Des citoyens chinois signent une pétition appelant à la libération de Zhao Shuxia

[Note de la rédaction: Les premières années de la persécution de Falun Gong, la plupart des personnes en Chine ont été trompées par la propagande du régime ou trop effrayées pour aider. Actuellement, davantage de gens ont pris conscience et sont moins effrayées de se lever contre la persécution].


Plus de 920 personnes de Tianjin ont signé une pétition appelant à la libération de Mme Zhao Shuxia, une pratiquante de Falun Gong arrêtée le 4 mars 2016. Mme Zhao a été violemment battue et a mené une grève de la faim pendant près de six mois pour protester de son incarcération illégale.


Un jeune homme a commenté : " Est-ce pour Falun Gong ? Je vais signer. "


Une femme a aussi incité ses amis à signer avec elle: " C’est pour secourir des gens. Signons tous. "


Un enfant a aussi demandé à sa mère: " Maman, c’est pour sauver une pratiquante de Falun Gong. S’il te plait, signe! "


Feuilles de pétition signées


Arrêtée, violemment battue lors de sa détention

Mme Zhao Shuxia


Mme Zhao, 52 ans, a été arrêtée au cours du Nouvel An Chinois 2016, après avoir suspendu une bannière informant le public de la persécution de Falun Gong.


La police a fouillé son domicile à plusieurs reprises et confisqué sa carte bancaire, son permis de conduire, une imprimante et des livres de Falun Gong. Des agents ont aussi fouillé le domicile de ses parents et saisi leurs effets personnels.


Mme Zhao a d’abord été détenue dans le Centre de Détention du district de Hexi, où elle a débuté une grève de la faim. Plus tard, elle a été transférée dans le centre de détention de Nankai.


Le 10 mars, un garde nommé Liu (N° Identification=301432) a sévèrement battu le visage de Mme Zhao avec une souris de PC. Plusieurs gardes ont été témoin de l’incident. Lorsque son avocat de la défense lui a rendu visite, le 31 mars, le coin de son œil était toujours d'un bleu sombre.


Mme Zhao a enduré d’autres coups lorsqu’elle a refusé de se voir prendre du sang. Un garde nommé Pei (N° Identification=301465) l’a frappée de façon répétée. Un autre garde, Yang, était aussi présent. Le visage de Mme Zhao porte encore des cicatrices de leurs coups.


Elle est de santé fragile et son avocat a soumis une lettre demandant sa libération ainsi qu’une enquête sur les agressions par les gardiens.


Persécution antérieure endurée

Mme Zhao Shuxia a été arrêtée à trois reprises et condamnée deux fois à des peines de travaux forcés, avec des peines cumulées de cinq ans et demi.


Lorsqu’elle a été envoyée la seconde fois dans un camp de travaux forcés, elle a mené une grève de la faim durant plus d’un an. Elle a été soumise à des gavages et détenue dans une cellule dont la fenêtre était maintenue ouverte en plein hiver.


Mme Zhao a été envoyée dans un hôpital lorsque sa vie a été en danger. Afin de se soustraire à leur responsabilité, les responsables du camp de travail l’ont libérée. Elle a alors guéri après avoir repris la pratique de Falun Gong.


Version chinoise :
天津小伙子:“是为法轮功吗?我签”(图)

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.