitulé " le Bonheur de Dafa " :

" Rectifier la loi pendant dix ans, créer de nouveau l'Univers, sauver d'innombrables êtres de la détérioration et de la destruction, établir le principe de loi et la sagesse incommensurable qui rendent harmonieux, parfaits et indestructibles d'innombrables grands firmaments. Cela est le bonheur des êtres, la Vertu majestueuse des disciples de Dafa


"Le Maître transmet Dafa depuis dix ans, le destin de ce seul monde est déjà grandement changé, le désastre de la comète décidé dans l'histoire est déjà dépassé, la Troisième guerre mondiale est déjà évitée, le souci de création, stabilité, détérioration et destruction du ciel et de la terre en 1999 n'existe plus, la rectification du monde humain par la Loi arrive bientôt. Les êtres dans ce monde vont payer de retour la grâce du salut par Dafa et par les disciples de Dafa. Merveilleux, merveilleux, vraiment merveilleux !"


Si tout ce que M. Li Hongzhi a écrit est vrai, alors, n’est-ce pas exactement ce que fait le Sauveur ?


Comment pouvons-nous savoir si tout cela est vrai ?


On dit que le moine Budai est l’incarnation de Maitreya dans la société humaine. Il a atteint le parinirvana sur un banc de pierre sur la partie est de la véranda du temple de Yuelin à Fenghua le 3 mars en 916 avant JC. Il a aussi laissé le vers : " Maitreya est le vrai Maitreya avec des centaines de millions de corps divisés à montrer aux gens en tout temps ; pourtant les gens ne le connaissent pas. "


Le poème du moine Budai a dit au monde : " quand le Bouddha Maitreya viendra sauver les êtres dans le futur, les gens ne vont pas le reconnaître bien que la vérité soit constamment révélée. L’Évangile selon Saint Jean a dit : " Il ( le Verbe) était dans le monde, et le monde par lui a été fait, et le monde ne l'a pas connu." la Bible dit aussi : Car, comme l'éclair resplendit et brille d'une extrémité du ciel à l'autre, ainsi sera le Fils de l'homme en son jour. "Mais il faut auparavant qu'il souffre beaucoup, et qu'il soit rejeté par cette génération. "


Depuis que le Falun Gong a été introduit au public en 1992, le nombre de pratiquants a rapidement augmenté. "Un nombre incalculable de personnes vont pratiquer en public"et généralement auront une bonne santé et une meilleure moralité. Avant 1999, les effets miraculeux du Falun Gong sur la dissipation des maladies, largement médiatisés, lui ont permis de remporter de nombreux prix en Chine. L’essor rapide du Falun Gong a agacé le dirigeant politique de l'époque, Jiang Zemin . Il a commencé à harceler les groupes de pratiquants de Falun Gong et à diffuser des critiques contre le Falun Gong dans les magasines. La persécution du Falun Gong se mettait doucement en place.


La prédiction de Nostradamus a marqué l’année et le mois de cet évènement si important :

" An 1999 septième mois
Pour que ressuscite le Roi d'Angoulmois
Le grand Roi de frayeur descendra du ciel
Alors avant et après Mars règnera sous le ciel
Il est dit que c'est pour que les hommes reçoivent une vie heureuse".


En juillet 1999, tout le monde se focalisait sur les catastrophes naturelles et environnementales en négligeant complètement les catastrophes morales et spirituelles. Le 20 juillet 1999, le Parti communiste chinois dirigé par Jiang Zemin a utilisé les médias du pays tout entier pour initier une persécution à l’échelle nationale contre le Falun Gong. La télévision chinoise diffusait en boucle des scènes tragiques qui montraient comment la pratique du Falun Gong conduisait à la mort, aux troubles mentaux, au suicide et aux problèmes familiaux. Partout, étaient organisées des projections de ces émissions télévisées à l’intention des membres du gouvernement à tous les niveaux. Les journaux, les magasines, les journaux télévisées critiquaient le Falun Gong, le présentaient comme un ennemi public et l’opinion publique était utilisée pour servir les fins politiques du Parti. Ceci était fait pour attiser la haine envers le Falun Gong. À travers tout le pays, l’offensive contre le Falun Gong était aussi intense qu’un gros ouragan. Cette terreur rouge n’était pas moins sévère que celle de la Révolution Culturelle. Le PCC a aussi utilisé sa machine de propagande et a soudoyé les médias étrangers pour diffuser la haine envers le Falun Gong aux quatre coins de la terre. Beaucoup de médias étrangers ont aussi diffusé la propagande et la terreur rouge a entièrement couvert le globe.


Le 23 janvier 2001, alors que tout un chacun célébrait les vacances, la chaîne CCTV diffusait les scènes de l’auto-immolation sur la place Tiananmen, proclamant que 5 pratiquants de Falun Gong, dont une enfant de 12 ans, s’étaient immolés par le feu pour atteindre l’accomplissement.


Il n’est pas difficile de voir que diffuser de telles nouvelles lors du Nouvel An chinois avait pour but d’inciter à la haine envers le Falun Gong et de conduire la persécution à un autre niveau. Cependant, l’immolation des cinq personnes présentée par CCTV comportait de nombreuses failles. La mise en en scène de l’auto-immolation devint une invention choquante, révélant complètement la haine perverse et la propagande du PCC. Une vidéo de clarification des faits intitulée :"False fire" a fourni une analyse détaillée de " l’auto immolation de la Place Tianannmen, qui lui a valu le prix du 51ème Festival du Columbus International Film and Video, prix arrivant juste derrière les Oscars.


La persécution envers le Falun Gong s’est aggravée à un point tel que les organes des pratiquants de Falun Gong sont prélevés à vif : toutefois la détermination, la sérénité, la rationalité des pratiquants et leur constante clarification de la vérité ont permis aux gens de reconnaître que le PCC a utilisé le mensonge, la perversité et la violence pour persécuter les pratiquants de Falun Gong qui suivent Authenticité, Bonté et Tolérance. Les "Neuf Commentaires du journal "Epoch times" en particulier ont démontré que le PCC est un dragon à l’esprit pervers qui a pris possession de la nation chinoise. Ils ont aussi dévoilé la nature perverse du PCC. Il a analysé l’histoire brutale du massacre perpétré par le PCC et des catastrophes qu’il a causés au peuple chinois. Jusqu’à ce jour, le PCC n’a pas répondu directement aux " Neuf Commentaires". Néanmoins, les "Neuf Commentaires " ont été largement interdits en Chine.


La persécution du PCC envers le Falun Gong a à peine ébranlé les pratiquants de Falun Gong mais a par contre hissé le Falun Gong a son sommet. Il s’est actuellement diffusé dans plus de 100 pays à travers le monde, tandis que le PCC est confronté à une destruction imminente.


Le 23 janvier 2002, M. Li Hongzhi a écrit le poème suivant :


Balayer-Éliminer

Les nuages obscurs déjà passés/le vent est toujours violent
Le dragon rouge déjà tué/l'homme reste encore confus
Là où est la perversité/ il y a de la poussière et de la fumée dans l'air
Les disciples de Dafa/dressent la main
Éliminer les perversités restantes/naît la pensée droite
Clarifier la vérité/sauver les êtres
Anéantir totalement les perversités/nettoyer l'Univers immense


En juin 2002 peu de temps après la publication de ce poème, un énorme rocher qui s’était fendu en deux fut retrouvé dans le canton de Pingtang dans la province du Guizhou. Sur la moitié droite du rocher, on pouvait lire les 6 caractères pour : "le Parti communiste chinois périra " et on l’a donc appelé : " la pierre aux mots cachés". Les experts ont dit que cet énorme rocher s’était formé il y a deux cent soixante dix millions d’années et a roulé au pied de la montagne il y a 500 ans avant de se fendre en deux. Les six mots se sont formés naturellement sans aucune trace d’écriture humaine et sont vraiment quelque chose de magique. La " pierre aux mots cachés " est mystique non seulement pour ce qui est de sa formation et de sa signification mais sa fraction est aussi miraculeuse. Quand cet énorme rocher a roulé au bas de la montagne et s’est fendu en deux, six caractères alignés (chacun d’une surface de 30 cm carrés environ) sont apparus très clairement sur la moitié droite. Comment une telle précision aurait-elle été possible sans un pouvoir divin ? Se pourrait-il vraiment qu’il s’agisse des divinités transmettant aux hommes le message suivant : à savoir que le Ciel détruira le PCC et que les êtres, pour leur propre sécurité, ne devraient pas être affiliés au PCC ?


La bataille entre les pratiquants du Falun Gong et le dragon rouge du PCC ressemble beaucoup à "l’Apocalypse" dans la Bible qui décrit la bataille entre le bien et le mal- Armageddon. Le livre de l’Apocalypse a décrit une guerre entre l’agneau et la bête (y compris le dragon rouge-le PCC pervers), la dernière bataille entre le bien et le mal. C’est un combat énorme, tragique et magnifique entre le bien et le mal avec un lourd tribut et aussi une catastrophe pour l’humanité. En premier lieu, le PCC a toujours profité de toutes les occasions pour se présenter comme grand, glorieux et droit et donnant du bonheur aux chinois afin de leurrer les hommes. Le PCC demande à ses citoyens de lever la main droite à l’école primaire pour adhérer au Parti en jurant devant le drapeau rouge qu’ils vont sacrifier leurs vies au PCC, imprimant sur eux la marque de la bête.


Le PCC propage l’athéisme et dit qu’il n’y a jamais eu de Sauveur. Il a diabolisé et persécuté le Falun Gong qui cultive l’authenticité, la bonté et la tolérance. Dans sa persécution contre le Falun Gong, bien que le PCC ait tué beaucoup de pratiquants, il ne les a jamais vaincus. L’Apocalypse de la Bible affirme clairement : " Ils combattront contre l'agneau, et l'agneau les vaincra, parce qu'il est le Seigneur des seigneurs et le Roi des rois, et les appelés, les élus et les fidèles qui sont avec lui les vaincront aussi " Il a ainsi clairement souligné que le Seigneur des seigneurs et le Roi des rois est un seigneur venant de l’Est. Ensuite l’Apocalypse souligne clairement que dès la fin de la bataille entre le bien et le mal, s’ensuivra rapidement le Grand Jugement. Comme beaucoup de gens ont été leurrés par la "bête " et ont commis beaucoup de péchés, l’humanité connaîtra beaucoup de catastrophes majeures qui s’abattront sur tout un chacun avec la marque de la bête. Les catastrophes incluent les éruptions volcaniques, les tremblements de terre, la grêle, le brouillard et le soufre, les sauterelles, les températures anormalement élevées et les guerres, l’eau polluée, la disparition de beaucoup d’espèces aquatiques, etc…


Le 15 février 2005, Mr Li Hongzhi a écrit dans : " Faire tourner la roue en direction de ce monde" :

" J’ai dit souvent que dans la rectification de la loi, pour tous les êtres, je ne retiens pas leurs fautes passées, je regarde uniquement leur attitude envers Dafa pendant la rectification de la loi. C'est-à-dire qu'une vie, quelle qu’elle soit, peu importe l'énormité de ses fautes ou de ses crimes dans l’histoire, à condition qu’elle ne joue pas un rôle négatif vis-à-vis de la rectification de la loi, je peux tout résoudre avec bienveillance pour elle et en même temps supprimer ses karmas de crime. C’est la plus grande compassion, le véritable salut, car dans l’Univers les vies positives et négatives coexistent, c’est le principe du Yin et du Yang et celui d’inter-engendrement. C’est le PCC lui-même qui a choisi de prendre Dafa pour ennemi. Dès l’instant où le parti a prononcé qu’il voulait absolument vaincre le Falun Gong, le spectre perfide du PCC et le groupe pervers de voyous du PCC qui dans ce monde persécutent les disciples de Dafa ont été condamnés par les divinités de tout l'Univers à la peine de mort.


…Mais maintenant ce parti non seulement a commis des crimes, mais ce sont des crimes impardonnables, alors, la nature en est différente, il est dans l’ordre des choses que cela conduise les adeptes de ce parti au désastre. Si l’homme ne s’en retire pas, il est un de ses membres, une de ses particules, un de ses composants, il deviendra la cible de la destruction des divinités. Au moment où cette scène se déroulera dans le monde humain, il n’y aura plus d’occasion pour les êtres humains. Les disciples de Dafa pendant leur clarification de la vérité ont déjà offert suffisamment de chances aux êtres humains, dans l’histoire d’aujourd’hui, les êtres humains doivent nécessairement choisir le chemin de leur vie future, qu’ils écoutent ou non, c’est aussi l’homme qui est en train de choisir son avenir ."


Depuis 2001 Jiang Zemin, Luo Gan, Zhou Yongkang et 40 hauts dignitaires du PCC ont été poursuivis en justice dans plus de trente pays pour "crimes contre l’humanité" et génocide en persécutant le Falun Gong. Ils ont commis des crimes iniques jamais perpétrés jusque-là sur cette planète- le prélèvement d’organes à vif sur les pratiquants ; au moins 65000 pratiquants ont été tués par le PCC à travers le prélèvement d’organes à vif. Ce crime diabolique a choqué le monde entier ! Alors que cette atrocité était peu à peu divulguée, les gens du monde sont passés de l’incrédulité au choc et ont accepté douloureusement la vérité et ils se sont levés pour montrer leur soutien afin que ces faits diaboliques cessent. Jusqu’où vont aller les poursuites contre Jiang Zemin et le pervers PCC ? En se basant sur les mots de la " pierre aux mots cachés", le jour où le PCC s’’effondrera est-il encore très loin ? D’après le centre de démissions d’Epoch Times, le nombre de personnes ayant démissionné du PCC dépasse les 100 millions. Si l’on considère l’ex-Union Soviétique, et la dissipation du parti communiste en Europe de l’Est, la chute du PCC peut arriver à n’importe quel moment.


Si la bataille du bien et du mal entre les pratiquants de Falun Gong et le dragon rouge du PCC est ce que l’ "Apocalypse " appelait l’Armageddon, alors la fin de la persécution contre le Falun Gong préfigure le commencement du Grand Jugement. Quitter le PCC, effacer la marque de la bête qu’est le PCC, reconnaître la propagande du PCC contre le Falun Gong et avoir une attitude positive envers le Falun Gong sont une étape cruciale pour survivre aux catastrophes de l’humanité durant le Grand Jugement et se préparer à la nouvelle ère. C’est peut-être la raison pour laquelle les pratiquants du Falun Gong ont risqué leurs vies pour dire sans relâche aux gens que Falun Dafa est bon et pour effacer la marque de la bête qu’est le PCC et assurer la sécurité. Seuls ceux qui survivent aux catastrophes avant le Grand Jugement connaîtront la compassion des pratiquants de Falun Gong et les remercieront éternellement pour le salut !


Toutes ces prophéties et messages, qu’ils viennent de l’Orient ou de l’Occident, qui s’étendent sur plus de 2000 ans décrivent tous le même évènement. Si tout ceci n’est pas dû au hasard et représente plutôt un message des divinités, alors qu’implique ce message ? Cela ne met-il pas les gens en garde afin qu’ils évitent d’être éliminés aux derniers jours ? N'est-ce pas la compassion et la grâce infinies des divinités ?


Avoir vu de multiples catastrophes être évitées, a comme immunisé les gens au sujet "de la fin du monde" et du Grand Jugement. Toutefois, le Grand Jugement et la grande purge de l’humanité semblent être en train de se rapprocher et pourraient survenir à tout moment. Déchiffrer la vérité et prendre une décision est imminent.


Dans Hong Yin III [8], M. Li Hongzhi a écrit un poème intitulé : "Nous savons "

"Nous savons que les dizaines de milliers d’années dans ce monde de poussière rouge
Étaient pour attendre les bouddhas et les divinités
La dernière page de l’histoire est déjà là
L’éclat de Zhen Shan Ren illumine
De hautes montagnes et de vastes mers
La lutte entre la droiture et la perversité se déploie, bouleversant l’âme
La persécution met encore plus en évidence le noble comportement des disciples de Dafa
Confronté à la souffrance, je sauve quand même les êtres
Les gens de ce monde qui sont perdus
Doivent discerner le vrai du faux
La vérité est le salut
La vérité est l’espoir
Voici le cœur d'immense compassion
Une nouvelle ère s'ouvre au sein de la grâce immense et toute puissante" ( Hong yin III)

Traduit de l'anglais
Searching for the Savior in Light of Divine Prophecy

* * *

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.