La police a persécuté une personne handicapée

Mon nom est Ke Zhengji. Je suis un pratiquant de Falun Gong de 52 ans qui a été persécuté pour sa pratique du Falun Gong depuis que la persécution a commencé le 20 juillet 1999.


Je suis handicapé en raison d'une maladie inflammatoire chronique qui peut amener certaines des vertèbres de la colonne vertébrale à fusionner, ce qui rend la colonne vertébrale moins souple.


Cette maladie m'a causé une douleur constante, ce qui m'a forcé à prendre ma retraite de l’usine thermo-électrique de la ville de Maoming. Après avoir commencé à pratiquer le Falun Gong en 1997, ma douleur a disparu.


Condamné à sept ans de prison

Une dizaine de policiers des services police de l’antenne du district de Maonan ont fait irruption à mon domicile et l'ont fouillé un soir de mai 2004. Ils ont trouvé une carte avec les mots " Vérité-Bonté-Patience " dans la chambre de ma fille de neuf ans. Ils l'ont menacée qu'elle serait expulsée de l'école si elle ne leur disait pas qui la lui avait donnée.


La police m'a arrêté, m'a emmené au bureau 610 et j’ai été forcé à rester debout pendant qu'ils m’interrogeaient 36 heures durant.


Le tribunal du district de Maonan m'a secrètement condamné à sept ans de prison pour avoir distribué des documents d'information du Falun Gong. J’ai fait un appel, qui a été rejeté.


La police m'a emmené à la prison de Yanjiang où j’ai été détenu dans la section n° 6. Les responsables d'atelier Li Ge et le gardien Wang Jiancheng ont essayé de me laver le cerveau pendant plus de 16 heures par jour. J’ai été obligé d’effectuer un travail épuisant y compris les jours fériés.


Zhang Qirui a reçu l’ordre des gardes d’introduire une drogue inconnue dans mon eau. J’ai pu voir des particules blanches de la taille de grains de riz dedans, une indication que le médicament n'était pas dissous.


Arrêté depuis 1999

Une dizaine de policiers du commissariat Hongqi du district de Maonan m'ont arrêté la veille de Noël en 1999 et m'ont emmené au commissariat. Chen Jiliang, le chef du commissariat, Chen Hua, le directeur adjoint et un groupe de personnes ont saccagé ma maison le lendemain et ont confisqué les livres de Falun Gong et des photos du fondateur du Falun Gong.


La police locale m'a arrêté quand je suis passé par la ville de Changge de la province du Henan, le 8 avril 2000 en me rendant à Pékin où je voulais faire appel pour le droit de pratiquer le Falun Gong. Ils ont confisqué les 200 yuans que j’avais sur moi, ils m’ont illégalement détenu dans le centre de détention de Changge pendant sept jours et m'ont forcé à travailler.


J’ai été privé de sommeil pendant trois jours et trois nuits consécutives. La police a ordonné aux détenus de me battre.


J’ai été ramené dans ma ville natale par le département de police de Maoming et emmené au centre de détention n ° 2 de Maoming pendant un mois. J’ai été forcé à travailler pendant de longues heures et recevais une nourriture insuffisante. Malgré mon handicap, j’ai été enchaîné pendant sept jours parce que je ne finissais pas le quota assigné.


Les pratiquants devaient payer cinq yuans par jour pour les repas, et ils ont extorqué environ 7.000 yuans à la famille de chaque pratiquant et déclaré que c’était les frais de libération avant de nous relâcher. Ma famille n'a pas payé, alors mon ancien employeur a versé l'argent et a pris 100 yuans sur mon chèque de retraite mensuel.


Le chef du bureau 610 de ma société m'a demandé de le rencontrer pour avoir un entretien de travailleur-retraité un soir de février 2001. Il a exigé que je renonce au Falun Gong, ce que j’ai refusé. Il m'a emmené au centre de lavage de cerveau que le bureau 610 a mis en place dans la vieille salle n° 4 à Shitan dans la ville de Huazhou.


Version chinoise
阳江监狱-洗脑、下药、奴工迫害
Traduit de l’anglais :
Police Persecuted Handicapped Person


Version chinoise

Version anglaise :
Police Persecuted Handicapped Person

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.