Alors la pratique du Falun Gong n’est pas illégale mais distribuer des matériaux de Falun Gong l’est ?

La persécution du Falun Gong en Chine dure depuis plus de 17 ans, mais beaucoup de gens en Chine, y compris des procureurs et des juges, savent qu'elle est illégale.


Mme Zhen Hongmei, une pratiquante de Falun Gong de la ville de Shouguang, province du Shandong, a été jugée le 20 septembre 2016. Son avocat a plaidé non coupable en son nom.


Le procureur a reconnu que la pratique du Falun Gong n’est pas illégale, mais a déclaré que la distribution d'information à propos du Falun Gong n'était pas autorisée. Mme Zhen est toujours détenue.


Le procureur : " Pratiquer le Falun Gong n’est pas illégal "

Mme Zhen a défendu son innocence devant le tribunal. Elle a dit que la pratique du Falun Gong ne nuit à personne, et qu’aucune loi en Chine ne la déclare illégale. Elle a dit avoir le droit de croire en Falun Gong et que la diffusion d'informations sur le Falun Gong n’est pas illégale.


L'avocat de Mme Zhen a demandé que les menottes de sa cliente soient retirées et qu'elle soit autorisée à enlever l'uniforme de la prison. Le tribunal a approuvé la demande.


La défense a rarement été interrompue par le juge ou le procureur.

Pourquoi, a demandé l’avocat, tant de gens pratiquent-ils encore le Falun Gong bien que la persécution dure depuis 17 ans? Quel mal y a-t-il à être une bonne personne et à suivre les principes du Falun Gong Vérité-Bonté-Patience, a-t-il ajouté.


Il a expliqué que les pratiquants courent régulièrement le risque d'être arrêtés et détenus en informant le public que la persécution du Falun Gong est erronée. Ils ne recourent à la violence ni ne font des choses extrêmes. Il a demandé au juge et au procureur s’ils avaient traité de nombreuses affaires criminelles, et, si oui, pourquoi aucune n’avait été commise par un pratiquant ?


Le Falun Gong enseigne aux gens à être bons, il bénéficie donc à la société, a-t-il noté. Même le président chinois actuel, Xi Jinping, a déclaré que les gens ont la foi et la nation l'espoir. Persécuter le Falun Gong est erroné, et n’a pas de base juridique. Nous devons respecter les pratiquants. Il a demandé la libération de Mme Zhen.


Finalement, le procureur a dit que la pratique du Falun Gong n’est pas illégale, que cela allait de le pratiquer à la maison, mais que la diffusion d’informations du Falun Gong est interdite. Il a suggéré au tribunal de traiter cela avec indulgence.

Le procès a été ajourné sans verdict.


La police: " Aucune loi ne s’applique au Falun Gong. "

Mme Zhen et trois autres pratiquants sont allés à la campagne le 14 mai 2015, pour clarifier la vérité à propos du Falun Gong. Elle a été dénoncée et arrêtée par des policiers du commissariat de Shuangcheng. Ils l’ont menottée et torturée sur la " chaise de fer " (une forme de torture). Sa maison a été fouillée.


Elle a été détenue dans le commissariat de Shuangcheng pendant quatre jours. Lorsque le membre de la famille de Mme Zhen a posé des questions à ce sujet, Guo Hongtang, le chef d'équipe de la division de sécurité intérieure, a déclaré: " Aucunes règles ne s’appliquent au Falun Gong "


Mme Zhen a ensuite été transférée au centre de détention de Weifang. Elle y est détenue depuis cinq mois. Son mari travaille hors de la ville, et son enfant se retrouve livré à lui-même.


Version chinoise :
山东寿光市甄红梅被庭审-律师要求释放

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.