Un procès ajourné de nouveau : L’avocat accuse la cour de la ville de Chaoyang de falsifier les preuves pour accuser la pratiquante

Mme Zhou Fang, une pratiquante de Falun Gong de la ville de Lingyuan, province du Liaoning, a été de nouveau illégalement jugée dans la matinée du 25 octobre par le tribunal de la ville de Chaoyang, province du Liaoning. Les procédures ont été ajournées sans verdict, tout comme lors du premier procès le 16 juin 2015.


Selon la loi chinoise existante, le tribunal doit informer le défendeur pas moins de trois jours avant un procès. Le tribunal de la ville de Chaoyang a avisé Mme Zhou, le matin même du procès. Mme Zhou a refusé de signer la notification, parce que le tribunal enfreignait la loi.


Le procès a commencé à 11h00. Le juge a présenté huit éléments de preuve, tels que la détention d'une photocopieuse, de cartouches d'encre, de toners d’imprimante laser, de clés USB, de cartes SIM téléphoniques, de trombones et d’agrafeuses. Le juge a souligné que toutes les preuves avaient été confisquées par la police et que l'accusée avait reconnu qu'elles étaient des possessions personnelles. En outre, il a déclaré que l'avocat de Mme Zhou l’avait également reconnu.


Déclaration de l’avocat de Mme Zhou

"Je suis l'avocat de la défense de Mme Zhou depuis le début de cette affaire. Je n’ai jamais reconnu que ces articles appartenaient à ma cliente. Le crime dont ma cliente est accusée n'a jamais eu lieu. En outre, le tribunal n'a pas montré ces preuves lors du premier procès. Vous présentez ces preuves cinq mois après le premier procès", a déclaré l'avocat.


Il a poursuivi: "En outre, les photocopieurs et les accessoires sont des possessions légales et des choses très communes parmi la population. L’utilisation de ces choses est accordée à tout citoyen en vertu de la liberté et des actes de droit, et est protégée par la loi. Il est ridicule de les utiliser comme éléments de preuve d'un crime".


" Le tribunal a intentionnellement caché la date du procès à ma cliente. Ceci a clairement enfreint la loi et saboté l'application de la loi. Je vais faire appel aux autorités de niveau supérieur quant à vos crimes de falsification de preuves en accusant ma cliente et de sabotage de l'application de la loi tout en appliquant la loi. Le dossier falsifié du greffier du tribunal est une preuve solide de votre crime ".


Déclaration de défense de Mme Zhou

" La division de la sécurité intérieure de la ville de Lingyuan, le parquet, la cour et la cour de la ville de Chaoyang ont conspiré dans le but de falsifier des preuves pour m’accuser", a déclaré Mme Zhou.


" En tant que garant de la loi, vous avez aussi des enfants, des frères et sœurs. Que diriez vous s’ils étaient accusés à tort ? Qu'est-ce qui vous a poussé à me persécuter? Combien de pots de vin avez-vous reçu de Chen Zhi de la division de sécurité intérieure de la ville de Lingyuan? Je vais déposer des plaintes criminelles contre vous auprès de la cour populaire suprême et du parquet populaire suprême ".


"Je crois que le bien sera récompensé par le bien et que le mal recevra sa rétribution. Vous allez finir par recevoir une rétribution pour vos crimes de persécution des pratiquants de Falun Gong ".


Deuxième procès ajourné

La cour était calme et personne ne l'a interrompu. Après avoir terminé, le juge a annoncé que le procès était ajourné et a quitté la salle d'audience l'air maladroit et impuissant.


L’avocat a plaidé non coupable

Mme Zhou a été arrêtée le 14 novembre 2014 par des policiers du commissariat de la ville Beilu et a été détenue dans le centre de détention de Chaoyang depuis. La première fois, elle a été illégalement jugée par le tribunal de la ville de Lingyuan le 16 juin 2015. Son avocat a plaidé non coupable en son nom et a souligné que tous les éléments de preuve présentés étaient irrecevables sous la loi chinoise existante, et que les policiers et le parquet avait saboté l’application de la loi. Les procédures ont été ajournées. Les détails du premier procès sont disponibles à : http://en.minghui.org/html/articles/2015/7/12/151504.html.


Version chinoise :
辽宁朝阳市法院伪造证据 律师揭穿

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.