Une Suissesse estime que la ‘cultivation’ " n’a pas de prix "

Depuis son enfance, Simone Schlegel a toujours considéré qu’être une bonne personne est un but dans la vie. " Être honnête et droite est la manière d’être respecté dans la société occidentale, " dit-elle. "Cela veut dire notamment être honnête envers les autres et soi-même. Je fais de mon mieux pour montrer l’exemple. Je lis des livres sur les valeurs traditionnelles."


Photo : Simone Schlegell, une pratiquante de Dafa suisse


Leurs familles et amis la considèrent, elle et son mari Christian, comme un couple idéal. En 18 ans de mariage, ils ne se sont jamais disputés. Ils vivent une vie heureuse avec leurs enfants dans la belle ville suisse de Langnau.


Simone donne un exemple des critères qu’ils s’imposent à la maison. " Un jour en 1999, nous taillions les arbustes et arbres de notre jardin en ayant laissé la porte ouverte. Un voleur est entré et a volé notre carte bancaire et le code pin. Tous deux avons pensé que nous devions avoir une dette envers lui dans le passé et n’y avons pas attaché trop d’importance. Le voleur a pris le maximum d’argent possible sur notre compte bancaire, ce qui nous a causé de grosses difficultés. Mais l’idée que nous remboursions une dette nous a permis de le prendre avec légèreté. "


Elle ajoute : " nous avons toujours essayé d’éviter les antalgiques. Nous les êtres humains ne sommes nous pas censés endurer un peu d’inconfort ? Quand on se sent mal, cela veut dire que le temps est venu de le supporter. Ce n’est pas une mauvaise chose. En fait, nous ne tombons pas malades. J’avais un peu mal au dos une fois, mais j’ai serré les dents et ne suis jamais allée voir le docteur. "


Simone et Christian apprécient leur mode de vie. Ils ont appris le judo, mais ont arrêté après quelques années, quand ils ne faisaient plus de progrès. Instinctivement elle savait que la pratique " la bonne, celle qui me convient, se présenterait tôt ou tard." Elle a attendu patiemment.


Trouver sa voie

En avril 2004, Christian a trouvé un dépliant dans leur boîte aux lettres. C’était une présentation du Falun Dafa et de la persécution en Chine de cette pratique de méditation. Christian l’a passé à Simone en disant : "C’est interdit en Chine, ça doit être quelque chose de bien. "


Christian a trouvé le livre Zhuan Falun en ligne et a commencé à le lire. Simone n’était pas habituée à lire en ligne, mais elle a regardé sur l’écran de l’ordinateur par curiosité.


Quelques lignes lui ont sauté aux yeux,


" Pour cette raison, des moines éminents de toutes les époques ont aussi remarqué que manger de la viande n’est pas une question clé, la question clé est de pouvoir ou non renoncer à cet attachement; sans attachement, on peut prendre n’importe quelle nourriture pour se remplir l’estomac. "


Manger ou non de la viande n’est pas une fin en soi, l’essentiel est d’abandonner cet attachement. (Septième Leçon, Zhuan Falun)


“Oui, exactement ! C’est tellement vrai ! Est-ce que ces principes s’appliquent aussi à d’autres choses ? "s’est-elle demandé. Elle savait intuitivement que c’était la pratique qu’elle cherchait depuis longtemps.


Ils ont cherché des informations en ligne sur les exercices de Falun Dafa en groupe en Suisse, et ont fait 30 minutes de route en voiture pour aller apprendre les exercices à Berne. Ils y ont acheté les livres et les vidéos d’instruction des exercices. Simone a fini de lire le livre Zhuan Falun en trois nuits.


J’avais trouvé ce que je cherchais ! C’était exactement ce que je voulais ! Le livre répondait à toutes mes questions. Je l’ai lu facilement, et n’ai pas rencontré d’obstacle dans ma compréhension ni senti qu’aucune théorie n’était étrange. Mon seul souhait était de le lire et le relire encore et encore. Chaque mot du livre était tellement vrai, chaque sujet et chaque paragraphe, tels que " la transformation du karma ", " la relation entre perte et gain", le fait de soigner les maladies, les fausses pratiques de qigong, la réincarnation... A mesure que je lisais, je ne pouvais m’empêcher de penser : "Oui, c’est exactement ça ! " explique Simone.


Après avoir lu le livre, elle sentait qu’elle avait de la chance d’avoir fait ce qu’il fallait autrefois concernant l’argent et les médicaments. Guidée par les principes de Dafa, elle n’avait plus besoin de passer par des épreuves et des erreurs. " Nous avions finalement trouvé les directions détaillées et notre Maître pour nous guider. Je vais atteindre plus vite mon but d’être une bonne personne en m’assimilant à Vérité, Bonté, Patience. On peut enlever tous les attachements et mauvaises habitudes en prenant Dafa pour guide. Je peux enfin cultiver et pratiquer ! "


Simone a dit : " Je sais enfin pourquoi je suis venue dans ce monde. Zhuan Falun a résolu les mystères de la vie. Quand j’étais petite, je pensais souvent que j’avais atterri sur la mauvaise planète, que j’étais née au mauvais moment. Le monde extérieur ne m’intéressait pas. Ce que j’avais cherché était noble, honnête, droit et beau. Mais ce qui se passait autour de moi n’était que tromperie et des gens qui en sabotaient d’autres. Je pensais que je n’avais rien à faire ici. En apprenant Dafa, j’ai enfin réalisé que la seule raison pour laquelle j’étais venue ici était de devenir une disciple de Maître Li Hongzhi. "


Améliorer son caractère

Le Falun Dafa enseigne aux pratiquants à regarder leurs propres fautes quand ils rencontrent des problèmes, même si c’est une chose qui semble mineure. En d’autres termes, les pratiquants n’accusent pas les autres dans un conflit, mais cherchent leurs propres insuffisances, et améliorent sans cesse leurs critères moraux dans la vie quotidienne.


Simone a trouvé la joie de cultiver. Elle explique : " Quand j’ai réalisé que j’étais jalouse des autres, je savais clairement que c’était une occasion d’identifier mes insuffisances. Je réfléchissais sérieusement. ‘De quoi suis-je jalouse’, ‘Pourquoi suis-je jalouse’ Je comprends que la cultivation requiert de persister, et chaque conflit est une chance de m’améliorer. J’apprécie beaucoup le soulagement et le plaisir d’identifier et éliminer mes attachements. "


"Face aux conflits, j’ai progressivement appris à réfléchir calmement pour trouver la meilleure façon de les gérer. Chaque fois que j’ai cherché un moyen de bien faire, j’ai trouvé mon problème. Ce que peuvent dire les non pratiquants ou ce qu’ils font ne me perturbe plus à présent. "


Une vieille dame vit seule en bas de notre immeuble. Les gens l’appellent un "dragon caché". Autrefois les anciens voisins avaient fait une pétition pour la faire partir de l’immeuble. Elle avait déménagé plusieurs fois et finalement était arrivée dans notre immeuble. Personne ne l’aime. Elle insulte tout et tout le monde. »


Un jour je l’ai rencontrée dans le couloir. Elle a commencé à m’insulter, moi et ma famille. Je lui ai dit : ‘peu importe comment vous nous traitez, je ne vais pas vous faire la même chose. Je vais faire de mon mieux pour vous être agréable, peu importe comment vous me traitez. Si vous voulez vous battre avec moi. C’est votre décision. Je ne me battrai jamais avec vous. C’est ma décision. Passez une bonne journée !’ Je suis partie après avoir dit ça. Elle a changé. Elle est devenue plus gentille et a commencé à moins lancer d’insultes. Je savais que Dafa permettait aux pratiquants de ne pas rendre les coups quand on les frappe, mais je ne m’attendais pas à ce que notre comportement puisse autant influencer un non pratiquant."


Dafa m’a donné une vie remplie de surprises et de bonheur. Cela m’aide à vraiment éliminer les mentalités et habitudes impures, et autres mauvaises choses. Ces choses sont impossibles à abandonner simplement en ayant la volonté de le faire. J’en ai personnellement fait l’expérience. Merci Dafa, je peux continuer à les trouver et les éliminer pour me purifier. »


Attristée par la persécution

Simone a dit : " Le Falun Dafa m’a donné la paix intérieure et extérieure. C’est très triste que les gens puissent ne pas avoir accès à Dafa à cause des mensonges du gouvernement chinois. Toute personne qui a la chance de tenir le livre Zhuan Falun dans ses mains devrait le lire, parce que c’est sans prix. Dafa m’a tant donné. Aucun mot ne peut le décrire. J’espère vraiment que d’autres personnes seront bénies et feront l’expérience du pouvoir de Dafa. "


Simone et Christian participent à des activités pour présenter le Falun Gong et dénoncer la persécution en Chine. Elle était triste de voir que certaines personnes ayant des incompréhensions concernant Dafa.


Elle ajoute : " Dafa est si pur et beau, et a tant donné aux gens. Mais il est terriblement diffamé. C’est ce qu’il y a de plus terrible. Je m’en veux quand je n’arrive pas à joindre quelqu’un ou à bien lui expliquer toute l’histoire. Je me demande ‘pourquoi est-ce que je n’arrive pas à traiter les autres avec cette compassion qui peut faire fondre l’acier et le fer ? Qu’y a t’il de mal dans ce que j’ai dit ou fait ? Est-ce que cette personne aura une autre chance d’apprendre ce qui se passe vraiment ?’ Je suis triste quand les gens ne comprennent pas ce qu’est Dafa. Nos amis pratiquants sont persécutés en Chine. Je dois bien me cultiver chaque jour pour que mes mots soient purs et puissent toucher le cœur des gens."


Version originale :
Swiss Woman Says Cultivation Is 'Priceless'

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.