L’hommage d’un magistrat français à l’avocat chinois Gao Zhisheng

[http://transcendingfearfilm.com/]

Gao est un avocat autodidacte, qui s’est fait connaître en défendant bénévolement des cas d’enfants handicapés – chose très rare en Chine. Gao qui a connu la pauvreté extrême, a développé une affinité avec les opprimés. C’est ainsi qu’il a défendu sans succès, les familles expropriées de leur maison ou de leur ferme par des fonctionnaires du Parti. Il a également défendu des chrétiens qui étaient persécutés pour leur foi.


En 2001, le ministère chinois de la Justice listait Gao parmi les dix meilleurs avocats du pays. Les gens du peuple l’avaient surnommé " la conscience de la Chine ".


En décembre 2004, le plaidoyer de Gao a franchi un seuil que le Parti communiste chinois a refusé de tolérer. L’avocat avait adressé une lettre ouverte au Congrès national du peuple pour demander un recours. C’était en faveur de Huang Wei, un pratiquant de Falun Gong, qui avait été condamné à une peine de camp de travail en raison de ses croyances.


En octobre et en décembre 2005, Gao a adressé d’autres lettres ouvertes à la direction du Parti, appelant à mettre fin à la persécution de la pratique spirituelle Falun Gong.


L’audace publique de Gao a déclenché une réponse immédiate. À l’automne 2005, des agents de sécurité ont placé Gao et sa famille sous surveillance 24 heures sur 24. En novembre 2005, son cabinet a été fermé. Il a connu les enlèvements, les menaces et même une tentative d’assassinat.


Depuis il n’est jamais sorti de prison malgré le soutien international et plusieurs fois sa peine a été repoussée le jour de sa libération, ou il disparaissait de nouveau dans des circonstances mystérieuses.

* * *


Le billet du magistrat Philippe Bilger sur son blog date de 2010, mais ce n’est qu’aujourd’hui que nous en prenons connaissance.


Les voix rendant hommage à celui qui a été surnommé " la conscience de la Chine "sont suffisamment rares et l’exemple d’intégrité et de courage que Gao Zhisheng offre au monde suffisamment important pour dépasser la simple actualité, raison pour laquelle nous en publions aujourd’hui cet extrait :


" Personnalité singulière, chrétien et membre du Parti communiste, en 2001 [Gao Zhisheng] est distingué par les autorités qui le consacrent comme l'un des dix meilleurs avocats, "pour avoir défendu le droit des paysans expropriés par des projets immobiliers.


En 2005, tout change pour lui. C'est la disgrâce et la chute. Il rend sa carte du parti pour protester contre ce qu'on lui fait subir depuis qu'il plaide en faveur des disciples du mouvement spirituel bouddhiste interdit du Fa Lun Gong. Son cabinet est fermé et les vingt avocats qui travaillent avec lui privés de leurs licences. Humilié, harcelé, placé en résidence surveillée, torturé, en 2009 il est enlevé et on craint pour sa vie, comme plus aucune nouvelle de lui ne parvient.


L'un de ses amis a pu récemment lui téléphoner et il est formel : c'est bien lui, il a reconnu sa voix même s'il a dû raccrocher très vite parce qu'à l'évidence il était soumis à un contrôle strict.


Son épouse Geng He qui demeure aux Etats-Unis lui a également téléphoné. Gao Shisheng a précisé que depuis six mois il se trouvait dans la province du Shanxi et qu'il allait vivre "une vie tranquille pour un moment". On devine ce que signifie cette obligation de tranquillité qui lui est imposée.


Il n'empêche qu'on a tellement cru à sa mort que la révélation de son existence nous rend presque optimiste. Comme si sa situation présente était riche d'espoir alors qu'elle est menacée, provisoire et révisable à discrétion par la dictature chinoise dans le Shanxi. Peut-être la certitude d'une âme hors du commun nous persuade-t-elle d'une forme d'invulnérabilité ?

Comment ne pas admirer ces véritables victimes, ces héros contre la censure et le silence, ces courageux de la parole, ces intrépides de la morale et ces téméraires de la manifestation, comment ne pas saluer, humanité basse, ces quelques-uns qui partout, en Chine ou ailleurs, opposent la nudité de leur voix à l'emprise d'acier de forces apparemment irrésistibles ? On ne les broie pas, tout simplement parce que même leur faiblesse résiste… "


(Philippe Bilger, sur son blog Justice au singulier )

http://www.philippebilger.com/blog/2010/03/un-avocat-chinois-un-magistrat-fran%C3%A7ais-le-sens-du-ridicule.html


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.