Après avoir fui la Chine pour échapper à la persécution, un ancien pilote porte plainte contre Jiang Zemin

M. Zhang Guolang, un ancien pilote de la China Southern Airlines, a déposé une plainte pénale contre l'ancien dictateur chinois Jiang Zemin le 19 juin. M. Zhang poursuit Jiang pour la persécution brutale qu'il a subie en Chine pour sa pratique du Falun Gong, avant de s’enfuir pour les Etats Unis en 2008, pays où il réside depuis 2013.

"Comparé à beaucoup d'autres pratiquants de Falun Gong qui ont été battus à mort ou à ceux qui ont été assassinés pour leurs organes, je suis très chanceux d'avoir survécu à la persécution", a déclaré M. Zhang.


" Dans cette persécution initiée par Jiang Zemin, c’est motivés par l’argent et le pouvoir que les organismes gouvernementaux à tous les niveaux et la police ont exécuté la politique de persécution de Jiang. Beaucoup de policiers ont été trompés et ont commis des crimes terribles. Engager des poursuites contre Jiang Zemin aide les gens à apprendre les faits, ce qui entraînera la fin de la persécution".


M. Zhang Guolang, un ancien pilote qui a fui la Chine en 2008, a envoyé une plainte pénale contre l'ancien dictateur chinois Jiang Zemin à la Cour populaire suprême et au Parquet populaire suprême de Beijing le 19 juin 2015


Comme des millions d'autres pratiquants de Falun Gong, M. Zhang a bénéficié de la pratique à la fois spirituellement et physiquement. Pour avoir refusé d'abandonner la pratique, il a été arrêté à quatre reprises et soumis à la torture. Son permis de pilote a été révoqué, et il a été assigné à domicile à long terme.


La division de sécurité intérieure a dit à M. Zhang qu'ils le surveilleraient indéfiniment s’il s’obstinait à ne pas renoncer au Falun Gong.


Huit longues années de persécution

M. Zhang a été arrêté une première fois le 2 décembre, 2000. Pendant les quatre mois au centre de détention, on ne lui donnait pas suffisamment de nourriture et il a souffert de vertiges chroniques.


M. Zhang a développé la gale à cause des conditions de vie insalubres et a été envoyé dans un hôpital de la prison. L'hôpital a refusé de le soigner parce qu'il était un pratiquant de Falun Gong.


Malgré des plaies douloureuses sur tout le corps, les gardes du centre de détention ont envoyé M. Zhang au camp de travaux forcés de Huadu, où il a continué à être torturé, contraint à effectuer un travail épuisant et soumis au lavage de cerveau.


La santé de M. Zhang s’est encore détériorée en raison de la malnutrition chronique et des conditions de vie précaires.


Après avoir été libéré, le lieu de travail de M. Zhang l'a placé sous assignation à domicile. Trois agents de sécurité ont été assignés à sa surveillance 24 heures sur 24.


M. Zhang a été envoyé au centre de lavage de cerveau de Huangpu à Guangzhou début 2002. En plus de la privation de sommeil et des passages à tabac, il a été torturé en étant forcé à se tenir accroupi pendant une longue période de temps et a été gavé avec de l'eau sale et une pâte épicée. Les gardes ont également enfoncé des cure-dents sous ses ongles et l'ont agressé sexuellement.


" Chaque nuit, j’entendais hurler les pratiquants. Quand je les voyais le lendemain, certains avaient des ecchymoses sur le visage et des bosses à la tête, certains avaient eu des touffes de cheveux arrachés par les gardes, et certains avaient des blessures sur leurs corps.


" Chaque jour, j’ai été forcé à regarder des vidéos qui diffamaient le Falun Gong. Quand je refusais d'écrire une déclaration renonçant à ma croyance, deux gardes me forçaient à adopter une posture demi-accroupie et me battaient. Après sept mois de détention, j’étais au bord de la dépression nerveuse", s’est rappelé M. Zhang.


Quand il a été libéré en 2007, M. Zhang a été assigné à terre et envoyé dans un département de service.


À sa libération, il a été placé en résidence surveillée pour trois mois.


M. Zhang a été arrêté de nouveau en août 2004 et condamné à quatre ans de prison.


Lorsque des événements majeurs avaient lieu, la police et son lieu de travail détenaient M. Zhang et le forçaient à préparer des "rapports de pensée".


Pendant les Jeux Olympiques de Pékin en août 2008, M. Zhang a été détenu au centre de détention de Baiyun à Guangzhou pendant six semaines.


Il a réussi à fuir la Chine avant la fin de 2008 pour éviter davantage de persécution.


Contexte

En 1999, Jiang Zemin, alors chef du Parti communiste chinois, ignorant les autres membres du comité permanent du Politburo, lançait la répression violente du Falun Gong.


La persécution a entraîné la mort de nombreux pratiquants de Falun Gong ces 16 dernières années. D’autres ont été torturés pour leur croyance et même tués pour leurs organes. Jiang Zemin est directement responsable d’avoir initié et poursuivi la persécution brutale.


Sous sa direction personnelle, le Parti communiste chinois a créé le 10 juin 1999, le "Bureau 610" un organe de sécurité extra-légal. Ignorant les forces de police et le système judiciaire l’organisation exécute la directive de Jiang s’agissant du Falun Gong : ruinez leurs réputations, épuisez les financièrement et détruisez les physiquement.


La loi chinoise permet aux citoyens d'être demandeurs dans les affaires pénales, et de nombreux pratiquants exercent à présent ce droit en intentant des poursuites criminelles.


Version chinoise :
屡遭冤狱-前南航飞行员起诉江泽民

Version anglaise :
After Fleeing China to Avoid Persecution, Former Pilot Files Criminal Complaint Against Jiang Zemin

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.