Un homme d'affaires accompli arrêté et détenu à sept reprises pour ses convictions

Après avoir démarré sa propre entreprise quand il avait une vingtaine d'années, M. Li est devenu un des hommes d'affaires les plus riches de sa région. Il était aussi très connu pour sa générosité et ses normes éthiques.

Mais quand sa croyance dans le Falun Gong s'est trouvée en opposition avec la politique de persécution menée par le Parti communiste chinois, M. Li s'est vite retrouvé parmi les innombrables cibles de la répression dans tout le pays. Il a été détenu sept fois depuis l'année 2000, le plus récemment en mars 2014 quand il a été arrêté en même temps que neuf autres pratiquants.

Plus de neuf mois ont passé et M. Li, 48 ans, habitant du canton de Changsha, province du Hunan, est encore détenu.

Un homme d'affaires avec des principes

La mère de M. Li, de même que beaucoup d'autres chinois traditionnels, avait un esprit religieux et elle croyait dans les êtres divins. Elle parlait souvent d'histoires sur la loi du ciel, comme l'honnêteté, la bonne volonté etc. sont récompensées. Il s'en est suivi que M. Li avait bon cœur et qu'il était intéressé par la pratique de la cultivation
depuis qu'il était petit. À cette époque en Chine on pratiquait de nombreux systèmes de qigong et M. Li en a essayé certains, mais les effets étaient minimes, autant physiquement que spirituellement.

Contrairement à ses déboires dans sa quête spirituelle, les affaires de M. Li prospéraient. Vers la fin des années 1980, il a démarré une entreprise de pièces détachées pour voiture qui est devenu une affaire florissante. Influencé par les enseignements de sa mère concernant la culture traditionnelle, il a fait construire une route dans sa ville natale avec ses propres fonds.

Lors d'un voyage d'affaires dans le nord de la Chine en 1996, M. Li a découvert le Falun Gong. Sidéré par ce qu'il entendait quand aux bénéfices pour la santé et la spiritualité, il a commencé à lire le Zhuan Falun et a trouvé les enseignements très profonds. Il est devenu pratiquant et a réalisé son rêve de pouvoir pratiquer et cultiver.

En suivant le principe d'Authenticité-Bienveillance-Tolérance, M. Li a trouvé que la vie devenait plus facile et plus simple. Il se souciait de ses employés, était honnête et tenait compte de ses clients, il faisait confiance à ses associés, et il a rapidement gagné une excellente réputation. Les gens savaient que les marchandises vendues par M. Li étaient de la meilleure qualité, vendues au juste prix, que le service était bon sans mauvaises surprises à la sortie. Il était respecté même par ses concurrents pour son ouverture d'esprit et son amitié.

Arrêté et détenu sept fois

Quand le régime communiste a décidé d'interdire le Falun Gong, tout comme les autres pratiquants, M. Li est devenu une cible. Il a été arrêté et détenu sept fois. La première fois pendant 15 jours quand il est allé demander justice au nom du Falun Gong à Pékin en juillet 2000.

Il est retourné à Pékin en octobre 2000, et la police l'a battu et électrocuté avec des matraques électriques. La police du canton de Changsha l'a ramené et, suivant les instructions du Bureau 610, ils l'ont condamné à quatre ans de prison.

Il a été détenu pendant deux mois au centre de lavage de cerveau de Laodaohe en juin 2005. Il a été arrêté pour la quatrième fois en juin 2006 et détenu pendant un an au camp de travaux forcés de Xinkaipu. Trois semaines après sa libération en juillet 2007, M. Li a été arrêté pour la cinquième fois et détenu au centre de détention du canton de Changsha.

Investir dans un projet clé et extorsion de fonds

Les cinq premières arrestations et détentions ont énormément affecté M. Li et sa famille et il a éprouvé de grandes pertes financières. Avec l'aide d'amis et de sa famille, M. Li est allé après sa libération dans la province du Hubei où il a investi dans un projet de navigation à énergie mixte dans la ville de Chibi.


En raison d'un manque de financement et de problèmes de management, le projet n'allait pas bien. M. Li et ses associés ont non seulement investi dans le projet, mais ils ont aussi consacré beaucoup de temps à le gérer. Grâce aux efforts conjoints des investisseurs et des contracteurs, la situation s'est améliorée et il y a eu des avancés en 2000. Fin 2011, M. Li et d'autres investisseurs estimaient que le projet allait générer des profits de près de 100 millions de yuans.

Mais la persécution pour sa foi n’a pas pris fin, et M. Li a été arrêté pour la sixième fois. Zhou Yongkang, alors directeur du comité des affaires et politiques et légales s'est rendu dans la ville de Chibi en tournée d'inspection. Pour donner une bonne image, les autorités locales ont arrêté et détenu de nombreux pratiquants de Falun Gong.


Parmi ces personnes, M. Li a été arrêté à son travail le 9 avril 2012 par la police locale et les agents du Bureau 610. Il a été détenu un mois puis été envoyé dans un centre de lavage de cerveau de la ville de Xinning.


Les fonctionnaires du Bureau 610 de Chibi et la police ont demandé à la famille de M. Li 500 000 yuans d’"amende". Au fait de la culture de corruption largement répandue au sein de la police, la famille a fait une contre proposition de 450 000 yuans. Les fonctionnaires ont pris l'argent et leur ont donné un reçu pour la somme de seulement 250 000 yuans sur les 450 000 reçus et ils ont libéré M. Li.


Pas un yuan n'a été remboursé. Un agent, Yao, a fait le commentaire suivant à M. Li, " En comparaison avec les vieilles dames pratiquantes de Falun Gong, nous préférons arrêter des gens comme vous, jeune et très riches. Nous en tirons plus d'argent ! "


La septième arrestation s'est produite le 29 mars 2014. La police et des fonctionnaires ont détenu M. Li dans un centre de détention. Ils ont même confisqué sa voiture.


Version anglaise : Successful Businessman Arrested and Detained Seven Times for His Belief

Version chinoise

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.