Un juge : “Si c'est illégal et bien soit !”

" Si c’est illégal, et bien soit ! ", a déclaré un juge du tribunal du canton de Feng, qui a refusé de retirer les chaînes aux pieds des accusés et a fait chasser l’avocat de la défense de la salle d'audience.


La remarque révélatrice a eu lieu lors du troisième procès de M. Li Yongjun et M. Ding Baoliang le 20 avril. Les deux hommes sont actuellement jugés pour avoir pratiqué le Falun Gong, une discipline spirituelle persécutée par le régime communiste chinois depuis 1999. Leur précédent procès avait pris fin après que l’avocat ait montré que les preuves avancées par l'accusation avaient été fabriquées.


Les avocats Li Chunfu et Chen Jiangang défendaient M. Li. Ils ont exigé que les chaînes de leurs clients leur soient retirées, comme stipulé par la loi chinoise. Le juge président, Sun Wuzheng, a déclaré : " Les chaînes ne peuvent pas être enlevées. Nous avons nos propres règles. Evitez de le mentionner de nouveau".


Les avocats ont indiqué la loi spécifique et déclaré qu'il était illégal de mettre des chaînes à un accusé. Le juge Sun a dit : " Si c’est illégal, et bien soit ! Vous pouvez soumettre des commentaires écrits après le procès".


Lorsque les avocats ont pressé davantage le tribunal sur cette question, le juge Sun a rétorqué : " Vous ne pouvez plus parler. La question est close".


Les avocats ont demandé au greffier du tribunal d'enregistrer exactement ce que le juge disait, mais le juge ne l’a pas autorisé.


Le juge Sun a demandé : " Êtes-vous ici pour défendre l'accusé ou pour discuter avec moi ? Pourquoi devez-vous insister sur cette question? "


Les avocats ont répondu : "Nous devons protéger les droits de nos clients. Étant donné ce que vous venez de dire, n'êtes-vous pas en train d’enfreindre la loi? Je demande que le tribunal enregistre exactement les faits".


Le juge Sun a ordonné à l'huissier de faire sortir l’avocat Chen de la salle d'audience. Cinq huissiers ont attaché les mains de l'avocat derrière son dos et l'ont emmené dans une salle de détention provisoire.


L'avocat Chen Jiangang

Le juge Sun Wuzheng


Version chinoise :
江苏丰县法官当庭称“违法就违法吧-”
Version anglaise :
Judge: “If It's Illegal, So Be It!”

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.