Abandonner la peur de la douleur durant la méditation assise

Je suis embarrassé de dire que j’ai toujours eu peur de la douleur quand je faisais la méditation assise. Cela fait plus d’une décennie que j’ai commencé à pratiquer le Falun Dafa, mais je n’ai achevé une méditation de 60 minutes que quelques fois, quand j’étais dans un très bon état d’esprit. La plupart du temps, mes jambes me faisaient tellement mal que je ne pouvais méditer que pendant 30 à 40 minutes.


Je suis devenu déterminé à finir la méditation

Un jour j’ai décidé de faire une percée – J’étais déterminé à méditer pendant 60 minutes ! J’ai mis la musique et j’ai croisé mes jambes. Au bout de 15 minutes, j’ai commencé à avoir des fourmillements dans les jambes qui sont devenues très engourdies quand la musique est arrivée à la 25ème minute. Elles ont rapidement commencé à me faire mal et la pensée d’abandonner a fait surface. Je savais qu’elle ne venait pas de mon vrai moi, j’ai donc décidé de continuer.


La douleur est devenue insoutenable à la 40ème minute de la méditation. C’était tellement douloureux que j’ai ouvert les yeux et commencé à compter les secondes. J’ai continué à me forcer en pensant " Je suis un pratiquant de Falun Dafa, et je vais persévérer jusqu’à la fin". Une autre pensée a immédiatement surgi dans ma tête : " Je ne me débrouille pas si mal aujourd’hui. Je devrais arrêter avant que ça ne devienne trop douloureux "!


J’ai commencé à transpirer à grosses gouttes du fait de la douleur, mais je ne voulais pas abandonner comme je le faisais habituellement. Cette fois, j’étais déterminée à continuer.


De manière à abandonner la douleur et ne pas me focaliser dessus, j’ai commencé à réciter Lunyu. Mais la douleur a empiré et j’ai pensé que j’allais mourir. J’ai rapidement nié ces pensées et ai dit : " Je suis un pratiquant, et je ne vais pas mourir de douleur, mais mon karma si ". La douleur s’est un peu atténuée, et j’ai continué à réciter " Lunyu".


Quand il ne restait que plus de huit minutes pour finir, mon "karma de pensée " m’a supplié de décroiser mes jambes. Mes vêtements étaient alors trempés, mes jambes prises de crampe tremblaient à cause de la douleur. Je pouvais à peine respirer et ne pouvais pas redresser mon dos. J’ai commencé à haleter et à penser : "Je n’abandonnerai pas, je vais endurer jusqu’à la fin. Cette fois, je vais t’éliminer, karma "!


J’ai continué à réciter " Lunyu " jusqu’à ce que la musique se termine, et je ne me rappelle même pas comment j’ai décroisé mes jambes. J’ai exhalé une profonde expiration et soupiré :" Je suis encore vivant !"


Je peux maintenant endurer la douleur

Durant les deux jours suivants, je suis resté déterminé et ai terminé la méditation de 60 minutes. Arrivé au quatrième jour, c’est devenu plus facile bien que toujours douloureux, et je récitais " Lunyu " quand la douleur devenait insupportable après les 40 minutes de méditation.


Cela fait maintenant un peu plus de deux semaines, et je récite "Lunyu" quand mes jambes commencent à être douloureuses au bout de 50 minutes de méditation.


J’espère que ma qualité d’éveil s’est améliorée car j’aurais dû surmonter cet obstacle il y a bien longtemps !

Traduit de l'anglais :
Letting Go of Fear of Pain During the Sitting Meditation

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.