Se fondre dans la rectification de Fa en travaillant à temps plein dans nos médias.

Respecté Maître,
chers compagnons de pratique,


Bien que je pratique depuis 1998, je n’ai jamais été impliqué à temps plein dans aucun de nos projets de médias. On m’a demandé à plusieurs reprises toutes ces années si je voulais les rejoindre mais j’étais occupé à faire tourner ma propre entreprise et pensais que je n’avais pas le temps de m’impliquer à plein temps. Aussi, en pensant à nos médias, j’étais très pessimiste sur nos chances de réussite et de répondre aux souhaits du Maître. Je ne voyais que nos obstacles. Et tandis que j’étais occupé à penser que c’était impossible, mes compagnons de pratique sacrifiaient en silence tout ce qu’ils avaient pour accomplir les souhaits du Maître, travaillant sans repos jour et nuit. Cependant, j’avais alors trop de notions humaines pour voir cela clairement.


Cet été, j’ai rencontré le responsable de notre groupe de Média en Europe. L’étrange chose est qu’après cette rencontre, quand il a expliqué comment nos pratiquants dans un pays d’Europe avaient réussi à gérer les médias comme une entreprise professionnelle à temps plein, mes pensées pessimistes ont toutes disparu. Juste avant cette rencontre, cela me semblait impossible de pouvoir m’occuper des médias avec succès dans notre pays, mais maintenant cela ne semblait non seulement possible mais faisable. Merci Maître de m’avoir éveillé ! Cette expérience de changement d’état d’esprit a été vraiment magique, cela s’est fait en un instant.


Tout ce que nous faisons doit être basé sur le Fa et je crois que nous avons besoin de créer un environnement de cultivation comme celui de la Chine continentale avant la persécution, c'est à dire avec des pratiques et études du Fa de groupe quotidiennes. Parce que notre succès avec les médias est en relation directe avec notre niveau de cultivation et l’abandon des attachements.


Vivant essentiellement dans de petites villes durant ces années, je n’ai jamais pu participer quotidiennement à un groupe de pratique et un groupe d’étude du Fa. Cependant, depuis quelques semaines, nous avons commencé à travailler avec 5 pratiquants à plein temps dans notre nouveau bureau, et nous avons fait de notre environnement de cultivation la principale priorité. Nous commençons le matin à 7h30 avec FZN puis étudions le Fa pendant une heure. Après quoi nous saisissons l‘opportunité de rejoindre nos compagnons de pratique au principal site touristique où plusieurs centaines de Chinois continentaux passent tous les jours. Là nous pratiquons deux heures. L’atmosphère y est sacrée, on y sauve les êtres. Tous les pratiquants coopèrent, abandonnant leur égo et mettant le salut des êtres en première priorité. Les pratiquants chinois distribuent le matériel de clarification et convainquent les gens de quitter le Parti (Tuidang) et les pratiquants européens pratiquent les exercices.


Ceci a eu un très bon effet. Immergés dans le champ puissant de Dafa, nous pouvons entendre de nombreux Chinois dire à voix haute " Falun Dafa Hao". Je ressens que certains parmi ces Chinois sont des pratiquants ou d’anciens pratiquants. Les touristes chinois viennent surtout en été, donc c’est une opportunité fugace. Nous essayons de faire de notre mieux tant que nous le pouvons.


L’élévation de niveaux est aussi extrêmement rapide dans cet environnement. Pour la première fois, je peux vraiment ressentir mon niveau s’élever quotidiennement. Ceci arrive quand un attachement est exposé dans mes pensées ou quand je travaille avec mes compagnons de pratique et que je peux immédiatement regarder à l’intérieur et lâcher prise. L’environnement que nous avons créé est crucial dans ce processus.


Juste à présent, deux mois ont passé depuis cette première rencontre et je n’ai pas encore travaillé sur les contenus mais seulement commencé à travailler sur les ventes dans différents projets et j’ai vraiment bien réussi. Tout bouge très vite. Je dirais qu’il st devenu flagrant que chaque percée a lieu après avoir abandonné des attachements.


Par exemple, moi et un autre pratiquant impliqués dans les ventes avons partagé nos compréhensions à propos du fanatisme, après les exercices en retournant au bureau et nous avons senti que nous devions vraiment abandonner quelque chose. Juste après cela, il a reçu un appel : notre première grosse vente. Merci au Maître.


J’ai abandonné le fanatisme car je peux actuellement voir clairement que notre Maître a en réalité tout arrangé dans les autres dimensions, donc je n’ai pas besoin de me concentrer sur les résultats et d’y être attaché. Je dois seulement bien faire mon travail tous les jours et regarder à l’intérieur, et les arrangements pourront se réaliser.


Le fanatisme est en réalité très égoïste, il survient parce que je suis tellement attaché à moi-même et à ce que je veux faire, et à le faire à ma façon. Je vois qu’il véhicule beaucoup de peurs, peur de ne pas être assez bon, peur de perdre la face, peur de perdre des gains, peur de l’échec etc.


L’environnement de cultivation que nous avons établi est en réalité la clef pour laisser aller toutes ces peurs et tout cet égoïsme. Mon expérience maintenant est que je n’ai besoin que de m’immerger dans cet environnement et que je peux abandonner des attachements tous les jours, parce que cet environnement me rend en fait capable de regarder à l’intérieur quand je rencontre un problème ou quand mon cœur est perturbé. C’est pourquoi je pense que l’environnement est crucial, parce qu’il me permet de regarder à l’intérieur à chaque instant.


Je suis un entrepreneur et j’ai malheureusement l’habitude de manipuler les gens afin de réaliser ce que je veux accomplir. Vous vous doutez que ça ne peut pas marcher dans un environnement de pratiquants. Absolument pas, définitivement pas. C’est un des principaux attachements qui est en train de disparaitre depuis que mes compagnons de pratique me l’ont pointé récemment.


Un autre pratiquant, quand il a vu que j’étais stressé quand certaines choses ne fonctionnaient pas comme je le voulais, m’a montré que c’était peut-être la peur qui me poussait de l’avant. Je n’y ai pas cru au départ, mais très vite, en y réfléchissant attentivement, j’ai réalisé que c’était vrai et j’ai été capable de traiter le problème.


Avant, sans cet environnement, je laissais souvent passer les tests de xinxing et cela quotidiennement, je ne les voyais que comme des ennuis à éviter comme dans l’exemple ci-dessus. Mais maintenant, je les apprécie vraiment et regarde à l’intérieur, sachant que ce sont des opportunités pour m’améliorer.


À présent, au lieu de trouver les fautes chez les autres, je trouve les fautes en moi-même. Et peu à peu je commence à ne voir que les côtés positifs de mes compagnons de pratique. Maintenant, je comprends que lorsque je vois les côtés négatifs de mes compagnons de pratique, je vois en réalité mes propres défauts, mais lorsque je vois les côtés positifs de mes compagnons de pratique, je les vois alors eux, vraiment. J’en suis venu à apprécier plus que jamais mes compagnons de pratique. Je comprends aussi que quand je pense que les autres pratiquants ont tort, je m’utilise moi-même comme critère pour savoir ce qui est juste ou faux, au lieu de prendre le Fa pour critère.


En voyant mes progrès, je perçois que nos médias ne sont en réalité pas seulement pour sauver les êtres, mais aussi un vaisseau pour que nous ayons un environnement nous permettant de réussir notre cultivation.


Je comprends que quand nous voyons quelque chose qui doit être fait, nous pouvons le faire en silence et le terminer. Cependant, je pensais que c’était vrai seulement pour des questions pratiques mineures.


Maintenant, je comprends que c’est aussi vrai pour le tableau en entier. J’aurais dû rejoindre les médias depuis longtemps. Je me suis souvent questionné auparavant, comment se fait-il que tel ou tel pratiquant qui est bon à ceci ou cela ne s’investisse pas dans les médias. Maintenant, je comprends que je suis un de ceux-là, et le fait que nous ne nous investissions pas est certainement la raison pour laquelle cela ne marchait pas suffisamment bien. Pendant que d’autres ont fait les choses en silence, j’étais resté un spectateur. Maintenant je suis heureux d’avoir changé cela. En même temps, je peux dire que je n’ai en fait jamais été heureux dans aucun des travails que j’ai pu avoir, mais maintenant c’est une autre histoire. Je suis une personne très heureuse et chanceuse. Je n’avais jamais imaginé que la vie pouvait être si merveilleuse.


Merci Maître, merci compagnons de pratique.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.