Réflexion sur 15 ans de cultivation pendant la rectification de Fa

Bonjour Maître! Bonjour compagnons de pratique!

J’ai obtenu le Fa en 2001 alors que j’étais étudiant universitaire en Floride. Aujourd’hui, j’aimerai résumer quelques-unes de mes histoires au cours des 15 dernières années à cultiver pendant la période de la rectification de Fa.


1. Clarifier les faits aux amis et à la famille

Pendant à peu près un an avant que je n’obtienne le Fa, j’avais cherché le sens de la vie et essayé différentes pratiques spirituelles. Lorsque j’ai reçu un dépliant du Falun Gong lors d’une journée porte ouverte d’un club étudiant, j’ai décidé d’essayer tout de suite. Le premier jour, j’ai ressenti une énergie puissante circulant dans tout mon corps. Moins de deux semaines plus tard, j’ai fini de lire Falun Gong et Zhuan Falun et j’avais un bon sentiment concernant la pratique. Après quelques mois à lire et relire Zhuan Falun et les autres conférences, j’ai réalisé que Dafa était ce que j’avais cherché toute ma vie et je me suis engagé à cultiver dans Dafa.


Je voulais alors présenter Dafa à mes amis et famille. Avant même d’obtenir le Fa, j’avais entendu parler du Falun Gong et de la persécution par les reportages d’actualité des grands médias ; j’avais une bonne impression de la pratique. Je présumais que mes amis et ma famille auraient aussi entendu parler du Falun Gong, qu’ils en avaient une bonne impression et que peut-être ils auraient aussi commencer à se cultiver. J’ai été surpris que beaucoup d’entre eux n’en avaient pas entendu parler et que ceux qui en avaient entendu parler n’étaient le plus souvent pas intéressés. Ce fut une grande surprise lorsque j’ai découvert que certains d’entre eux avaient lu les mêmes informations que moi et curieusement avaient une impression négative du Falun Gong !


Mes parents ont été très heureux de voir en moi des changements positifs suite à la pratique, étant passé d’un adolescent rebelle à une personne avec des normes morales plus élevées. Mais ils ne pouvaient pas comprendre pourquoi j’étais impliqué dans ce qu'ils considéraient comme une question de droits de l'homme en Chine, quelque chose de si déconnecté de leur vie. Ils s’inquiétaient aussi pour ma sécurité, disant que si je continuais à m’impliquer dans le travail de clarification de la vérité, le parti communiste chinois (PCC) pourrait envoyer des voyous aux États-Unis pour me brutaliser ! Au début, je trouvais cette préoccupation assez drôle, mais l'incompréhension de ma famille à propos de la pratique a augmenté au cours des deux années suivantes, culminant dans des épisodes tels que ma mère en larmes me suppliant de ne pas m’impliquer dans des activités de clarification des faits pour ma propre sécurité. En tant qu’étudiant, il était intimidant pour moi de supporter la désapprobation des membres de ma famille, dont certains étaient très brillants dans leurs domaines professionnels.


Et comme j’avais été élevé dans un environnement familial protégé depuis mon enfance, l'incompréhension qu’avait ma famille de la pratique a fini par être ma plus grande épreuve au cours des deux premières années de ma cultivation.


J’ai pris conscience que je devais commencer à clarifier les faits en profondeur à ma famille. J’avais envoyé des copies de Falun Gong et Zhuan Falun à la plupart des membres de ma famille et de mes amis au tout début de ma pratique. J’ai plus tard commencé à leur envoyer d'autres documents clarifiant les faits. En rendant visite à ma famille, j’ai réussi à faire regarder en entier à ma mère et ma grand-mère les vidéos des 9 conférences du Maître en ma compagnie à deux reprises, après quoi ma grand-mère a fait la remarque que le Falun Gong était vraiment bon et ma mère a voulu aussi commencer à cultiver, même si elle n’a pas pu maintenir sa cultivation quand je n’étais pas là. Après que Shen Yun ait commencé sa tournée mondiale, j'ai essayé d’emmener les membres de ma famille voir le spectacle.


Une année, j’ai découvert que Shen Yun se produirait dans la période de Noël au Texas , où mon frère travaillait comme ingénieur logiciel. Je suis allé lui rendre visite pendant les vacances de Noël et l'ai emmené voir Shen Yun. Un an plus tard, j’ai appris que Shen Yun allait se produire en Floride et j’ai programmé un week-end pour rendre visite à mon oncle et ma tante, qui travaillaient dans la finance et l'immobilier. Mon frère est également venu en Floride ce week-end là et tous les quatre avons vu Shen Yun ensemble. Tous les membres de ma famille qui ont vu le spectacle ont apprécié, et mon frère, qui a maintenant vu le spectacle trois fois, a connu plusieurs changements positifs dans sa vie après chacune des fois où il a vu le spectacle.


Le processus de voir ma famille passer d’inquiète ou négative à soutenir Dafa n'a pas été instantané ou immédiat, mais au eu lieu au cours de nombreuses années et à travers une variété de méthodes de clarification des faits. Même si j’ai encore ma part de tribulations avec eux, je pense que leur attitude positive envers Dafa a établi une base solide pour leur avenir. Maître compatissant a fourni des occasions grâce à la variété des projets de clarification des faits, qui ont tous contribué à ce que ma famille ait une meilleure compréhension de Dafa.


2. Diffuser le Fa dans ma ville natale en Inde

Après avoir obtenu le Fa, je voulais vraiment diffuser le Fa dans ma ville natale de Chennai, une ville côtière du sud-est de l’Inde où j’ai grandi et passé mon enfance. Chennai compte environ 4,5 millions d’habitants et l’état global du Tamil Nadu a une population de plus de 70 millions. Je savais que plusieurs pratiquants étaient partis pour diffuser le Fa en Inde ces dernières années mais je me suis rendu compte qu’il n’y avait personne le pratiquant dans la ville ou l’état d’où j’étais issu. J’ai envoyé des copies de Falun Gong et Zhuan Falun aux plus grandes bibliothèques de la ville et lors de mes voyages j’ai vérifié et appris que les livres avaient été empruntés et lus à plusieurs reprises toutes ces années.


Mon premier voyage à Chennai a impliqué quantité de tests avec ma famille concernant la pratique. Certaines de leurs incompréhensions sur la pratique se sont manifestées lors du voyage et nous nous sommes querellés assez longtemps concernant ma cultivation et mon implication dans les activités de Dafa. Il m’a été impossible d'organiser des activités de Hongfa (diffuser le Fa, présenter la pratique) lors de mon voyage en raison de mon environnement familial et je me suis senti mal d’avoir manqué l’opportunité.


Lorsque j’y suis retourné deux ans plus tard, ma famille m’a soutenu davantage après une clarification des faits répétitive. Mon père, qui dirige sa propre entreprise informatique et qui s’était auparavant opposé à ce qu’il appelait ma ‘religion évangéliste’ de la pratique, m’a même permis d’utiliser le bureau de sa société les week-ends pour y tenir des classes. Lors de voyages ultérieurs, les compagnons de pratique des autres villes en Inde sont venus se joindre aux activités de clarification, ce qui a été d’une grande aide.


Quand j’ai pensé à diffuser le Fa au début, j'envisageais de mettre une publicité dans le journal. Puis, je me suis souvenu de l’enseignement du Maître :

" Bien sûr, les élèves mettront parfois, de leur propre initiative, des annonces dans les journaux pour informer d’autres gens. Cela peut aussi permettre à un grand nombre de personnes d’obtenir le Fa. Je ne désapprouve pas cette approche, car elle peut permettre aux gens avec l’affinité prédestinée d'être au courant. " (Enseignement de la Loi lors de la Conférence du Fa en Suisse)


Je me demandais si le fait de mettre des publicités était une bonne chose à faire. Mais comme mes voyages à Chennai n’avaient lieu qu’une ou deux fois par an, je ne savais pas quand d'autres pratiquants viendraient au Hongfa dans la ville, j’ai décidé de mettre une petite annonce dans le plus grand quotidien de la ville. À la dernière minute, j'ai affiché l'annonce sur l'ensemble de l’État, dans l'espoir que toute personne prédestinée puisse la voir et apprendre la pratique depuis le site Internet, même s’ils ne pouvaient pas venir aux classes. L'annonce donnait des informations simples et basiques à propos du Falun Gong, y compris le site Web et le fait qu'il était enseigné gratuitement.


Le premier jour où l'annonce est parue, j’ai reçu des appels téléphoniques toute la journée de personnes demandant des renseignements sur la pratique. En plus de gens de tout le pays qui appelaient, un homme d'une petite ville éloignée a fait six heures de train pour venir à Chennai assister aux classes ; il est venu à plusieurs reprises au cours des années pour réapprendre les exercices et garder le contact. Une dame avait acheté les livres de Falun Gong lors d'une foire du livre mais n'avait pas pu continuer à pratiquer faute de possibilité d'apprendre les exercices; elle a pu reprendre la pratique après avoir assisté aux classes. J'ai essayé de mettre en place un site de pratique une fois par semaine à la plage de la ville; un jeune homme, après avoir appris les exercices à la plage, m'a dit que c'était ce qu'il avait attendu toute sa vie.


Au fil des ans, mes compagnons de pratique et moi avons rendu visite à de grands et petits journaux pour clarifier les faits et la plupart d'entre eux ont placé de courtes articles sur les enseignements du Falun Gong dans leur section événements. Une année, le deuxième plus grand journal de la ville a publié un article important à propos du Falun Gong et de ses bienfaits pour la santé, ainsi que des entretiens avec des praticiens locaux. Lorsque l'article du journal est sorti, j’étais vraiment heureux, pensant qu'il était l'aboutissement d'années de travail que nous avions mis à diffuser le Fa. Mais quand j’ai lu l'article, j’ai découvert que le nom de mon compagnon de pratique venu aider cette année-là figurait aussi dans l'article. Ma première pensée a été, je fais beaucoup d’efforts ces dernières années et il est venu juste cette fois-ci pour aider; comment se fait-il qu’on lui donne une place aussi importante que la mienne? Je me suis vite rendu compte que c’était une manifestation de jalousie; il n’était pas important qui ait ou non une place importante, tant que les êtres vivants pouvaient être sauvés.


Je me suis rappelé l’Enseignement du Maître :

‘’Quelle que soit la quantité de travail que les responsables ont fait parmi les gens ordinaires, c’est toujours travailler volontairement pour Dafa. Le succès du travail n’est que la forme de manifestation parmi les gens ordinaires, tandis que pouvoir faire obtenir la Loi aux gens et populariser Dafa est la puissance de Dafa lui-même et l’arrangement concret du Fashen.’’ (“Frapper un grand coup” de Points essentiels pour avancer avec diligence)


Au fil des ans, mes compagnons de pratique et moi avons enseigné les exercices et présenté Dafa à plusieurs centaines de personnes à Chennai. Il y a une histoire intéressante qui a eu lieu au cours de nos activités de Hongfa. Avant que nous ayons organisé les premières classes de Falun Gong dans la ville, Chennai avait souffert d’une grave sécheresse, il n'avait pas plu depuis de nombreuses années et toute la ville était en proie à une grave pénurie d'eau. Moins d'un jour après que nous ayons organisé la première classe de Falun Dafa dans la ville, il a commencé à pleuvoir de façon inattendue pour la première fois depuis des années. Au cours de ces années où nous avons diffusé largement la Loi, les quantités de pluies étaient suffisantes pour résoudre la situation de sécheresse de la ville sans causer des inondations.


C’était vraiment comme le Maître l’a dit :

‘’Peu importe, vous êtes l’espoir des êtres de là-bas ! A l’avenir vous pourrez le voir. (Applaudissements) Maintenant dans la nation, les pays où il n’y a pas de Disciple de Dafa, pour eux, il y aura de grandes difficultés, à la limite il s’agit de cela. Donc, peu importe combien il y a de disciples de Dafa là-bas, pour cette nation-là, c’est un espoir.’’ (Enseignement de Fa dans les Conférences III)


3. Clarifier les faits au travail

Pendant mes années de collège et d'études supérieures, j'ai eu beaucoup d'occasions de travailler avec d'autres pratiquants pour clarifier les faits, comme avoir un site de pratique quotidienne sur le campus, des journées de clarification des faits, la mise en place d’affiches, placer l’édition anglaise d’Epoch Times dans les bâtiments importants autour du campus, etc. Peu après avoir fini mes études supérieures, je me suis retrouvé à travailler au siège de Manhattan d'une banque d'investissement de Wall Street, une entreprise qui employait près de dix mille personnes dans leur seul bureau de Manhattan. J'ai toujours eu des dépliants à mon bureau et pouvais clarifier les faits directement à mes collègues de travail lorsque l'occasion se présentait. Mais il n'y avait pas de panneaux d'affichage ou d'autres moyens pour annoncer des événements comme j’en avais l’habitude à l’université. Nous avons contacté la société gymnase à plusieurs reprises pour tenir des classes de Falun Gong, mais je n’ai pas eu de retour. J'étais un peu perdu quant à la façon de clarifier les faits à une si grande échelle au travail.


Un jour alors que je passais devant la cafétéria chic au centre du siège de la société, j’ai remarqué les trois à quatre grands quotidiens occidentaux de langue anglaise à laquelle la société souscrivait tous les jours. J'ai vraiment souhaité y voir figurer Epoch Times anglais; j'espérais qu'un jour ETT deviendrait un journal influent et atteindrait les gens qui travaillent dans les grandes entreprises. Puis j’ai pensé : " Est-il possible que je puisse apporter ETT à mon entreprise aujourd'hui? "


Maître a dit:

‘’Donc, pendant qu'on clarifie la vérité, il ne faut pas attendre, il ne faut pas être dépendant, il ne faut pas compter sur le changement des facteurs extérieurs.’’ ( A tous les élèves à la Conférence de Fa en l’Europe du nord’’ de Points essentiels pour avancer avec diligence II)


Moins de deux jours après avoir eu cette pensée, j’ai d’une manière ou d’une autre trouvé les coordonnées de la personne en charge des abonnements des journaux de la société. J'ai acheté un abonnement de quelques exemplaires de l’édition quotidienne de EET de New York, dans l'espoir de lui clarifier les faits une fois qu'elle aurait commencé à recevoir le journal. Deux jours plus tard, sans que je fasse quoi que ce soit d'autre, EET a commencé à apparaître avec les autres principaux quotidiens anglais à cet endroit important du siège de la société.


J'avais beaucoup de notions quand j’ai pris un abonnement au début : est-ce que ma société acceptera EET et le placera avec les autres journaux influents? Il s'avère qu'ils l’ont fait et EET a été placé à l'endroit le plus visible du siège de la société dès le premier jour où il est arrivé. Alors j’ai pensé, il y a tellement d'employés chinois et si certains d’entre eux causaient des interférences? Cette crainte s’est avérée aussi sans fondement. C’était vraiment comme le Maître a dit : "Tout a été préparé et tout ce qui manque est pour vous de le réaliser." ("Les disciples de Dafa doivent impérativement étudier la Loi" de Enseignement de la Loi à la Conférence XI)


4. Apprendre le chinois et clarifier les faits aux chinois

Quand j'ai obtenu le Fa, je connaissais très peu la culture chinoise, encore moins la langue chinoise. Je ne pensais jamais qu'un jour j’apprendrai le chinois, mais après avoir cultivé pendant environ un an, j’ai vraiment voulu étudier le Fa en chinois. Un an après, j’ai commencé à étudier Zhuan Falun en utilisant un logiciel de traduction du chinois vers l'anglais.


Aujourd’hui, je peux tenir des conversations basiques en Chinois et cela est pratique lorsque je clarifie les faits.


Par exemple, lorsque je rencontre des gens de la Chine continentale, je commence généralement à bavarder en commençant comme ceci: " Bonjour, êtes-vous de Chine continentale? Je parle un peu chinois ! Je pratique le Falun Gong; je pratique depuis plus de 15 ans maintenant. Ma santé s’est améliorée après avoir pratiqué le Falun Gong et j'ai appris à être une meilleure personne. J’aime vraiment la culture chinoise et ai commencé à apprendre le chinois. J'espère que vous puissiez comprendre les faits sur le Falun Gong et vous souvenir que Falun Dafa est formidable! Au moment où je finis de dire cela, les chinois sont généralement agréablement surpris et plus disposés à parler avec moi et de cette façon je peux continuer à clarifier les faits.


Quand j’ai commencé à pratiquer, je trouvais qu’il était vraiment très difficile de clarifier les faits aux Chinois. J’ai découvert qu'ils se fâchaient chaque fois que je parlais du Falun Gong, disant que j'étais un étranger et que je ne comprenais pas la Chine et ils criaient même après moi. J’étais souvent frustré et j’avais le sentiment qu'il était très difficile de les sauver !


Après avoir commencé à apprendre et à parler chinois, j’ai trouvé que les Chinois étaient au moins plus ouverts et intéressés à parler avec moi. Par exemple, une fois j'étais assis dans une rame de métro vide à New York, un groupe d'environ 10 à15 hommes d'affaires chinois dans les 40 et 50 ans, en costumes, sont montés à bord de la rame et se sont assis à côté de moi. J'étais en train d’écouter le Fa, alors j’ai arrêté mon lecteur, j’ai retiré mon casque et j’ai dit "Da jia hao [Bonjour]" et j’ai commencé à leur clarifier la vérité en chinois. Alors que je parlais, la moitié des hommes chinois a commencé à sourire; l'autre moitié avait la bouche grande ouverte. J’ai continué à discuter avec eux et à clarifier les faits pendant quelques minutes, et comme je m’approchais de mon arrêt de train, je les ai remerciés de m'avoir écouté et formulé l’espoir qu'ils se souviennent que le Falun Dafa est bon. Comme je me levais, l'un des hommes chinois s’est également levé en souriant, mettant la main dans sa poche pour me donner sa carte de visite avec ces coordonnées.


Il m'a dit en chinois qu'il était de Guangzhou et que si jamais je venais en Chine, je devais lui rendre visite, il m’accueillerait et me ferait visiter la ville. J'ai senti que son côté conscient était éveillé raison pour laquelle il était si gentil avec moi après seulement quelques minutes de ma clarification des faits.


J’ai eu des expériences positives similaires en clarifiant les faits aux Chinois dans leur langue, soit en étant à l’université, au travail ou lors d'évènements de clarification des faits ou en demandant aux chinois de renoncer au parti lors des activités Tuidang (renoncer au PCC). Je ne dis pas que la clarification des faits aux Chinois est toujours à 100 % effective mais ma clarification des faits en tant que pratiquant non chinois m'adressant à eux en chinois leur donne au moins une fondation pour comprendre entièrement les faits dans le futur, même s’ils ne le comprennent pas immédiatement.


Les Chinois, y compris mes compagnons de pratique, sont souvent surpris apprendre que j'ai appris le chinois non pas en allant aux cours de chinois ou par d’autres méthodes courantes d'apprentissage de la langue mais en étudiant Zhuan Falun en Chinois. Lorsque j’ai pour la première fois étudié la Loi en chinois. J'ai utilisé un dictionnaire de logiciel indiquant le Pinyin et la signification en anglais de chaque mot ou de chaque phrase. Je me suis rendu compte qu’en seulement trois mois de l'étude de Zhuan Falun en chinois avec le logiciel pendant environ une heure par jour, j’étais en mesure de reconnaître 30% des caractères chinois sans avoir besoin du logiciel. En moins d'un an, j’étais en mesure de reconnaître 80% à 90% des caractères de Zhuan Falun, puis j’ai commencé à joindre le groupe l’étude du Fa en chinois en pouvant suivre sans avoir besoin du dictionnaire.


Mon expérience était très similaire au processus que le Maître a décrit :

"A moitié endormi et à moitié éveillé il a découvert que tous les caractères dans le livre devenaient dorés et que chaque mot volait dans son cerveau. Une fois réveillé, il pouvait lire le livre entier bien que n'ayant jamais suivi le moindre cours. Une personne qui ne savait même pas écrire son nom peut maintenant lire chaque mot dans Zhuan Falun. Ce phénomène est assez courant, cependant il ne peut pas être obtenu par la recherche. (Traduit de l'anglais de l'Enseignement de la Loi à la Conférence du Canada).


Bien que ne pouvant rien voir dans d'autres dimensions, je pouvais sentir les caractères chinois circuler dans mon cerveau tout en étudiant Zhuan Falun en chinois et je savais que c’était le pouvoir du Fa me permettant d'absorber les caractères chinois si rapidement. Ce n'est qu'après avoir acquis une familiarité avec les caractères dans Zhuan Falun que j’ai entrepris d'utiliser d'autres méthodes d’apprentissage en chinois, qui étaient un complément utile mais j’ai appris presque tout mon vocabulaire en chinois en étudiant le Fa. Aujourd'hui, je peux lire presque toutes les conférences du Maître en caractères chinois simplifiés et traditionnels, mais lire des journaux chinois ou regarder la télévision chinoise est encore très difficile pour moi! Je trouve que l'ensemble du processus de l'étude du Fa en chinois est une expérience très enrichissante et je voudrais encourager mes compagnons de pratique occidentaux à faire de même s'ils le peuvent.


5. Conclusion

Des 15 années de ma cultivation, j’en ai passé la moitié en tant qu’étudiant universitaire, et j'avais un emploi du temps flexible me permettant de clarifier les faits et de travailler à des évènements de clarification des faits et des projets. Lors de la deuxième moitié, travaillant dans la société ordinaire, j’ai eu moins de temps pour faire les trois choses directement mais j'ai pu davantage contribuer financièrement. Tout au long de ma cultivation, j’ai eu beaucoup de hauts et de bas, beaucoup de défis à dépasser et dû faire face à différents attachements tel que le Qing, la jalousie, l’esprit de compétition, le mariage etc. Il n’y a pas de raccourcis dans la cultivation, peu importe combien de temps on s’est cultivé et je souhaite vraiment bien cultiver jusqu’à la fin de mon chemin . J’espère que les histoires de cultivation que j’ai partagées aujourd’hui ont été utiles à mes compagnons de pratique.


Merci Maître! Merci compagnons de pratique!


(Présenté à la Conférence de partage d’expériences de la cultivation de Falun Dafa 2016 de San Francisco)


Version anglaise :
Reflecting on 15 Years of Cultivation During Fa-Rectification

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.