Un pratiquant européen de Lettonie se rappelle son parcours de cultivation

Partagé au Fahui européen 2005 à Vienne
 

Respecté Maître,
Chers compagnons de pratique


Je m’appelle Sergey, j’ai 41 ans. J’ai commencé à étudier le Fa et clarifier la vérité dans le courant de l’année 2000; J’ai éprouvé le besoin de partager mon expérience à une conférence après avoir entendu les propos du Maître à la Conférence de New York 2015 ;


En fait, j’en ai parlé avec les responsables européens, j’ai dit qu’au début de la persécution, les disciples de Dafa d’Europe ont joué un rôle très important, avec une grande puissance pour lutter contre la persécution, vos cœurs pouvaient être vraiment rassemblés, après c’est devenu de plus en plus relâché.(Enseignement du Fa à la conférence de Fa de New York 2015)


J’aimerais vous parler de quelques évènements et de ma maturation dans la 'cultivation' dans le processus de valider le Fa, en tant qu’appartenant au groupe Letton de pratiquants.


Comme je le comprends, étudier le Fa et pratiquer en groupe est la forme que le Maitre nous a laissée, et il est très important de toujours faire un effort et d’avoir un véritable souhait de faire comme cela : étudier le Fa et partager ensemble nos expériences. Et dans un tel cas, le fait de suivre l’avancée de la situation générale de la rectification de Fa sera un succès.


Aller pour la première fois en Europe

La première conférence de Fa pour moi et pour le groupe de pratiquants de Lettonie a été en 2001 en Suède. Cela a été une expérience nouvelle et inoubliable, plusieurs centaines de personnes pratiquaient ensemble, il y a eu aussi un défilé et d’autres activités. Puis le Maître a envoyé ses salutations à la conférence, et pour moi c’était difficile de croire que cette salutation m’était également adressée.


Notre Maître a dit dans “la Conférence de la Loi de l'Europe du Nord" :
En tant que disciple de Dafa, la Plénitude parfaite est l'achèvement de la cultivation et de la pratique, la rectification par la Loi est la responsabilité grandiose que l'histoire vous confie pendant la période de la rectification par la Loi. Donc, actuellement durant la clarification de la vérité et la révélation de la perversité, tout ce que nous faisons est en train d'harmoniser parfaitement la Grande Loi. Que nous clarifions la vérité, révélions la perversité ou bien participions à d'autres activités de Dafa, y compris notre conférence de la Loi, il faut toujours montrer la Compassion des disciples de Dafa et la bienveillance manifestée grâce à la cultivation et la pratique de la rectification par la Loi.[A tous les élèves [participant] à la Conférence de la Loi de l'Europe du Nord]


Lorsque les pratiquants suédois nous ont invités à aller prendre le thé ensemble, nous avons rejeté leur offre catégoriquement, car nous n’avions pas d’argent à dépenser pour le thé ; et nous ne voulions pas accepter qu’ils paient pour nous, parce que nous avions peur de perdre de notre De en l’échangeant contre du thé. Cette situation visait à nous faire comprendre qu’il y avait quelque chose d’erroné dans notre compréhension. De plus, il y a eu plusieurs fois où les pratiquants de Suède nous ont aidés à noter nos failles dans la clarification de la vérité et à suivre l’avancée de la rectification de Fa. Par exemple, il y a eu une telle situation dans notre ville : nous étions en train de faire les exercices et de distribuer des dépliants dans le centre ville, et il y avait de nombreuse personnalités politiques passant par là, nous pensions qu’il était suffisant pour eux de simplement être au courant à propos de Dafa et de la répression en Chine. Mais la réaction des pratiquant suédois a été très rapide : ils nous ont expliqué que nous devions clarifier la vérité aux responsables de façon plus approfondie et leur proposer de se prononcer ouvertement contre la répression.


Et donc chaque fois que nous sommes allés quelque part, Durant chacun des évènements que nous avons organisés ensemble au cours de ces années, j’ai mûri dans ma cultivation tout en clarifiant la vérité à propos de Dafa, et nous avons mûri en tant que groupe.


Nous avons organisé de nombreuses activités de clarification de la vérité dans notre region et sommes aussi allés dans d’autres pays – la Russie, l’Ukraine, le Belarus, la Lithuanie et l’Estonie ; chaque année nous sommes allés à Genève pour prendre part aux activités devant le siège des Nations Unies, et à toutes les conférences de Fa européennes. À l’époque, je sentais que les cœurs des pratiquants européens étaient unis, bien que chacun d’entre nous eut à surmonter de nombreuses difficultés et la barrière des langues.


J’avais alors besoin d’apprendre de nombreuses choses et de faire de nombreuses choses, que je n’avais jamais faites auparavant, apprendre à travailler sur ordinateur, améliorer mes capacités en communication, organiser différentes activités, acquérir une connaissance professionnelle dans le domaine des médias, etc.

.
Lorsque j’ai pris sur moi l’organisation de différentes activités et que j’avais beaucoup de responsabilité dans les projets, j’ai commencé à remarquer des différences entre les pratiquants: L’état d’un pratiquant en travaillant sur un certain projet, dépend de l’état de sa cultivation et de sa compréhension. C’est-à dire- lorsqu’une personne prend la responsabilité pour quelque chose, et en exécutant ces choses, cette personne s’assimile à dans Dafa, corrige ses insuffisances, alors toutes les choses réussissent en dépit de toutes les difficultés; mais si une personne ne regarde pas à l’intérieur, ne se corrige pas elle-même, elle ressent une énorme pression, et il ne lui est pas possible de surmonter différents conflits et interférences.


J’ai également remarqué cette situation lorsque je je communiquais avec différents pratiquants dans d’autres pays- il y avait toujours des pratiquants qui endossaient la responsabilité pour les projets ou pour la coordination, et ils ressentaient la puissance infinie de Dafa, ils avaient l’inspiration et un état d’esprit positif. Mais il y avait aussi une autre sorte de pratiquants qui dès qu’ils prenaient la responsabilité pour un projet ou un autre, ne prêtaient pas attention à la cultivation et à se corriger eux-mêmes en menant ces projets - , ils ressentaient un poids considérable et de la fatigue, devaient évacuer le karma de maladie et expérimentaient différentes tribulations et n’arrivaient pas à dépasser tout ça; souvent ils blâmaient les autres pour la mauvaise coordination et quelquefois développaient des reproches pour les insuffisances des autres et abandonnaient la cultivation.


Arrivée de Jiang

En 2002, le chef de la perversité à visité des Pays européens, parmi lesquels la Lettonie et les deux pays qui à l’époque n’avaient pas de pratiquants – L’Estonie et la Lituanie. La coordination entre nous et l’étude collective régulière du Fa trois fois par semaine, et toutes sortes d’activités de clarification de la vérité que nous avons organisées ont été très réussies.


Dans notre groupe, nous avons partagé qu’il n’était vraiment pas facile pour nous de venir au groupe d’étude du Fa, quelquefois nous ressentions de la fatigue, où étions mécontents des autres – l’un lisait trop lentement, un autre trop vite, l’un parlait tout le temps, l’autre ne parlait jamais etc. Quelquefois, il n’y avait que très peu d’entre nous à l’étude du Fa en groupe, mais néanmoins, nous avons persisté à étudier le Fa.


Pendant la visite du chef de la perversité en Europe, les pratiquants ont connu d’énormes interférences : il y a eu des menaces d’arrestation dans le processus d’obtenir l’accord [du gouvernement local] pour les activités [de clarification], des pratiquants ont été détenus lorsqu’ils ont essayé de s’approcher de l’endroit où se trouvait le chef de la perversité, etc. À l’époque il y avait encore des contrôles d’identité lorsque les gens passaient certaines frontières de pays européens, et chacun des postes de douane avait une liste noire de noms de pratiquants soumise par le gouvernement chinois. Une fois nous avons eu la situation suivante : lorsqu’un minibus avec des pratiquants de différents pays a traversé une frontière, les gardes frontières voulaient arrêter ceux des pratiquants qui figuraient sur ces listes, mais nos pensées droits et notre clarification des faits en tant que groupe a empêché que cela se produise, et nous avons passé la frontière sans problèmes. Je pense que nous avons pu traverser les difficultés grâce à la fréquente étude du Fa en groupe, et je me souviens que certains pratiquants d’autres pays ont été surpris de cela, parce qu’ils ne se réunissaient pour étudier le Fa qu’une seule fois par semaine.


J’ai aussi fait l’expérience suivante lorsque j’avais pris la responsabilité d’organiser un piquet devant l’ambassade de Chine en Estonie. A l’époque, nous sortions régulièrement devant l’ambassade chinois en Lettonie, et avions appris à surmonter les interférences causées par l’ambassade ou venant d’autres dimensions supposées nous empêcher de tenir nos activités. Il y avait alors déjà certaines personnes en Estonie qui s’étaient engagés dans la cultivation et souhaitaient clarifier la véritéà propos de la persécution. Nous avons soumis une demande d’acceptation de notre manifestation et envoyé des invitations aux principaux médias. Une grande partie du groupe de pratiquants lettons a soutenu activement et pris part à cet évènement, mais il y avait aussi certains pratiquants qui ont exprimé leur désaccord et n’ont pas participé. Je venais alors juste d’obtenir mon permis de conduire, et j’ai conduit pour la toute première sur une distance de 300 kilomètres. Dès que j’ai eu quitté ma ville, mon dos a commencé à me faire très mal au point de ne plus pouvoir conduire la voiture et j’ai dû m’arrêter; je n’avais jamais éprouvé une telle douleur dans ma vie. J’ai compris que j’étais persécuté et que je devais rejeter cela complètement, je devais regarder à l’intérieur et émettre des pensées droites. Ce que j’ai découvert en moi-même était une certaine complaisance et un désir caché de me mettre en avant pour montrer que tout ce que je faisais était une réussite. J’ai émis des pensées droits, me suis difficilement extirpé de la voiture, et j’ai fait le premier exercice, toute la douleur et la raideur ont alors disparu, et j’ai repris le volant.


Sur la route, j'ai commis une erreur et à cause de ça, j’ai bien failli avoir un accident, mais la puissance de Dafa a appuyé sur les freins en utilisant mon pied et ma voiture s’est arrêtée, ce n’est qu’alors que j’ai remarqué l’autre voiture – d’après le code de la route je devais la laisser passer, et si mon pied n’avait pas appuyé sur les freins et arrêté la voiture, un accident se serait produit. C’est de cette façon miraculeuse que le Maître m’a sauvé d’un accident. Je suis arrive à temps, l’évènement a été réussi, nous avons clarifié les faits à de nombreux médias et de nombreux estoniens ont appris la vérité sur la persécution.


L’interférence des “démons du sommeil”

En 2005, il y a eu plusieurs conférences de Fa en Europe et de nombreux évènements et lors d’une de ces conférences, j’ai achoppé sur la pensée suivante, qui était lourd de mécontentement : il y avait seulement quelques centaines de personnes participant aux conférences, et c’était toujours les mêmes à chaque fois, et la moitié d’entre eux dormaient pendant la qu’ils avaient tant travaillé.


Et bien que je comprenais que ça n’était pas facile pour ces compagnons de pratique, à l’époque j’ai ressenti un immense indignation ; comment quelqu’un peut il dormir pendant que quelqu’un d’autre partage une expérience ? Depuis lors j’ai commencé à m’endormir aux conférences en écoutant les expériences. Par la suite je n’ai pas pu me rendre à plusieurs conférences européennes du tout, donc sans le vouloir j’ai cessé de les apprécier comme étant quelque chose de sacré.


En 2006, j’ai réussi à me rendre à une conférence à Washington pour la première fois ; J’ai vu le Maître, et dans mon cœur j’ai souhaité que le Maître nous aide à résoudre les conflits existant dans notre environnement. À l’époque, je ne pouvais pas du tout les comprendre, pourquoi les pratiquants n’arrivaient pas à se comprendre et entraient juste souvent en conflits les uns avec les autres.


Maître a dit à cette conférence : Au cours de la cultivation et pratique des élèves, toutes sortes de conflits peuvent surgir. Si beaucoup d'attachements n'arrivent pas à être abandonnés, la situation de votre environnement ne sera pas bonne ; si c'est l’inverse, elle sera excellente. À l'apparition des problèmes et des conflits, si vous ne cherchez pas à l’intérieur, le conflit va devenir saillant et ce sera dû à votre propre attachement. Certains conflits deviennent de plus en plus intenses, en réalité c’est parce que vous-même n’avez pas bien cultivé. Cela continue jusqu’au point où vous n’arrivez pas à le résoudre et vous êtes tourmenté par cet état, que faire alors ? Aller trouver le Maître. Chaque fois que vous n'avez plus aucun moyen, vous allez trouver le Maître. C'est toujours parce que vous n'arrivez pas à surmonter ou que vous ne voulez pas surmonter, que vous allez trouver le Maître. Est-ce que vous êtes en train d'aider le Maître à cultiver ? [ Enseignement de la Loi à la conférence de Loi à la capitale des États-Unis] Et j’ai remarqué à ce moment que le Maître me regardait. Tout à coup, j’ai compris que j’avais voulu mettre toutes mes épreuves et mon mécontentement à propos des autres sur le Maître, et j’ai eu vraiment honte.


J’ai compris que peu importe à quel point c’est difficile, on doit faire les trois choses et se coordonner avec les autres inconditionnellement, et toujours chercher les raisons à l’intérieur si on a des problèmes quels qu’ils soient. Même lorsque quelqu’un pense qu’il a raison, de toute façon, il doit chercher ses propres insuffisances. À cette conférence, durant ces quelques jours, il y a eu plusieurs pratiquants qui sont venus pour me dire que ce qu’ils faisaient était bien et que ce que faisaient les autres ne l’était pas. Et j’ai compris que tout cela était l’attention du Maître à mon égard, afin que je puisse voir mon propre état au plus profond de moi – Je pensais souvent que ma conduite était bonne et que j’étais meilleur que les autres.


Problèmes et depression

En 2007, les problèmes de la crise mondiale sont aussi apparus dans notre pays, et à ce moment, j’avais commencé à travailler à plein temps comme bénévole pour nos médias. Je ne touchais qu’un revenu très faible de mon affaire, et des problèmes de gain et de grosses dettes sont apparus, ll y avait aussi des problèmes dans ma famille et une maladie grave de mon père. Tout cela n’était pas cohérent dans mon esprit : pour quoi était-ce ainsi après m’être cultivé, avoir étudié le Fa régulièrement et avoir fait beaucoup d’efforts pour aider les autres, pourquoi étais-je dans une situation où je ne pouvais plus gérer mes problèmes quotidiens et où j’ai même commis toutes sortes de de mauvaises actions ? Je ne le comprends toujours pas aujourd’hui. Il n’y avait pas non plus une bonne coordination dans notre groupe local et avec les pratiquants européens, et j’ai commencé à me sentir isolé et passif – en dépit d’être très occupé avec les projets de media.


C’était très dur ; j’étais dans une profonde dépression, et j’ai compris que je devais aller à New York, là j’ai commencé à travailler dans le bureau principal de NTD Toutes les choses à New-York étaient très intenses, et un ou deux ans ont passé comme un ou deux mois. En plus de travailler dans les médias, je prenais part à des activités locales, le démarrage du projet Free China, la promotion de Shen Yun pendant presque six mois chaque année. A l’époque, je m’inquiétais de savoir s’il était juste de faire autant de choses ; peut-être aurai-je dû choisir de faire une seule chose – ce qui semblait être le juste choix selon l’opinion de nombreux coordinateurs de différents projets.


Quelques fois, je ne pouvais pas comprendre dans quelle direction courir – même au sens littéral, parce que chacune de ces choses était très sérieuse et devait être bien faite et réussir, et on avait besoin de gens à tous les endroits. Cependant, j’ai étudié paisiblement le Fa et souhaité suivre le Maître, et il s’est avéré que non seulement j’avais la force pour toutes ces choses, mais il est devenu clair pour moi qu’une chose découle d’une autre chose.


Par exemple, alors que je travaillais à des programmes ou organisais des activités pour les Médias, je trouvais des clients qui avaient besoin de faire de la publicité. Et lorsque je cherchais des clients ayant besoin de publicités, j’invitais les gens aux projections de Free China ou les aidais à venir aux représentations de Shen Yun. Et bien sûr, je passais du temps avec mes amis, travaillant ensemble comme bénévoles sur le site de construction et arrangeant la salle et les locaux pour les musiciens. Une telle façon d’organiser les choses semblait juste pour les gens et recevait leur soutien, mais ça n’était pas toujours le cas entre compagnons de pratique.


Lorsque j’étais diligent et persistais à étudier le Fa, chaque contradiction disparaissait aussitôt que j’améliorais mon xinxing. Mais lorsqu’il était difficile de se concentrer sur l’étude du Fa ou de surmonter l’interférence causée par “les démons du sommeil”, et en étant dans un état somnolent, alors les contradictions devenaient une barrière pour la coordination et pour faire beaucoup de choses. Il m’est très difficile de chercher à l’intérieur et de trouver mes propres insuffisances lorsque dans une certaine situation de conflit, il est objectivement visible que c’est l’autre pratiquant qui a tort et commet des erreurs. Une tel mécontentement envers moi-même et envers les autres réside au plus profond de moi, et m’entrave.


Une fois par exemple nous devions tourner une vidéo d’un certain évènement, mais à la dernière minute, l’autre pratiquant m’a dit qu’il ne pouvait pas venir parce qu’il ne se sentait pas suffisamment fort. Il n’était plus possible de trouver un autre pratiquant [pour aller à cet endroit], et il semblait que nous allions décevoir ces personnes ordinaires si nous ne faisions pas ce que nous avions promis de faire. Néanmoins, étant dans cette situation, j’ai réussi à me calmer, j’ai pu regarder calmement en moi-même, et j’ai réussi à lâcher la recherché de quelques résultats que ce soit et le mécontentement vis à vis de l’autre pratiquant, et j’ai juste, du fond de mon coeur, souhaité que ce pratiquant soit capable de faire les choses qu’il devait faire pour Dafa. Et un miracle s’est produit : ce pratiquant s’est senti bien, tous les problèmes de l’équipement ont été résolus, il a réussi à arriver à temps, et nous avons tout bien fait.


Il s’est avéré que j’ai passé les derniers cinq ans essentiellement à New York : je travaillais dans les médias et pour Shen Yun; tout en étant dans ce processus, j’ai vu combien il était important de bien se coordonner entre pratiquants de différents pays et de s’efforcer d’aider le Maître dans toutes les choses liées au salut des êtres sensibles. Et même si quelqu’un ne sait pas comment faire une chose particulière, il devrait quand même continuer, et le faire, et dans le processus il devrait apprendre ces choses, bien se cultiver, toujours prendre part à l’étude du Fa de groupe, et ainsi à la fin toute chose finira par réussir. J’avais alors le sentiment que je faisais les choses qui devaient vraiment être faites en cette période de temps.


Après la Conférence de New York 2005, je suis retourné en Lettonie. Bien qu’il y ait beaucoup d’activités de clarification de la vérité organisées dans notre région, je sens que je me suis relâché dans ma cultivation, et mon sentiment personnel – en étant ici - est d’être en retard par rapport au processus global de la rectification de Fa, raison pour laquelle il n’y a pas autant de spectacles de Shen Yun en Europe et pas un role suffisamment important de nos medias. Je pense que la clé pour réussir à accomplir ces choses est l’étude régulière du Fa et la coordination mutuelle, en dépit des différences entre les différents pays, langues et mentalités.


C’est ma compréhension personnelle en cette période de temps, si ce que je dis n’est pas juste, veulliez m’indiquer mes erreurs.


Merci Maître! Merci à vous tous !

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.